Imprimer

Supplément descriptif du certificat

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Code RNCP : 25650

Intitulé

MASTER : MASTER Sciences, Technologie et Santé mention Management de la Technologie spécialité Affaires Industrielles et Internationales

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

Le métier principal visé par le diplôme est le suivant : chef de projet industriel international.

Celui-ci :

● Réalise le montage, le pilotage et le suivi d'une affaire à forte valeur technique et financière (produits, équipements, installations, prestations, solutions), ayant une dimension internationale.

● Effectue l'interface entre le client/le partenaire et les services de l'entreprise ou entre la maison-mère et la filiale par la prise en charge des aspects commerciaux, techniques, financiers et managériaux (notamment en matière de ressources humaines) selon la réglementation et les impératifs de délai, coût et qualité.

● Peut superviser une équipe d'ingénieurs, de chargés d'affaires industrielles ou une équipe projet.

Ce métier requiert de gérer les interfaces entre des acteurs multiples au sein ou hors de l’entreprise, sur le territoire national et à l’étranger. Il implique des déplacements fréquents et un éloignement du domicile selon une temporalité qui dépend du projet considéré, donc il exige une capacité d’adaptation. L’expatriation est parfois nécessaire.

Le métier de chef de projet industriel international correspond à un poste d’encadrement et/ou de décisionnaire pour tout ce qui concerne le projet. Il s’accompagne d’une grande autonomie d’organisation, assortie d’une responsabilité importante (le chef de projet industriel international est responsable de la réussite ou de l’échec du projet).

Le métier visé requiert des compétences scientifiques, techniques et managériales de haut niveau, de même qu’une capacité d’adaptation. Plus précisément, il requiert :

1) des compétences techniques et des méthodes, sous-tendues par un niveau scientifique élevé, dans la gestion de projets industriels

2) des compétences en management d’entreprises industrielles ou de services aux entreprises

3) une capacité d’adaptation et de maîtrise d’environnements d’exercice variés, multidisciplinaires et multiculturels, c'est à dire complexes.

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

L'activité de cet emploi/métier s'exerce au sein d'entreprises industrielles ou de sociétés de services aux entreprises, en relation avec les clients et différents services et intervenants (bureaux d'études, production, service commercial, service achats, fournisseurs, prestataires de services, ...). Ces structures peuvent être de petites tailles (PME-PMI) ou de grande taille, même si les projets conduits seront d’envergure différente selon la taille de l’organisation considérée.

L’activité peut se déployer dans différents secteurs aéronautique, chimie, énergie, ...), dans des modes d'organisation variés (organisation fonctionnelle, par équipes projet ...), dans  différents contextes (national, international) et différents projets (complexe, à haute technicité ...).

Le métier principal visé est celui de chef de projet industriel international. Les diplômés peuvent également déployer leurs compétences dans des métiers proches, qui correspondent la plupart du temps à l’approfondissement de l’une des dimensions du métier, et ceci dans un contexte international. C’est le cas par exemple du métier de consultant qui peut s’appliquer à des domaines variés ou des fonctions de responsables, soit dans le domaine de la production (responsable production, responsable logistique, responsable qualité), soit dans le domaine commercial (responsable commercial), soit les deux (responsable de zone). Ces missions, de même que d’autres types de métiers qu’exercent les diplômés de la formation (acheteur, expert logistique, ingénieur projet ou ingénieur d’affaires, chef de service…) peuvent être exercés par des ingénieurs, mais le diplôme apporte la compétence nécessaire pour que ces missions classiques puissent être exercées dans des environnements internationaux complexes et non stabilisés.

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • H1102 : Management et ingénierie d'affaires
Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
Université de technologie Belfort Montbéliard Directeur de l'UTBM

Niveau et/ou domaine d'activité

I (Nomenclature de 1967)

7 (Nomenclature Europe)

Convention(s) : 

Code(s) NSF : 

220 Spécialités pluritechnologiques des transformations, 310 Spécialités plurivalentes des échanges et de la gestion

Formacode(s) : 

Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Base légale

Référence du décret général : 

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

Arrêté du 25 avril 2002 publié au JO du 27 avril 2002 pour la création de la mention Management de la technologie

