Imprimer

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 10730

Intitulé

MASTER : MASTER Master Sciences et Technologies, Santé - mention SPI Spécialité : Génie des Systèmes Industriels et Génie Electrique (G.S.I.G.E.

Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
Université de Poitiers Président de l’Université de Poitiers, Université de Poitiers

Niveau et/ou domaine d'activité

I (Nomenclature de 1967)

7 (Nomenclature Europe)

Convention(s) : 

Code(s) NSF : 

201n Conception en automatismes et robotique industriels, en informatique industrielle, 250m Spécialités pluritechnologiques mécanique-électricité (organisation, gestion), 110f Spécialités pluri-scientifiques (application aux technologies de production)

Formacode(s) : 

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

La spécialité « Systèmes Industriels et Génie Electrique » du master SPI vise des activités du secteur industriel liées à l’industrialisation, la conception et le suivi de machine de production, ainsi que la fiabilité des installations industrielles.

La formation est basée sur l’acquisition d’une double compétence en mécanique, d’une part, et en génie électrique et informatique industrielle, d’autre part. Lors des activités de travaux pratiques et de projets, les étudiants mettent en application leurs connaissances scientifiques et méthodologiques sur des plates-formes techniques matérielles et logicielles proches de machines industrielles et utilisent des technologies de pointe dans le domaine de l’automation et de la fiabilité industrielle.

Un volet très important de la formation est consacré aux techniques de gestion de projet. L’ensemble est complété par un formation générale portant sur les techniques de communication, la gestion, l’économie, la qualité et la sécurité visant à donner aux diplômés une connaissance approfondie du monde de l’entreprise dans sa globalité et une large ouverture sur le monde extérieur.

A l’issue des deux années de master, l’étudiant a acquis un ensemble de compétences, listées ci-dessous, lui permettant d’intégrer le monde professionnel. Les diplômés sont à même d’accomplir, par exemple, les tâche industrielles suivantes :

- conception de machines de production, ingénierie des machines spéciales,

- industrialisation et définition de l’outil de production,

- production dans le cadre du suivi et de l’amélioration de l’outil de production,

- expertise de la fiabilité électrique des installations industrielles,

- Validation et amélioration des process fluides,

- Recherche et développement.

3 niveaux proposés : I (initiation) = réalisation de l’activité avec de l’aide ; U (utilisation) = réalisation de l’activité en autonomie ; M (maîtrise) =  capacité à transmettre, voire à former à l’activité et la faire évoluer.

 

1.     Compétences transversales

Compétences organisationnelles :

·         Travailler en autonomie (M) : établir des priorités, gérer son temps.

·         Mettre en œuvre et gérer un projet (M) : définir les objectifs et le contexte, réaliser et évaluer l’action.

·         Réaliser une étude (M) : poser une problématique ; construire et développer une argumentation ; interpréter les résultats ; élaborer une synthèse ; proposer des prolongements.

·         Utiliser les technologies de l’information et de la communication (U).

Compétences relationnelles :

·         Communiquer (M) : rédiger clairement des supports de communication, animer des réunions, communiquer en langues étrangères (compréhension et expression écrites et orales : niveau B1)

·         Travailler en équipe (M) : s’intégrer, se positionner, collaborer

S’intégrer dans un milieu professionnel (M) : identifier ses compétences et les communiquer, situer une entreprise ou une organisation dans son contexte socio-économique, identifier les personnes ressources et

·         les diverses fonctions d’une organisation, se situer dans un environnement hiérarchique et fonctionnel, respecter les procédures, la législation et les normes de sécurité

1.     Compétences scientifiques générales

·         Faire preuve de capacité d’abstraction (U)

·         Analyser une situation complexe (M)

·         Adopter une approche pluridisciplinaire (M)

·         Utiliser des outils mathématiques pour l’ingénieur (U)

·         Utiliser un langage de programmation (U)

2.     Compétences disciplinaires spécifiques

·         Utiliser les techniques courantes dans le domaine du génie des systèmes et des procédés (U)

·         Utiliser des techniques courantes dans le domaine de l’instrumentation : choix et mise en oeuvre de capteurs (de températures, de pression, de déplacement,…), analyse et traitement du signal (M)

·         Utiliser les techniques courantes dans les domaines de l’électrotechnique et l’automatique: synthèse et analyse de schémas électriques, mise en oeuvre de la chaîne d’énergie électrique (habilitation électrique) (M)

·         Modéliser les systèmes automatiques boucle ouverte et boucle fermée, dimensionner et mettre en œuvre une commande d’axe (mono et multi axes) (M)

·         Dimensionner et mettre en œuvre un actionneur pneumatique ou hydraulique (M)

Ø  Compétences liées aux systèmes automatisés de production

·         Modéliser, dimensionner et simuler un système mécanique poly-articulé (Robotique) (M),

·         Utiliser les outils de spécification (norme IEC 60848, GEMMA, …) d’une partie commande (M)

·         Mettre en œuvre et programmer (norme IEC 6113 et IEC 61499) une partie commande multi PLC (M)

·         Utiliser et mettre en œuvre les outils de CAO mécanique (U)

Ø  Compétences liées à la partie fiabilité des installations

·            Expertiser les risques électriques et électrostatiques des installations (M)

