Imprimer

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 10071

Intitulé

MASTER : MASTER Master Sciences et Technologies - mention Sciences des Matériaux spécialité : Physique et Chimie des Matériaux Hautes Performances (PCMHP)

Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
Université de Poitiers Président de l’Université , ministere chargé de l enseignement superieur

Niveau et/ou domaine d'activité

I (Nomenclature de 1967)

7 (Nomenclature Europe)

Convention(s) : 

Code(s) NSF : 

111f Sciences des matériaux, physique-chimie des procédés industriels, 220r Contrôle des matériaux, 225r Plasturgie, matériaux composites (contrôle, prévention, entretien)

Formacode(s) : 

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

La spécialité « Physique et Chimie des Matériaux hautes performances » vise des activités professionnelles assumées par des cadres et experts en recherche, développement, production dans les entreprises associées au domaine des matériaux et plus particulièrement concernés par le problème d’élaboration, de protection et de caractérisation de matériaux avancés.

Le diplômé peut ainsi prétendre à des emplois diversifiés et viser des métiers tels qu’Ingénieurs en recherche et développement, de production, qualité, technico-commerciaux, … dans les secteurs de l’aéronautique, de l’automobile, des céramiques techniques, des matériaux de grandes diffusion (sidérurgie, cimenterie, tuileries,…)

3 niveaux proposés : I (initiation) = réalisation de l’activité avec de l’aide ; U (utilisation) = réalisation de l’activité en autonomie ; M (maîtrise) =  capacité à transmettre, voire à former à l’activité et la faire évoluer.

 

Compétences transversales

 

Compétences organisationnelles :

·         Travailler en autonomie (M) : établir des priorités, gérer son temps, s’auto-évaluer, élaborer un projet personnel de formation.

·         Utiliser les technologies de l’information et de la communication (M).

·         Réaliser une étude (M) : poser une problématique ; construire et développer une argumentation ; interpréter les résultats ; élaborer une synthèse ; proposer des prolongements.

·         Suivre et superviser le déroulement de la fabrication, en veillant au respect du cahier des charges (U)

·         Définir et mettre en œuvre les méthodes de contrôle-qualité (I)

 

·         Communiquer (M) : rédiger clairement, préparer des supports de communication adaptés, prendre la parole en public et commenter des supports, communiquer en langues étrangères (compréhension et expression écrites et orales : niveau B1, voire B2)

·         Animer et Diriger des équipes et des hommes (M)

·         S’intégrer dans un milieu professionnel (U) : identifier ses compétences et les communiquer, situer une entreprise ou une organisation dans son contexte socio-économique, identifier les personnes ressources et les diverses fonctions d’une organisation, se situer dans un environnement hiérarchique et fonctionnel, respecter les procédures, la législation et les normes de sécurité

·         Transmettre les méthodes et l'état d'esprit de la qualité (I)

 

Compétences scientifiques générales

·         Connaître et respecter les réglementations et les normes (U) pour la mise en place de nouveaux moyens de production ou pour la certification de l’entreprise (ISO 9001, ISO 14001,..)

·         Faire preuve de capacité d’abstraction et analyser une situation complexe (M) pour mener à bien le développement de nouveaux matériaux, de nouvelles méthodes de productions basées sur des techniques innovantes

·         Mettre en œuvre une démarche expérimentale (M) basée sur l’utilisation des appareils et les techniques de mesure les plus courants en sachant identifier les sources d’erreur, analyser les données expérimentales et envisager leur modélisation ou leur traitement statistique afin d’optimiser les processus de contrôle qualité au sein de l’entreprise.

·         Assurer la prévention en matière de sécurité et d'environnement (I) dans le but de participer activement au développement du management de la qualité, de la sécurité dans l’entreprise ou à la mise en place des nouvelles normes liées au respect de l’environnement.

·         Connaître les bases de la gestion administrative, comptable et financière (I) pour mieux appréhender l’entreprise dans sa globalité et surtout améliorer les performances du manager dans la gestion de projets.

 

Compétences disciplinaires spécifiques

 

·         Mettre en œuvre des matériaux  (M) pour tout type d’entreprise ayant son activité centrée sur la production (Sidérurgie, tuileries, sous-traitance automobile, aéronautique, céramiques techniques…)

·         Caractériser la structure (de l’échelle macroscopique à microscopique) et les propriétés, en particulier mécaniques, des matériaux (M) pour participer à la recherche et développement de nouveaux matériaux

·         Manipuler les mécanismes fondamentaux à l’échelle microscopique, modéliser les phénomènes macroscopiques, relier un phénomène macroscopique aux processus microscopiques (M) pour participer à la recherche et développement de nouveaux matériaux dans des secteurs d’activités très variés.