Arrêté d'accréditation du 1er octobre 2015 en vue de la délivrance de diplômes nationaux de master: accréditation 20081731 (code diplôme-sise 2215126)

 

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Références autres : 

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

Accès à la certification en M1 :

La réussite de l’année M1 suppose le choix parmi une quarantaine d’UE proposées et la validation en deux semestres de 5 UE dans le groupe d’enseignements « Culture industrielle » (30 crédits ECTS) et de 7 UE (au minimum 30 crédits ECTS) dans les trois autres groupes d’enseignements ci-dessous mentionnés, dont 2 au minimum dans chacun de ces groupes :

  • Groupe "Culture industrielle" : 6 crédits ECTS par UE (seule l’UE « Operations Management » est obligatoire)
  • Groupe "Connaissance de l’entreprise/management" : 5 crédits ECTS par UE
  • Groupe "Ouverture à l’international" : 5 crédits ECTS par UE
  • Groupe "Langues et communication" : 4 crédits ECTS par UE

A l'issue de la première année l'étudiant doit donc valider 60 crédits ECTS.

 

Accès à la certification en M2 :

La réussite de l’année M2 suppose de valider au moins 30 crédits ECTS dans le groupe « Enseignements » et 30 dans le groupe stage.

Groupe « Enseignements » : 38 crédits ECTS (dont 30 à valider)

  • Langues étrangères : 8 crédits ECTS
  •   MML1 – Anglais des affaires (4 crédits ECTS)
  •   MML2 – Langues étrangères au choix (4 crédits ECTS)
  •   N.B. : Un niveau minimum B2 dans une langue étrangère est requis.
  • UE centrales (obligatoires) : 22 crédits ECTS
  •   MMC1 – Le projet international (6 crédits ECTS)
  •   MMC2 – Développement international des entreprises (6 crédits ECTS)
  •   MMC3 – Gestion industrielle et de projet (6 crédits ECTS)
  •   MMC4 – Management de l’humain (4 crédits ECTS)
  •   MMC5 – Initiation à la méthodologie de la recherche (validation par 4 crédits ECTS dans le projet de recherche professionnel en cours de stage, facultatif)
  • UE optionnelles (UE orientation métier : 2 au choix)
  •   MBP1 – Financement et gestion des grands contrats internationaux (4 crédits ECTS)
  •   MBP2 – Intelligence économique, sourcing et achats (4 crédits ECTS)
  •   MLP5 – Logistics projects: supply chain, flux internes et transports internationaux (4 crédits ECTS)
  •   MLP6 – Quality projects: Lean and 6-Sigma (4 crédits ECTS)
  • Groupe stage – 24 semaines en entreprise (évaluation entreprise, rapport, soutenance) : 30 crédits ECTS

A l'issue de la deuxième année l'étudiant doit donc valider 60 crédits ECTS et obtenir un niveau B2 en langue étrangère.

Validité des composantes acquises :  illimitée

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X

Enseignants, Enseignants-chercheurs et professionnels ayant participé à la formation

En contrat d'apprentissage X
Après un parcours de formation continue X
Jury composé d’enseignants ou enseignants ­chercheurs de la formation, de professionnels ainsi que d'un représentant du service formation continue de l’établissement.

 

En contrat de professionnalisation X
Par candidature individuelle X

Possible par VAP ou VAE. Jury composé d’enseignants ou enseignants ­chercheurs de la formation, de professionnels ainsi que d'un représentant du service formation continue de l’établissement.

 

Par expérience dispositif VAE prévu en 2016 X
Jury composé d’enseignants ou enseignants ­chercheurs de la formation, de professionnels ainsi que d'un représentant du service formation continue de l’établissement.

 

Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X

Pour plus d'informations

Statistiques : 

Sur demande.

Autres sources d'information : 

Site du Master Affaires industrielles internationales (A2I):

http://www.utbm.fr/formations/masters-masteres.html

Université de Technologie de Belfort-Montbéliard

Lieu(x) de certification : 

Université de technologie Belfort Montbéliard : Bourgogne Franche-Comté - Territoire de Belfort ( 90) []

Université de Technologie de Belfort-Montbéliard

90010 Belfort Cedex

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

Université de Technologie de Belfort-Montbéliard

Historique de la certification : 

DESS A2i (1999), puis Master Management de la Technologie spécialité A2I (2004)