Imprimer

Supplément descriptif du certificat

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Code RNCP : 23135

Intitulé

MASTER : MASTER Domaine Sciences, Technologies, Santé - Mention Gestion de l'Environnement et des Ressources Naturelles - Spécialité INGENIERIE ECOLOGIQUE - INGECO

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

La pédagogie mise en œuvre dans la spécialité conduit à la capitalisation de compétences « métier » spécifiques, et  vise à former des cadres du secteur public ou privé aptes à aborder un problème environnemental de manière méthodique et transversale. Ils possèdent les compétences nécessaires pour l’analyse des points critiques ainsi que pour leurs résolutions en étant force de proposition, via les meilleures techniques disponibles qu’ils connaissent et maîtrisent afin de repérer les points critiques et d'identifier parmi l'ensemble des techniques disponibles celles qui répondent efficacement à la question soulevée. Ce sont donc des concepteurs qui doivent garantir que les tâches effectuées par des professionnels des techniques le soient correctement. Ce sont des spécialistes qui doivent veiller à ce que les professionnels des techniques accomplissent leurs tâches dans le plus grand respect du développement durable.

Les étudiants issus  du Master INGECO pourront prétendre à des emplois de cadre dans lesquels seront mises en œuvre les activités et compétences suivantes :
- Proposer et argumenter au plan technique et économique des solutions rationnelles en matières de traitement des déchets, de l’air de l’eau et des sols;
- Concevoir, initier, vendre, mettre en œuvre, gérer et suivre des installations;
- Réaliser des diagnostics environnementaux et proposer des améliorations d'installations;
- Informer et sensibiliser les maîtres d'ouvrages et le public sur les solutions rationnelles en rationnelles en développement durable et management environnemental.

L’intitulé de la spécialité « Ingénierie Ecologique» implique une approche multidisciplinaire, ainsi, les compétences acquises couvrent différents domaines :
• Les notions fondamentales sur le développement durable et  l’écologie industrielle
• La compréhension des enjeux du développement durable pour une prise de conscience et de mobilisation collective
• L'appropriation d’outils d’analyse, de méthodes de travail collectif et de conduite de projets dans le cadre des fondements du développement durable
• L'acquisition des compétences économiques et techniques afin de proposer des solutions rationnelles en matière de gestion des risques et traitement des déchets, de qualité de l’air et de l’eau, des sols, d’étude d’impact, ...
• La capacité à mettre en place une démarche QHSE (démarche globale plébiscitée par les entreprises aujourd’hui) dans le milieu industriel ou celui du bâtiment
• La capacité de gestion d’une entreprise
• La maîtrise  méthodologiique pour le développement, la gestion et le suivi de tous types de projets
• La connaissance des différentes formes de partenariats industriels et territoriaux

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

PME, grande entreprise ou administration, société de service et d'ingénierie environnementales, bureaux d’études, Bureau d’étude Engineering, Conception et Développement, Bureaux de consulting ; collectivités territoriales, organisme de certification et de normalisation.

- Cadres (A) de la Fonction publique d’Etat ou Territoriale

- Cadres d’entreprises

- Ingénieurs d'études

- Ingénieur dans un centre de traitement de déchets, une agence de l'environnement, une agence de l'eau,…

- métiers de l’aide à la décision et à l’évaluation en matière d’environnement

- Responsable, chargé de mission QHSE (QUALITE, HYGIENE, SECURITE, ENVIRONNEMENT) en entreprise

- Responsable environnement dans un institut consulaire (Chambre de Commerce et d'Industrie, Chambre d'agriculture…)..

- Ingénieurs territoriaux (collectivités territoriales)

- Ingénieur environnement

- Gestionnaire de projets,

- Responsable d’organisme de certification et de normalisation.

 

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • A1303 : Ingénierie en agriculture et environnement naturel
  • H1206 : Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H1302 : Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels
  • H1501 : Direction de laboratoire d'analyse industrielle
  • H1502 : Management et ingénierie qualité industrielle
Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
Université de Corse - Pasquale Paoli, Ministère de l'Enseignement Supérieur Président de l'Université de Corse, Recteur de l'Académie de Corse

Niveau et/ou domaine d'activité

I (Nomenclature de 1967)

7 (Nomenclature Europe)

Convention(s) : 

Code(s) NSF : 

340 Spécialites plurivalentes des services a la collectivité, 341 Aménagement du territoire, urbanisme, 220 Spécialités pluritechnologiques des transformations

Formacode(s) : 

Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Base légale

Référence du décret général : 

Arrêté du 25 avril 2002 publié au JO du 27 avril 2002

- Arrêté d'habilitation du 18 juillet 2013 (période 2013-2018)

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

Arrêté du 02 octobre 2008 relatif aux habilitations de l’Université de Corse à délivrer les diplômes nationaux.

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Décret n° 2013-756 du 19/18/2013 articles R613-33 à R613-37

Références autres : 

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

La spécialité de master Ingénierie Ecologique dispensée par l’Université de Corse est conforme au système européen de l’Enseignement Supérieur. La formation est validée par un total de 300 ECTS (120 ECTS formation Master + 180 ECTS formation licence, ou équivalent).

Cette spécialité comprend quatre semestres comprenant 5 unités d’enseignement de 54 heures pour les semestres 1 à 3 et un stage de 6 mois en entreprise ou en laboratoire pour le semestre 4. Aux semestres 1, 2 et 3, une unité d’enseignement dite « Préparation à la Vie Professionnelle (PVP) » est également proposée. .  Il s’agit de préparer les étudiants à la rédaction de CV et lettres de motivations, aux entretiens d’embauche et à la vie en entreprise.

