Imprimer

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 12978

Intitulé

Chef de projet en ingénierie de l'éducation à l'environnement (éco-interprète)

Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
Centre permanent d'initiative pour l'environnement (CPIE) Bresse du Jura Directeur

Niveau et/ou domaine d'activité

II (Nomenclature de 1969)

6 (Nomenclature Europe)

Convention(s) : 

Code(s) NSF : 

333 Enseignement, formation, 343 Nettoyage, assainissement, protection de l'environnement

Formacode(s) : 

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

Les activités principales de l’éco-interprète se situent dans l’ingénierie et la conduite d’actions d’éducation, de formation et d’interprétation de l’environnement : en relation directe avec un public ou par l’intermédiaire de médias (panneaux, expositions, publications, audiovisuels, …)
Il réalise l’ingénierie et la réalisation de formations pour adultes, il conçoit des produits touristiques de type découverte du patrimoine naturel ou humain.
A partir d’une problématique environnementale qu’ils sont à même de traduire en commande explicite, les éco-interprètes sont des médiateurs maîtrisant les stratégies de sensibilisation, d’information et d’adhésion des différents publics concernés.
De manière transversale à la mise en oeuvre de ses activités, l’éco-interprète occupe une fonction de chef de projet. A ce titre, il doit, tout au long du processus de conduite d’un projet :
- mobiliser et agir avec différents acteurs et partenaires institutionnels et techniques
- organiser, gérer, réguler le projet, son activité, son temps, une équipe.

Compétences ou capacités attestées :
1. Analyser des potentiels d’éco interprétation
F1 – Evaluer l’éco- valorisation locale et générale d’un site ou d’un territoire
F2 – Identifier les opportunités et les enjeux d’éco-exploitations
2. Concevoir des programmes d’éco-exploitation
F1 – Elaborer des projets de valorisation de sites et de territoires
F2- Impliquer des acteurs territoriaux dans la mise en oeuvre de programmes
3. Développer des aménagements et des outils pédagogiques
F1 – Concevoir des aménagements et des outils d’exploitation pédagogiques d’un site
F2 – Réaliser des médias et mettre en place des outils pédagogiques
4. Animer et diriger des programmes d’éco-interprétation
F1 – Assurer la promotion de programme d’éco-interprétation
F2 – Gérer une structure organisant des programmes d’éco-interprétation

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

L’éco-interprète travaille principalement au sein d’associations spécialisées dans l’éducation à l’environnement.
Il peut également être employé par des organismes du secteur de la valorisation du patrimoine naturel et humain (écomusées, organismes de protection de la nature…) et du secteur du développement territorial

- écointerprète
- médiateur
- interprète
- chef de projet en éducation à l’environnement
- chargé de mission EEDD
- formateur environnement
- animateur environnement
- animateur-médiateur environnement

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • A1303 : Ingénierie en agriculture et environnement naturel
  • A1204 : Protection du patrimoine naturel
  • G1202 : Animation d'activités culturelles ou ludiques

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

Evaluation n°1 : Recenser des sites d’éco-interprétation
Evaluation n°2 : Développer des animations d’un programme d’éco-interprétation
Evaluation n°3 : Réaliser le budget prévisionnel d’un projet d’éco-interprétation
Evaluation n°4 : Présentation d’un mémoire de stage de formation

Validité des composantes acquises :  5 an(s)

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X

5 personnes :
- 1 président professionnel extérieur à l’établissement
- 3 professionnels du secteur non intervenant dans l’établissement
- Le Directeur Pédagogique

En contrat d'apprentissage X
Après un parcours de formation continue X

5 personnes :
- 1 président professionnel extérieur à l’établissement
- 3 professionnels du secteur non intervenant dans l’établissement
- Le Directeur Pédagogique

En contrat de professionnalisation X

5 personnes :
- 1 président professionnel extérieur à l’établissement
- 3 professionnels du secteur non intervenant dans l’établissement
- Le Directeur Pédagogique

Par candidature individuelle X

5 personnes :
- 1 président professionnel extérieur à l’établissement
- 3 professionnels du secteur non intervenant dans l’établissement
- Le Directeur Pédagogique

Par expérience dispositif VAE prévu en 2010 X

5 personnes :
- 1 président professionnel extérieur à l’établissement
- 3 professionnels du secteur non intervenant dans l’établissement
- Le Directeur Pédagogique

Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X
Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Base légale

Référence du décret général : 

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

Arrêté du 31 août 2011 publié au Journal Officiel du 7 septembre 2011 portant enregistrement au répertoire national des certifications  professionnelles. Enregistrement pour trois ans, au niveau II, code NSF 213, sous l'intitulé "Chef de projet en ingénierie de l'éducation à l'environnement (éco-interprète)" avec effet au 2 janvier 2007, jusqu'au 7 septembre 2014.

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Références autres : 

Arrêté du 25 février 2016 publié au Journal Officiel du 17 mars 2016 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour deux ans, au niveau II, sous l'intitulé "Chef de projet en ingénierie de l'éducation à l'environnement (éco-interprète)" avec effet au 31 décembre 2015, jusqu'au 17 mars 2018.

Arrêté du 22 décembre 2014 publié au Journal Officiel du 31 décembre 2014 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour un an, au niveau II, code NSF 213, sous l'intitulé "Chef de projet en ingénierie de l'éducation à l'environnement (éco-interprète)" avec effet au 7 septembre 2014, jusqu'au 31 décembre 2015.

Pour plus d'informations

Statistiques : 

Autres sources d'information : 

Lieu(x) de certification : 

Centre permanent d'initiative pour l'environnement (CPIE) Bresse du Jura : Bourgogne Franche-Comté - Jura ( 39) [ARLAY]

Centre permanent d'initiative pour l'environnement (CPIE) Bresse du Jura : Bourgogne Franche-Comté - Jura ( 39) [Sellières]

CPIE Bresse du Jura
18 rue des deux ponts – 39230 SELLIERES

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

CPIE Bresse du Jura
18 rue des deux ponts – 39230 SELLIERES

Historique de la certification :