·            Concevoir et dimensionner une chaîne de process fluide (M)

·            Utiliser les logiciels de simulation numérique en mécanique des fluides (U)

·          Réaliser des mesures électriques en environnement hostile (haute tension) (U)

Ø  Compétences liées au métier

·         Concevoir, développer, une machine, une expertise à partir d’un cahier des charges client (M)

·         Gérer et animer un groupe projet, mettre en place la formation des opérateurs (M)

·         Rédiger un dossier machine, un document d’expertise (M)

·         Prendre en compte les contraintes environnementales – Eco conception, éco production (U)

·         Diriger un projet de recherche  et développement (U)                                          

 

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

Ingénierie, études techniques (code APEC 4)

Fabrication de machines et équipements (code APEC 19)

Fabrication de machines et appareils électriques (code APEC 13)

Entretien, réparation maintenance  (code NAF 725)

Production et distribution électricité, gaz et chaleur (code APEC 14)

Ingénieur et cadre de production, chef de ligne de production (électromécanique –mécanique)

     Ingénieur fiabilité dans les domaines lié au gaz et fluide, à l’électrotechnique et à électromécanique

   Ingénieur prévention - sécurité dans les domaines lié au gaz et fluide

  Cadre technique d'entretien, maintenance, travaux neufs

    Ingénieur d’études - R&D ; Ingénieur d’études – recherche appliquée

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • H1502 : Management et ingénierie qualité industrielle
  • H1302 : Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels
  • I1102 : Management et ingénierie de maintenance industrielle
  • H1206 : Management et ingénierie études, recherche et développement industriel

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

Cette spécialité de Master est conforme au système Européen. Elle est accessible avec une licence sciences et technologies ou équivalent. Il s'agit d'une formation universitaire validée par 120 crédits ECTS. Elle se déroule sur 4 semestres de 30 ECTS chacun, soit environ 600 heures de travail (encadré et personnel) par semestre).

Environ 60% des unités d’enseignement (UE) sont consacrées à la mécanique et au génie électrique ; les autres enseignements contribuent à une solide formation en gestion de projets pluri-techniques et au développement de

compétences transversales (culture générales, langue étrangère, communication, préparation à la vie professionnelle). Des UE optionnelles permettent soit d’accroître la pluridisciplinarité soit d’approfondir certains domaines du génie électrique ou de l’automation. Dans la plupart des UE, une place importante (environ 40%) est réservée à l’expérimentation.

Une activité de projet sous forme d’étude de cas industriels est prévue pendant les semestres S2 et S3 du Master. Un stage industriel de 5 à 7 mois est prévu en fin de deuxième année de Master.

Chaque UE fait l’objet d’évaluations notées ; selon les UE, elles se présentent sous forme de contrôles continus (rapport et contrôle de travaux pratiques et/ou  de travaux dirigés) et d’examens terminaux écrits et ou oral, les activités de projets ainsi que le stage industriel font l’objet d’un rapport écrit et d’une soutenance orale.

Cette spécialité de Master est délivrée avec la certification internationale « PLCopen IEC 61131-3 » validant la maîtrise des langages de programmation des contrôleurs de process. Les étudiants auront la possibilité de passer les habilitations électriques. Une certification en langue (TOEIC) est mise en place

Validité des composantes acquises :  illimitée

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X

Membres de l’Equipe Pédagogique de la Mention ayant contribué aux enseignements

En contrat d'apprentissage X

Membres de l’Equipe Pédagogique de la Mention ayant contribué aux enseignements ainsi que des professionnels

Après un parcours de formation continue X

Membres de l’Equipe Pédagogique de la Mention ayant contribué aux enseignements

En contrat de professionnalisation X

Membres de l’Equipe Pédagogique de la Mention ayant contribué aux enseignements ainsi que des professionnels

Par candidature individuelle X
Par expérience dispositif VAE X

Membres de l’Equipe Pédagogique de la Mention ayant contribué aux enseignements ainsi que des professionnels

Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X
Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Base légale

Référence du décret général : 

Arrêté du 23 avril 2002 relatif aux études universitaires  conduisant au grade de Master.

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

Arrêté du 27 août 2008

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Références autres : 

Pour plus d'informations

Statistiques : 

Des informations peuvent être trouvées sur le site web de l’UFR SFA de l’Université de Poitiers, où figurent des liens vers l’ensemble des Masters : http://sfa.univ-poitiers.fr/Formations/master/index.html)

http://www.univ-poitiers.fr

Autres sources d'information : 

Université de Poitiers

université de Poitiers

Lieu(x) de certification : 

Université de Poitiers

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

Université de Poitiers

UFR SFA

Historique de la certification : 

Le Master « S.I.G.E. » a été constitué en réunissant deux spécialités qui étaient sous deux mentions différentes. Il s’agit du :

-       Master « IUP Génie des Systèmes Industriels » sous la mention « Sciences et technologies de l’Information et de la Communication » (http://iup-gsi.univ-poitiers.fr/)

Master « Génie Electrique en Mécanique des Fluides » sous la mention « Mécanique, Energétique et Ingénierie » (http://sfa.univ-poitiers.fr/)