·         Contribuer à l’innovation et à la conception de procédés d’élaborations (M) tant du point de vue technique (recherche et développement) que dans gestion de projets liés au secteur des matériaux

 

Compétences relationnelles 

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

Ingénierie – études techniques (audit, conseil, expertise) / Ingénierie des matériaux – production (Céramiques, Métallurgie) / Ingénierie – recherche et développement (Industrie automobile, fabrication de matériel de transport, aéronautique) / Recherche (Industrie et grands organismes de recherche) / Industries chimiques

Ingénieur matériaux, Ingénieur contrôle, Ingénieur de recherche et développement, Ingénieur de recherche, enseignant-chercheur.

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • H2504 : Encadrement d'équipe en industrie de transformation
  • K2402 : Recherche en sciences de l'univers, de la matière et du vivant
  • H1206 : Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H2502 : Management et ingénierie de production
  • H1503 : Intervention technique en laboratoire d'analyse industrielle

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

Ce master est conforme au système Européen. Il est accessible avec une licence ou équivalent (180 ECTS). Il s'agit d'une formation universitaire validée par 120 crédits ECTS. Elle se déroule sur 4 semestres de 30 ECTS chacun, soit environ 600 heures de travail (encadré et personnel) par semestre.

Environ 40% des unités d’enseignements ont pour objectifs d’apporter les compétences générales en Sciences des matériaux tandis que 20% sont consacrées au développement de compétences transversales (langue étrangère, communication, préparation à la vie professionnelle). Les 40% restants sont consacrés à des spécialisations (3 parcours proposés). Une première spécialisation porte sur la résolution des problèmes posés par la corrosion et la dégradation des matériaux. La seconde sur la caractérisation et l’élaboration des matériaux céramiques avancés et la dernière sur la caractérisation et l’élaboration des nanostructures. Chacune des années de ce Master est ponctuée d’un stage en laboratoire ou en entreprise dont la durée est de 6 semaines à 4 mois en Master 1 et 4 à 6 mois en Master 2.

Chaque UE fait l’objet d’évaluations notées; elles se présentent sous forme de contrôles continus (examens écrits réguliers), ou de de rapports (en particulier pour le stage) et dans certains cas, d’épreuves et/ou exposés oraux. Une certification en langue (TOEIC) est mise en place

Validité des composantes acquises :  illimitée

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X

Membres de l’Equipe Pédagogique de la Mention ayant contribué aux enseignements

En contrat d'apprentissage X

Membres de l'Equipe pédagogique la mention ayant contribué aux enseignements élargie aux professionnels

Après un parcours de formation continue X

Membres de l'Equipe pédagogique la mention ayant contribué aux enseignements élargie aux professionnels

En contrat de professionnalisation X

Membres de l'Equipe pédagogique la mention ayant contribué aux enseignements élargie aux professionnels

Par candidature individuelle X
Par expérience dispositif VAE X

Enseignants-chercheurs et professionnels

Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X
Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Certifications reconnues en équivalence :

Co-habilitation avec Université de Limoges, Université de La Rochelle, Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et d’Aérotechnique, Ecole Nationale Supérieure de Céramiques Industrielles

Base légale

Référence du décret général : 

Grade de master 

Arrêté du 25 avril 2002 publié au JO du 27 avril 2002

 

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

Arrêté du 12 septembre 2012

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Références autres : 

Pour plus d'informations

Statistiques : 

Sites internet des 5 établissements co-habilités

Autres sources d'information : 

Sites internet des 5 établissements co-habilités

Université de POITIERS

Lieu(x) de certification : 

Université de Poitiers, Université de Limoges, Université de La Rochelle, Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et d’Aérotechnique, Ecole Nationale Supérieure de Céramiques Industrielles

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

Poitiers, Limoges, La Rochelle

 

Historique de la certification : 

Cette spécialité s’appuie sur des formations en place (dans le cadre du contrat quadriennal 2008-2011) à Poitiers (Mention Physique, Matériaux) et à Limoges (Mention Sciences des matériaux, Spécialité « céramiques») et à La Rochelle (Mention SPI, spécialité « Sciences et Génie des Matériaux »

 

Premier arrêté de création : 2010-2011