Imprimer

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 13865

Intitulé

DE : Diplôme d'Etat Diplôme d'Etat de professeur de musique

Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
Ministère chargé de la Culture - Direction générale de la création artistique (DGCA)
Modalités d'élaboration de références :

COMMISSION PROFESSIONNELLE CONSULTATIVE DU SPECTACLE VIVANT

Ministère chargé de la Culture - Direction générale de la création artistique (DGCA), Directeur de l'établissement habilité par le ministère chargé de la culture à délivrer le diplôme

Niveau et/ou domaine d'activité

III (Nomenclature de 1969)

5 (Nomenclature Europe)

Convention(s) : 

3226 - Entreprises artistiques et culturelles, 3249 - Organismes de formation

Code(s) NSF : 

333v Enseignement formation : production à caractère artistique, 333t Education et transfert de connaissances

Formacode(s) : 

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

Description des emplois et des activités visés :

Les professeurs de musique diplômés d’État sont chargés de l’enseignement des pratiques de la musique. Suivant les cas, ils assurent l’enseignement des activités d’éveil, d’initiation, la conduite d’un apprentissage initial et sont chargés des cursus conduisant au certificat d’études musicales. Dans ce cadre, ils transmettent les savoirs fondamentaux nécessaires à une pratique autonome des élèves.

Ils accompagnent les pratiques artistiques des amateurs, notamment en tenant un rôle de conseil et d'aide à la formulation de projets. Ils participent à la réalisation des actions portées par l'établissement, s'inscrivant dans la vie culturelle locale.

Ils peuvent être associés à la formation d'orientation professionnelle. Ils peuvent également siéger au sein de jurys d'évaluation des élèves de leur établissement ou d'autres établissements.

 

 

Description des activités et des compétences correspondantes évaluées et attestées :

1- ENSEIGNER

Etre engagé dans un projet artistique personnel :

* pratiquer une ou plusieurs disciplines musicales : maîtriser  au moins une expression musicale et entretenir sa pratique ; soutenir  ses choix artistiques ; développer des expériences artistiques tant  individuelles que collectives.

* faire preuve d'une culture active : posséder les  connaissances culturelles et artistiques liées à son domaine ; nommer,  définir et interroger les éléments constitutifs de la musique  (vocabulaire, terminologie, langage, culture,…), et en particulier ceux  de la culture liée à sa discipline ; être en lien avec l'actualité de sa  pratique artistique ; s'exprimer sur le contexte artistique de sa  pratique ; s'inscrire dans le monde contemporain en s’appuyant sur des  références historiques ; être sensibilisé à d' autres arts et à d'autres  esthétiques musicales ; aborder de nouveaux répertoires.

Mettre en oeuvre un projet pédagogique

* Construire et organiser sa réflexion pédagogique : concevoir  la formation des élèves de l'éveil au troisième cycle amateur ;  participer à la formation des élèves de 3ème cycle spécialisé/CEPI, en  lien avec un professeur d’enseignement artistique ; appliquer sa  réflexion pédagogique à des publics de différents niveaux, profils et  âges, et aux diverses situations ; nommer, définir et interroger les  éléments constitutifs de la musique (vocabulaire, terminologie, langage,  culture,…), et en particulier ceux de la culture liée à sa discipline ;  fonder sa réflexion pédagogique sur les apports des sciences de  l'éducation et des pédagogies musicales ; porter un regard critique sur  sa pratique pédagogique.

* Accueillir, observer, mesurer les besoins, les attentes et les capacités des élèves :  définir les objectifs de son enseignement et adapter les parcours en  fonction des profils des élèves, de leurs progressions en situation  individuelle et collective, et en relation avec les enseignants  concernés ; appréhender les motivations et les projets des élèves  (enfants, adolescents, adultes) ; identifier les pratiques artistiques  personnelles, les aptitudes et les ressources des élèves, les aider à en  garder des traces sur différents supports.

