Imprimer

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 10081

Intitulé

MASTER : MASTER Culture et communication Mention : Culture et médias Spécialité : Dynamiques culturelles : politiques, espaces, pratiques

Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
Université Paris 8 - Vincennes-Saint-Denis, Ministère chargé de l'enseignement supérieur, Université Paris 13 Président de l'Université Paris XIII, Président de l'Université Paris VIII, Recteur de l'académie de Créteil

Cette certification fait l''objet d''une co-habilitation : chaque certificateur est en mesure de la délivrer en son nom propre

Niveau et/ou domaine d'activité

I (Nomenclature de 1969)

7 (Nomenclature Europe)

Convention(s) : 

Code(s) NSF : 

134g Art et patrimoine ; Art et communication, 320 Spécialites plurivalentes de la communication et de l'information, 310m Spécialités plurivalentes des échanges et de la gestion

Formacode(s) : 

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

Parcours : Politique des loisirs et équipements culturels Domaine : Culture et communication

 

Liste des activités visées par le diplôme :

  • Comprendre l’environnement socioculturel d’un projet et des politiques publiques de la culture, afin de contribuer à leur développement
  • Concevoir des dispositifs de médiation culturelle adaptés à différents publics, selon le contexte social et territorial et définir une stratégie globale pour valoriser des produits, équipements culturels, ressources patrimoniales…
  • Créer et gérer des manifestations et des évènements, décliner une programmation dans le temps, organiser une diffusion et une promotion dans différents champs artistiques (théâtre, danse, musique, arts plastiques, cinéma et audiovisuel…)
  • Établir et échelonner les plans et stratégies de communication
  • Maîtriser les techniques de la promotion, des relations publiques, du marketing culturel et de la prospection de publics
  • Connaître les dispositions légales relatives aux activités de l’entreprise culturelle et aux relations avec ses partenaires, le cadre juridique et social et les dispositions réglementaires propres au champ
  • Maîtriser les concepts et outils de gestion en vue d’élaborer des dossiers de financement (subventions, mécénat,  sponsoring, billetterie…), ainsi que les outils de suivi et d’évaluation. Utiliser les méthodes d’enquête (entretiens, observations…) pour effectuer un diagnostic ou auditer des publics

Les diplômés devront être en mesure d’assurer la conduite d’un projet culturel dans toutes ses dimensions – de l’analyse du contexte aux réalisations concrètes, et à  l’évaluation des actions menées – en se positionnant à l’interface entre équipements, collectivités et milieu associatif.
Ils devront intégrer le contexte du développement territorial et des politiques locales, sans se limiter à la promotion de produits ou d’événements, et en engageant des actions spécifiques en direction des publics.
Ils veilleront à articuler l’accompagnement des artistes, le soutien aux créateurs, les actions d’animation et de médiation avec les logiques socio-économiques et financières.

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

 

  • Équipements culturels ou compagnies (responsables de communication, de relations publiques, de relations avec les publics, de projets de médiation culturelle…), dans les domaines du théâtre, de la musique, de la danse, des arts plastiques, du cinéma, des bibliothèques, des musées et lieux patrimoniaux…
  • Collectivités locales (chef de projet ou chargé de mission aux affaires culturelles, à l’animation socio-culturelle…)
  • Associations organisant des événements et festivals… (responsable de la communication, organisateur d’événements, entrepreneur de spectacles…)
  • Entreprises de production et diffusion de produits culturels (labels musicaux, groupes audio-visuels…) : responsable de la promotion et du marketing, des relations presse ou des relations aux artistes
  • chef de projet de développement local (culturel, économique et social)
  • chargé(e) d’analyses et de développement dans le domaine culturel
  • organisateur/trice de spectacles, d’événements et de festivals
  • chargé(e) de mission aux affaires culturelles
  • directeur/trice d’équipement socio-culturel
  • concepteur/trice de projet en médiation culturelle
  • responsable de la communication et des relations publiques (équipements culturels, labels et compagnies)
  • adjoint(e) au directeur de la promotion et du marketing (équipements culturels, labels et compagnies)
  • conseiller en communication (promotion des artistes)