- Six unités d’enseignement (deux par semestre durant les 3 premiers semestres) sont dévolues au traitement des pollutions, au management environnemental, à l’énergie…. Ces enseignements sont dispensés graduellement et visent à ce que les étudiants aient acquis et consolidé des connaissances et compétences, en développement leur sens d’analyse et critique, afin de mettre en œuvre des solutions efficaces et respectueuses des réglementations et normes en vigueur.

-Parallèlement, au cours des semestres 2 et 3, quatre unités d’enseignement dites de « professionnalisation » orientées vers les secteurs d’activités de la pharmacie, des cosmétiques et de la parachimie, seront dispensées.

Le stage de 6 mois proposé en semestre 4 permet à l'étudiant de mettre en application ses connaissances théoriques et pratiques au sein d'un laboratoire universitaire ou industriel.

Le master peut également être suivi en alternance soit à travers des contrats d’apprentissage soit  à travers des contrats de professionnalisation.

Le stage de 4 à 6 mois proposé en semestre 4 permet à l'étudiant de mettre en application ses connaissances théoriques et pratiques au sein d'un laboratoire universitaire ou industriel.

Chaque UE fait l’objet d’un contrôle  sous forme d’un examen terminal écrit  et/ou d’un contrôle continu et d’un contrôle continu pour les travaux pratiques, ou d’une présentation orale.

Le stage est sanctionné par une note d’écrit (mémoire) et une note d’oral (soutenance devant jury) chacun contenant pour moitié de la note finale du stage.

Chaque année les UEs (coefficientées) se compensent et les examens se font à l’issu de chaque semestre et une session de rattrapage est organisée en fin d’année universitaire.

La notation est située sur une échelle de 0 à 20. La note de 10 équivaut à un travail moyen de la part de l’étudiant. Le diplôme s’obtient avec une moyenne minimum de 10/20 et des mentions sont attribuées - 16-20 : mention très bien - 14-16 : mention bien - 12-14 : mention assez bien

  • Composantes du diplôme :

ANNEE 1

Semestre 1
UE1 : Connaisances Administratives et Réglementaires (6 ECTS)
UE 2: Géomatique (7 ECTS)
UE 3 : Stastiqus et analyse des données (6 ECTS)
UE 4 : Outils Réglementaires (6 ECTS)
UE 5 : PVP (5 ECTS)

Semestre 2
UE 6 : Management Environnemental : droits et normes (7 ECTS)
UE 7 : Energies Renouvelables (6 ECTS)
UE 8 : Développement Durable et écologie industrielle (6 ECTS)
UE 9 : Traitement des eaux (6 ECTS)
UE 10 : PVP (5 ECTS)

ANNEE 2

Semestre 3
UE 11 : Risques Technologiques (6 ECTS)
UE 12 : Traitement et valorisation des déchets (6 ECTS)
UE 13 : Management Environnemenal : ICPE, Audit, SME (6 ECTS)
UE 14: Traitement de l'air et des sols (6 ECTS)
UE 15 : PVP (5 ECTS)

Semestre 4

UE 16 : Stage (30 ECTS)

Validité des composantes acquises :  illimitée

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X

Jury composé des enseignants chercheurs et enseignants ayant contribué aux enseignements (Loi 84-52 du 26 janvier 1984 modifiée sur l'enseignement supérieur)

En contrat d'apprentissage X

oui, l'ingénierie est prévue à cet effet.

Après un parcours de formation continue X

La formation continue est une voie possible.

En contrat de professionnalisation X

oui, l'ingénierie est prévue à cet effet.

Par candidature individuelle X

Possible pour partie du diplôme par la voie de la VES ou de la VAP.

Par expérience dispositif VAE X

Jury composé d'enseignants chercheurs et de professionnels.

Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X

Pour plus d'informations

Statistiques : 

Poursuite d'études : Taux moyen 23% (diplômés de 2012 à 2015)-Variations selon l'année d'obtention du diplôme de 8% à 35%

Taux d’insertion professionnelle de 1 à 2 ans après l'obtention du Master (diplômés de 2012 à 2014 n'ayant pas poursuivi d'études l'année suivant l'obtention du diplôme): 76 % (parmi les actifs: en emploi et en recherche d'emploi)

Diplômés 2015 (enquête à 3 mois de l'obtention du diplôme): taux d'IP 44%

Secteurs d'insertion professionnelle les plus fréquents : Activités spécialisées Scientifiques et Techniques (dominant)-Administration publique-Industrie - Enseignement- santé humaine et action sociale.

Exemples de métiers occupés:
Chargé d'études en qualité de l'air / chargé d'études protection incendie/chargé de mission/Consultant /responsablefluides et biogaz / responsable d'exploitation/Ingénieur cartographe..

http://www.univ-corse.fr/insertion-professionnelle-suivis-de-cohortes-test-cohortes-2007_4180.html

Autres sources d'information : 

http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pid24624/insertion-professionnelle-des-diplomes-2012-deluniversite.html#diplomes2009

Université de Corse

Faculté des Sciences et Techniques

CFA Univ de Corse

Service Formation Continue

Master Ingeco

POIP- Plateforme d'Orientation et d'Insertion Professionnnelle

Relations ENTREPRISES

Lieu(x) de certification : 

Université de Corse - Pasquale Paoli : Corse - Haute-Corse ( 2B) [20250 Corte]

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

Faculté des Sciences et Techniques Campus Grimaldi 20 250 Corte

Historique de la certification : 

Ce diplôme est la transformation du DESS INGECO ouvert en 2000 et transformé en Master lors du passage à la LMD en 2004