* Mener des séances d'apprentissage : structurer les séances  d’apprentissage ; organiser et utiliser l'espace en vue de favoriser la  concentration, l'écoute, la communication et l'expression artistique ;  formuler des propositions, des consignes ; maîtriser, utiliser et  transmettre le vocabulaire technique et artistique, ainsi que des  éléments de la culture ou du patrimoine ; posséder des connaissances  élémentaires de techniques instrumentales (justesse, articulation,  tessiture,...) autres que la sienne ; connaître les données physiques et  physiologiques nécessaires à la pratique instrumentale ou vocale ;  donner des ressources pendant la séance : consignes, interventions,  exemples, supports, autres situations,... ; concevoir et mettre en  oeuvre des activités reliant les pratiques instrumentales et vocales et  la théorie ; accueillir, solliciter et exploiter les propositions des  élèves ; proposer des situations favorisant la créativité et  l'inventivité ; pratiquer une pédagogie différenciée en exploitant la  diversité des situations pédagogiques : cours individuels, cours  collectifs, pédagogie de groupe, ateliers,… ; aider les élèves à  développer leur écoute musicale et maîtriser la progression de la  formation auditive ; développer le lien entre l'écoute, l'oralité et  l'écriture musicale ; développer un enseignement approprié au contexte  d'apprentissage ; susciter et entretenir la dynamique et la motivation  du groupe ainsi que la valorisation de chaque élève ; susciter et  exploiter les interactions au sein du groupe ; s'appuyer sur son  expérience et celle des autres enseignants en mobilisant des  ressources en sciences humaines et sociales (sciences de l'éducation,  psychopédagogie...).

* Donner les moyens aux élèves de s'approprier une pratique artistique exigeante : mettre en regard les éléments techniques et l’expression artistique ;  mettre en place des présentations de travaux d’élèves au sein de sa  classe et dans le cadre de projets plus larges ; mettre son expérience  d’artiste au service de sa démarche pédagogique ; accompagner les élèves  dans leur prise d’autonomie ; rendre les élèves acteurs de leur  apprentissage ; favoriser l’expression de la personnalité et de la  sensibilité des élèves ; susciter la curiosité des élèves, les inciter à  trouver leurs propres réponses et à développer leur esprit critique ;  aider l’élève à se constituer un patrimoine artistique (interprétation  personnelle).

* Evaluer et orienter dans le cadre du cursus : appréhender la  progression technique et artistique des élèves ; apprécier l’évolution  des comportements et des acquisitions en adéquation avec les profils et  les niveaux de chaque élève ; prendre en compte l’ensemble des  paramètres d’apprentissage, du global au détail (compétences,  connaissances, comportements) ; rendre les élèves acteurs de leur  progression et de leur évaluation ; en fonction de leurs acquis, de leur  progression et des réalisations personnelles dont ils peuvent faire  état, orienter les élèves au fil de leur apprentissage.

2- ETRE ACTEUR DU PROJET DE L' ETABLISSEMENT

Etre acteur du projet pédagogique et artistique de l'établissement

* Participer à la réalisation du projet de l'établissement :  participer à la mise en oeuvre et à l’évaluation du projet de  l’établissement en relation avec le directeur et les autres acteurs ;  partager et mettre en perspective ses  connaissances en collaboration  avec l’ensemble des acteurs du projet ; inscrire son programme  d’activités dans le projet de l’établissement.

* Travailler en équipe : nourrir et partager une réflexion  pédagogique ; nourrir et/ou susciter des projets interdisciplinaires ;  apporter ses connaissances et ses conseils pour l’achat de  documents(supports audio et vidéo,...) et pour la constitution et l'évolution du parc instrumental.

* Communiquer : connaître le fonctionnement et la vie
de l'établissement pour en informer les élèves et les parents ; informer les acteurs de l'établissement de son activité

Etre acteur du projet de l'établissement dans sa dimension territoriale

* Développer les relations avec des publics diversifiés :  s’inscrire dans les partenariats du lieu d’enseignement, (Education  Nationale, le monde associatif, institutions culturelles, sociales,...)  et participer à la mise en oeuvre d'actions de rencontre avec différents publics.

