Imprimer

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 13176

Intitulé

MASTER : MASTER DROIT, ÉCONOMIE, GESTION à finalité professionnelle Mention Management des ressources humaines et du développement social Spécialité Développement social

Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
Université Paul Valéry - Montpellier 3, Ministère chargé de l'enseignement supérieur Président de l'université de Montpellier III, Recteur de l'académie

Niveau et/ou domaine d'activité

I (Nomenclature de 1967)

7 (Nomenclature Europe)

Convention(s) : 

Code(s) NSF : 

315 Ressources humaines, gestion du personnel, gestion de l'emploi, 330 Spécialites plurivalentes des services aux personnes, 340 Spécialites plurivalentes des services a la collectivité

Formacode(s) : 

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

Parcours Intermédiation et développement social (IDS)

L’objectif est de former des étudiants capables de concevoir, conduire, manager et évaluer des projets et des dispositifs d’intermédiation sociale. Dans le cadre de l’action et des politiques publiques sociales, il s’agit de développer le Partenariat Public Privé et de l’expertise. La formation s’appuie sur le partenariat fort que le département AES de l’Université Paul Valéry a su construire depuis plus de vingt ans avec les acteurs institutionnels, les centres de formation en travail social, les entreprises associatives sociales et médico-sociales, les réseaux professionnels (syndicats et unions d’employeurs et de salariés).

Un ensemble de cours magistraux et séminaires, mobilisant les savoirs disciplinaires en sciences sociales (économie, gestion, droit privé et droit public, science politique, sociologie, informatique) permet aux étudiants d’acquérir une connaissance des publics et de la demande sociale, du cadre socio-économique d’intervention, des politiques publiques et de leur évaluation et une formation aux outils stratégiques du management des structures et des ressources humaines. La formation à la méthodologie de projet et à la recherche (recherche-action, évaluation) débouche sur l’expertise.

L’accent est mis sur une formation alternée avec un stage de longue durée (annuel) permettant de mener à bien une mission puis un projet, donnant lieu à soutenance de rapport, d’un diagnostic et d’un mémoire. La formation est articulée avec la préparation d’un diplôme professionnel de niveau I du Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports (Diplôme d’Etat d’Ingénierie Sociale)

Parcours Gouvernance et Administration des Organisations de l’Economie Sociale et Solidaire (GAOESS)

Le champ professionnel visé par le diplôme s'organise principalement autour de 6 familles d'emplois/métiers :

• Directeur général, Directeur, Cadre dirigeant ou cadre technique et administratif au sein d'organisations (ou de services) de l'économie sociale et solidaire développant des activités sociales, médico-sociales, éducatives, culturelles, sportives, etc.

• Délégué régional d'association ou Délégué régional d'un mouvement de l'Economie Sociale et Solidaire (éducation populaire, éducation à l'environnement, patrimoine, etc.) 

• Consultant, Expert en ingénierie des organisations de l'ESS. Le métier de consultant s'exerce au sein d'organisations à vocation locale, nationale mais également au sein d'ONG par exemple

• Gestionnaire des OESS (là encore auprès de structures à visées locale, nationale ou internationale).

• Chargé de mission auprès d'OESS, de fédérations ou encore, auprès des collectivités territoriales, au sein desquelles se développent et/ou se consolident des délégations (ou services) à la vie associative et à l'économie sociale et solidaire. 

• Formateur sollicité par une collectivité locale par exemple pour promouvoir le développement d'initiatives solidaires, pour accompagner la transmission ou la reprise d'activité par la création ou le développement d'une OESS.