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • E1103 : Communication
  • L1302 : Production et administration spectacle, cinéma et audiovisuel
  • L1303 : Promotion d'artistes et de spectacles
  • K1802 : Développement local
  • K1206 : Intervention socioculturelle

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

Deuxième année de Master

Semestre 3

  • UEF 1 : Sociologie et économie de la culture : concepts et expertise
  • UEF 2 : Mutations des politiques culturelles
  • UEP 3 : Médiations et loisirs culturels
  • UEP 4 : Montage de projets culturels
  • UEP 5 : Droit et réglementation dans le champ de la culture
  • UEP 6 : Connaissance des pratiques culturelles en Europe et dans le monde : cours en anglais

Semestre 4

  • UEF 7 : Mémoire de recherche relatif aux espaces culturels
  • UEP8 : Pratiques professionnelles : outils et études de cas
  • UEP 9 : Construction d’un projet d’insertion professionnelle

Validité des composantes acquises :  non prévue

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X

Personnes ayant participé aux enseignements (loi n° 84-52  du  26  janvier  1984 modifiée sur l'enseignement supérieur)

En contrat d'apprentissage X
Après un parcours de formation continue X

Personnes ayant participé aux enseignements (loi n° 84-52  du  26  janvier  1984 modifiée sur l'enseignement supérieur)

En contrat de professionnalisation X
Par candidature individuelle X

Personnes ayant participé aux enseignements (loi n° 84-52  du  26  janvier  1984 modifiée sur l'enseignement supérieur)

Par expérience dispositif VAE prévu en 2005 X

Personnes ayant participé aux enseignements (loi n° 84-52  du  26  janvier  1984 modifiée sur l'enseignement supérieur)

Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X
Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Base légale

Référence du décret général : 

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

Arrêté du 17/06/2009 d'habilitation n°20090142

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Décret n°2002-590 du 24/04/2002 publié au JO du 26/04/2002

Références autres : 

Pour plus d'informations

Statistiques : 

Effectifs :
2005-2006 : 20 étudiants
2006-2007 : 13 étudiants
2007-2008 : 15 étudiants

Résultats concernant l'insertion :

2005-2006

  • 12 étudiants en CDI-CDD
  • 2 étudiants en recherche d'emploi
  • 8 en réinscription

200-2007

  • 9 étudiants en CDI-CDD
  • 4 étudiants en recherche d'emploi
  • 4 en réinscription

Enquête réalisées 6 mois après sortie du master pour 2005-2006 et trois mois après 2006-2007

Ceux qui se réinscrivent pour passer leur mémoire ont parfois trouvé un emploi ou sont en recherche d'emploi : 2005-2006 20 inscrits - 12 réussites ; 2006-2007 - 9 réussites

http://www.univ-paris13.fr/communication

Autres sources d'information : 

Lieu(x) de certification : 

Université Paris VIII, 99 avenue Jean-Baptiste Clément 93430 VILLETANEUSE

Université Paris VIII, 2 rue de la Liberté 93210 SAINT-DENIS

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

Université Paris VIII, 99 avenue Jean-Baptiste Clément 93430 VILLETANEUSE

Université Paris VIII, 2 rue de la Liberté 93210 SAINT-DENIS

Historique de la certification : 

La spécialité est contemporaine de la création du domaine « Culture et communication », commun à Paris 8 et Paris 13, on compte d’ailleurs 3 enseignants-chercheurs de Paris 8 (1 PR, 2 MCF) et 6 enseignants-chercheurs de Paris 13 (1 PR et 5 MCF), ainsi qu’un MCF associé de Paris 13.
Par rapport à l’offre de formation nationale et régionale, cette formation se définit à l’interface entre plusieurs fonctions (médiation, animation, administration…) et plusieurs secteurs (spectacle vivant, musique…) et plusieurs types de structures (collectivités, associations, entreprises, réunies dans de nouvelles formes partenariales).
Le terme de « loisirs » est valorisé dans l’intitulé de la spécialité pour souligner le positionnement à l’intersection entre les logiques de programmation culturelle et des dynamiques socioculturelles émergentes.