Parcours Migrations Inter-Méditerranéennes  (MIM)

Ce parcours s’inscrit dans une démarche prospective en lien avec, d’une part, l’ouverture de l’Université Paul Valéry à la Méditerranée (Axe pris en charge par la Maison des Sciences de l’Homme de Montpellier : « Mutation des sociétés Méditerranéennes ») et, d’autre part, avec le Conseil Général de l’Hérault dans le cadre de l’Arc Latin (Association créée par des collectivités territoriales d’Italie, de France et d’Espagne), dont la mission est la mise en synergie d’acteurs institutionnels des 2 rives de la Méditerranée. La formation répond à une demande claire de différentes institutions autant en région Languedoc-Roussillon qu’en Catalogne. Le territoire de la région étant un lieu  d’implantation importante de populations immigrées de la rive Sud, le projet est également soutenu par un ensemble d’acteurs institutionnels et associatifs qui y voient le moyen de professionnaliser, pour davantage d’efficacité, l’accueil et l’intégration. Au plan national, le projet comble une lacune certaine puisqu’on ne recense aucun diplôme de cette nature dans l’offre nationale de formation. Au plan international, la formation s’inscrit dans la Déclaration de Bologne et permet à des étudiants de 3 universités européennes d’acquérir en commun des connaissances et des compétences  sur une problématique partagée tout en jetant les jalons d’une coopération inter universitaire Nord/Sud en Méditerranée. D’ors et déjà, l’Université Ca’foscari propose aux étudiants qui le souhaitent de passer un semestre à l’Université Moulay Ismaïl de Meknès, au Maroc. Le Parcours « Migrations Inter-Méditerranéennes » fait une place importante au comparatisme  et vise  à professionnaliser les différents niveaux d’expertise repérables dans les processus de développement humain (environnement, éducation, santé, etc.), les processus économiques et politiques (partenariat sous ses différents angles y compris ses conséquences politiques, culturelles et sur la circulation des personnes), le tout orienté vers la construction d’une proximité de valeurs dans l’espace Méditerranéen.

Parcours Relations euro-méditerranéennes (REM)

Fondé sur l’ouverture à l’international, le parcours REM est co-organisé par 5 universités en partenariat : Université Montpellier 3, Université Ca’Foscari de Venise, School of Asian and African Studies – London University et Université Paris 8. Trois universités du Maroc et de l’Algérie sont également associées au programme. Les enseignements sont, pour l’essentiel, dispensés sur la plateforme Moodle 2 en français et en anglais. Un séminaire obligatoire est organisé en présentiel au semestre 2. Les étudiants suivent un module commun obligatoire et optent pour 2 autres enseignements, outre un enseignement de langue vivante, parmi ceux proposés par les 5 universités organisées en consortium. Des accords d’échange Erasmus spécifique permettent, sur la base du volontariat, à certains étudiants de séjourner pendant au moins 3 mois au second semestre dans une des universités du consortium. Les enseignants sont tous des spécialistes du domaine dans lequel ils enseignent. Ce parcours vise à permettre à des étudiants inscrits dans un cursus principal de se spécialiser, en parallèle, dans le domaine des relations internationales appliquées à la région méditerranéenne.

Parcours Intermédiation et développement social (IDS)

Analyser des données globales et spécifiques ; observation et diagnostic (recueil et traitement de données) ; aider à l’énonce des besoins des publics et populations ; appréhender les contextes socio-économiques et politiques locaux ;

Repérer les stratégies des différents acteurs concernés ; sensibiliser et mobiliser les publics et les partenaires institutionnels sur le programme ;

Monter les dossiers techniques, administratifs et financiers (connaître les mécanismes des financements publics et para-publics) ; savoir monter un projet de financement européen

Maîtriser les techniques, outils et procédures du projet de sa conception à son évaluation (méthodologie de projet)

Communiquer et organiser la promotion externe des projets

Faciliter sur le terrain la mise en œuvre des actions, par l’expression, la participation et la coordination des partenaires ; se positionner comme « intermédiateur » d’intérêts divergents (les mettre en dynamiques efficientes)

Évaluer et pérenniser le projet

Parcours Gouvernance et Administration des Organisations de l’Economie Sociale et Solidaire (GAOESS)

* Compétences acquises : La spécialité GAOESS s'organise autour de 5 blocs de compétences à acquérir, déclinés en compétences techniques et spécifiques :

• Diagnostic de l'organisation et conduite du changement dans une organisation de l'économie sociale et solidaire. Savoir identifier et analyser le fonctionnement économique, humain et financier d'une organisation. Elaborer et mettre en œuvre une stratégie pour guider, accompagner et évaluer le changement.

• Gestion des ressources humaines et des compétences : Encadrer et coordonner des personnels et/ou des équipes pluridisciplinaires, souvent composées de salariés et de bénévoles. Mobiliser, dynamiser et valoriser les compétences. Optimiser les procédures et les postes de travail. Conduire des entretiens et des réunions, animer des groupes de travail. Ecouter, négocier, arbitrer, gérer les tensions et les situations conflictuelles. Assurer l'organisation et la planification des recrutements.

• Conception, mise en œuvre, suivi et évaluation de stratégie d'action et de stratégie de développement. Evaluer la faisabilité technique et financière d'une action. Proposer, négocier, assurer les relations stratégiques et politiques de son organisation en respectant le projet associatif. Impliquer les partenaires locaux, les élus, les administrations, les entreprises, les associations… Communication externe. Animation de réseaux.

• Maîtrise des outils d'aide à la décision en matière de management participatif et coopératif. Connaissance juridique des statuts, des fonctionnements et de la réglementation des OESS. Capacité d'analyse et de prospective du tissu socio-économique d'un territoire. Maîtrise et conception d'outils spécifiques associant indicateurs d'efficacité économique et finalités éthiques. Accompagnement à la création d'activité.

• Ingénierie financière, comptable, fiscale d'une OESS. Affectation financière, recherche de subventions, emprunts, analyse des coûts... Lecture et interprétation d'un budget. Veille institutionnelle, réponse à des appels d'offre.

Parcours Migrations Inter-Méditerranéennes  (MIM)

Maîtrise de la méthodologie de Projet

Acquisition d'outils d'analyse sociologique

Elaboration et exécution d'actions de développement social en milieu immigré, actions d'accompagnement, co-développement.

Plus précisément, ce parcours vise à transmettre :

Capacité d’analyse suffisante pour intervenir en amont dans les      processus d’élaboration et en aval dans l’exécution des différentes      politiques publiques menées par les pouvoirs publics en direction de      l’immigration (élaboration et conduite de projets idoines) ;

Capacité à s’inserrer dans des réseaux d’acteurs européens et inter-méditerranéens grâce à la socialisation d’une expérience commune dans      trois pays différents ;

Capacité à travailler dans un environnement multilingue (français,      espagnol et italien) auquel s’ajoute la familiarisation avec la langue      arabe, acquérir les outils fondamentaux pour gérer des rapports de médiation      interculturelle afin de conduire des projets dans les domaines du      partenariat économique entre les deux rives de la Méditerranée.

Parcours Relations euro-méditerranéennes (REM)

Capacité d’analyse des politiques étrangères des Etats de la Méditerranée ;

Capacité à s’insérer dans des réseaux institutionnels publics ou privés travaillant sur la coopération et le développement en Méditerranée ;

Capacité à s’insérer dans des réseaux de recherche sur les relations Europe/Méditerranée.

Compétences associées et spécifiques

Gérer une équipe, ses tensions ; savoir gérer les pressions de groupes et de personnes

Savoir faire coopérer des équipes pluridisciplinaires

Savoir constituer un réseau de personnes-ressources

Savoir assurer l’interface avec les décideurs politiques

Savoir construire une posture éthique professionnelle.

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

Les emplois visés sont le plus souvent exercés dans des structures associatives et dans les collectivités territoriales.

Les métiers visés correspondent tout particulièrement à chef de projet de développement, social, économique, culturel,  (code 23211), à la coordination de réseaux, à la direction de structures ou de dispositifs partenariaux.

Au niveau II (M1), sont plutôt associés des postes de : conseillers, animateurs, agent : animateur de développement local, conseiller en emploi et insertion professionnelle, conseiller en développement local, charge de développement social, animateur de réseau et dispositifs, chargé de mission, etc.

Parcours IDS

Au niveau I (M2), les emplois visés sont plutôt dans la direction de structures et de dispositifs, le pilotage de réseaux, d’études (diagnostic), l’ingénierie : directeur de développement local, coordonnateur de dispositifs de développement, responsable de projet d’animation et de développement, coordonnateur de mission locale, coordonnateur de zone, coordonnateur social, chargé de mission de développement économique et culturel, charge d’études, chargé d’ingénierie sociale, ingénieur social, maitre d’œuvre social, directeur de projet d’animation et de développement, chef de projet de développement social, économique et culturel, etc.

Parcours GAOESS

L’objectif du parcours "Gouvernance et Administration des Organisations de l’Economie Sociale et Solidaire" consiste à former des cadres, cadres dirigeants, chargés de mission ou encore des consultants opérationnels, capables de diriger, de gérer et d’accompagner le développement des organisations de l’économie sociale et solidaire (associations, coopératives, mutuelles), avec le souci d'une approche originale, centrée sur l'éthique économique, les stratégies d'acteurs et le développement local.

Parcours MIM

Médiateur social interface entre les opérateurs qui, dans les diverses institutions (éducation, collectivités territoriales, justice, sécurité publique, structures sanitaires, media…)  interviennent auprès de populations issues de la rive Sud 

Consultant économie/investissement/commerce dans la zone méditerranéenne ; 

Chargé  de communication interculturelle (entreprises économiques, organisations de la communication et  industries culturelles).

Chargé de mission collectivités publiques et ONG pour les programmes et les actions de partenariat euro-méditerranéens;  

Chef de projet co-développement auprès d’ONG implantées dans la rive sud                             

Parcours REM

Consultant économie/investissement/commerce dans la zone méditerranéenne, chargé de mission co-développement et coopération nord-sud dans ONG ou institutions publiques tournées vers les relations euro-méditerranéennes, chargé de mission interculturel, chercheur spécialisé dans les relations euro-méditerranéennes.

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • K1802 : Développement local
  • K1206 : Intervention socioculturelle
  • M1205 : Direction administrative et financière
  • M1402 : Conseil en organisation et management d'entreprise
  • K1403 : Management de structure de santé, sociale ou pénitentiaire

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

Pour être inscrits en Master 1, les étudiants doivent justifier d’un diplôme national conférant le grade de licence ou d’une validation d’acquis prévue aux articles L613-3, L613-4, L613-5 du code de l’éducation. L’accès au Master 2 est subordonné, à l’obtention des 60 premiers crédits du master 1, sauf cas de validation. Le passage en Master 2 Professionnel s’effectue sur dossier en fonction des capacités d’accueil prévues dans le dossier d’habilitation.

La formation se déroule sur quatre semestres. La certification s’obtient après une évaluation portant sur les champs suivants :

Parcours IDS

Champ 1 Economie  (comprenant 3 UE : économie du développement - socio-économie du travail - économie sociale et solidaire).

Champ 2  Sciences politiques (comprenant 6 UE : Epistémologie, théorie des  savoirs et de l’action - Analyse des politiques publiques (conception et  évaluation – Espace social européen – Conflits, négociations dans les  organisations sociales – Professionnalités de l’action sociale –  Séminaires thématiques).

Champ 3 Gestion (comprenant 1 UE : Management des organisations et des dispositifs).

Champ 4 Droit  (comprenant 2 UE : Droit social – Environnement juridique et  institutionnel de l’intervention sociale et de l’économie sociale).

Champ 5  Méthodologie et recherche (comprenant 4 UE : Méthodologie de la  recherche (recueil des données…) – Enquête de terrain – Traitement de  l’enquête de terrain – Travail d’étude de recherche, stage).

Champ 6 Langue vivante (comprenant 1 UE).

Champ 7 Intermédiation sociale (comprenant 4 UE : Fondements et enjeux de l'intermédiation sociale - La  conception d'un projet en intermédiation sociale - L’Intermédiation  sociale : organisation ingénierie et stratégies d'acteurs - La conduite  et l'évaluation d'un projet en intermédiation sociale).

Champ 8 Séminaires thématiques pluridisciplinaires (comprenant 2 UE).

Parcours MIM

Etat et société en Méditerranée : approche comparée

Mondialisation et intégration régionale

Inégalité, mobilité, identité

Formation linguistique :

-Langue 1 obligatoire (Arabe)

-Langue 2 facultative (soutien)

Stage et Mémoire

Le  semestre 1 de ce parcours s’effectue en mobilité auprès de l’Université  Autonome de Barcelone (Octobre - décembre) et l’Université Ca’Foscari  de Venise (janvier - mars). Ce semestre s’obtient par validation de  crédits ECTS. Le semestre 2 se déroule à Montpellier d’avril à juin.

Parcours REM

Anglais

Gender policies and the Euro-Mediterranean relations (consortium)

Choix de 1 UE parmi la liste :

-Economics and society between North Africa and Europe -I

-Les  Mécanismes Economiques de base  d’un Partenariat  durable  entre les pays Méditerranéens

-Politiques publiques, États et Sociétés en Méditerranée

Juridical and Cultural studies

Theories et pratiques des Diasporas et des mouvements transnationaux dans la Mediterannée

Cultural transfer, democratic society and constitutionalism in the history of Euro-Mediterranean relations

Not-for Profit sector, Development and Communication

Communication and International cooperation. Knowledge Society in the Mediterranean region

Policies and strategies of cooperation and development

Economics and society between North Africa and Europe - II

Intellectuels et intelligensias en méditerranée du sud et Diasporas

Politiques sociales en méditerranée

International studies

Palestine Society and Diaspora : Culture, Politics and the International Context

Sustainable Development and the South Mediterranean

Mémoire S1

Dossier Workshop

Stage et mémoire

Le semestre 1 de ce parcours s'effectue  en enseignement à distance dans le cadre du programme européen EU-Me.

Le semestre 1 de ce parcours est consacré aux cours et à la préparation du mémoire de fin d’études. Le semestre 2 est consacré à un séminaire de recherche, au stage et à la rédaction du mémoire de fin d’études.

Chaque enseignement fait l’objet de contrôles en contrôle continu ou  examen terminal. Chaque unité d'enseignement (UE) est notée de 0 à 20,  10 est la note suffisante pour valider un enseignement. Les UE  constitutives de chacun des semestres totalisent 30 crédits. Chaque  crédit a un équivalent proportionnel en coefficient. La compensation est  organisée par semestre sur la base de la moyenne générale des notes  obtenues, pondérées par les coefficients. A l’intérieur de chaque  semestre, il y a compensation entre UE et à l’intérieur des UE  compensation entre éléments constitutifs d'UE (ECUE) conformément aux  demandes d'habilitation. Le semestre obtenu par compensation interne  confère la totalité des crédits européens prévus pour le semestre.

Validité des composantes acquises :  illimitée

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X

Enseignants-chercheurs et professionnels

En contrat d'apprentissage X
Après un parcours de formation continue X

Idem

En contrat de professionnalisation X

Idem

Par candidature individuelle X

Possible pour partie du diplôme par VES ou VAP

Par expérience dispositif VAE X

Enseignants-chercheurs et professionnels.

Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X
Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Certifications reconnues en équivalence :

Diplôme coordonné avec le Diplôme d’État d’Ingénierie Sociale (Ministères de la Santé, de la Jeunesse et des Sports et de l’Éducation nationale).

Accord de partenariat avec l’Université Ca’Foscari de Venise et l’Université Autonome de Barcelone, SOAS Londres, université Meknès –Maroc.

Base légale

Référence du décret général : 

Arrêté du 25 avril 2002 publié au JO du 27 avril 2002.

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

Arrêté du 25 avril 2002 publié au JO du 27 avril 2002.

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Références autres : 

Arrêté du 7 juin 2011 relatif aux habilitations de l’Université Montpellier 3 à délivrer des diplômes nationaux.

Pour plus d'informations

Statistiques : 

http://www.univ-montp3.fr/

http://www.poluniv-mpl.fr

http://www.ac-montpellier.fr/Academie/Academie_Stats.htm

Autres sources d'information : 

Université Montpellier 3

Lieu(x) de certification : 

-Université Paul Valéry-Montpellier 3

Route de Mende 34199 Montpellier cedex 5.

Téléphone : 04 67 14 20 00 Fax : 04 67 14 20 52

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

Montpellier

Historique de la certification : 

Ancien intitulé : Mention Institutions-Organisation-Développement, Spécialité Intermédiation et développement social (Arrêté du 19 juillet 2007).