* Participer à un réseau territorial : s'inscrire dans le  réseau territorial des institutions culturelles et des établissements  d'enseignement artistique ; participer à un travail en équipe  pédagogique à l'échelle d'un réseau d'établissements (notamment conservatoires, écoles de musique, écoles associatives, MJC, centres de formation,...).

Savoirs associés et spécifiques du Diplôme d'Etat, discipline Formation Musicale:

* Connaissance de la physiologie de la voix de l'enfant ; pratique  vocale personnelle notamment en s'accompagnant ; pratique élémentaire  d'un instrument polyphonique : accompagnement et harmonisation,  improvisation ; pratique élémentaire de direction d'ensembles vocaux et  instrumentaux ; développer le lien entre l'écoute (le son) et l'écriture  musicale (le signe)

Savoirs associés et spécifiques du Diplôme d'Etat, discipline direction d'ensembles vocaux et instrumentaux

* Organiser et conduire des répétitions : déterminer le  planning des répétitions et un plan de travail de chaque répétition ;  expliciter les objectifs à atteindre ; organiser les séquences au sein  d'une répétition ; déterminer et conduire la progression du groupe ;  utiliser l'exemple vocal et/ou instrumental ; utiliser un instrument  polyphonique ; s'adapter constamment au résultat de la prestation ;  communiquer efficacement les consignes, remarques, remédiation,...

* Construire et gérer la dynamique du groupe : construire un  équilibre entre ses aspirations et la prise en compte des spécificités  du groupe ; favoriser les interactions entre les membres du groupe ;  installer des relations empreintes de confiance et de respect propices à  la réalisation du projet ; mobiliser les ressources des individus au  profit de la mise en mouvement du groupe.

Les capacités attestées sont détaillées dans le référentiel de compétences et de certification professionnelles publié au bulletin officiel du ministère de la culture et de la communication accessible par les deux liens sources référencés ci-dessous.

http://www.cpnefsv.org/nav:guide

bulletin officiel du ministère de la culture n°198 p.56 :

http://www.culturecommunication.gouv.fr/Etudes-et-documentation/Bulletin-officiel/Les-archives-du-Bulletin-officiel/Bulletin-officiel-2011

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

Les professeurs de musique diplômés d’État enseignent principalement dans les établissements suivants :

- les établissements d’enseignement public de la musique, de la danse et de l’art dramatique relevant des collectivités territoriales

- les écoles associatives et structures culturelles publiques ou privées, en lien ou non avec des structures de création et de diffusion.

  • Dans les établissements publics d’enseignement de la musique, de la danse et de l’art dramatique relevant des collectivités territoriales : les professeurs diplômés d'Etat accèdent au cadre d’emplois de catégorie B des assistants territoriaux d’enseignement artistique par voie statutaire. Une évolution de carrière dans la filière artistique territoriale peut les conduire au cadre d'emplois de professeur territorial d’enseignement artistique.
  • Dans les établissements et structures d’enseignement ne relevant pas des collectivités territoriales, le recrutement s’effectue de manière contractuelle (CDD, CDI)

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • K2105 : Enseignement artistique

Réglementation d'activités : 

activité non règlementée

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

L’accès à la formation initiale est subordonné à la réussite d'un concours d’entrée réservé aux titulaires : d’un diplôme national d’orientation professionnelle de musicien ou d’un diplôme d’études musicales, du baccalauréat ou d’un diplôme français ou étranger admis en dispense ou en équivalence. Ces candidats ne doivent pas avoir interrompu leurs études musicales en formation initiale depuis plus de 2 ans.

A titre dérogatoire, le directeur de l’établissement, après avis d'une commission d'établissemen peut autoriser à se présenter au concours d’entrée des candidats qui ne répondent pas aux conditions pré-citées.

L’accès à la formation continue est conditionné à la réussite à un examen d’entrée, ouvert aux candidats ayant interrompu leurs études musicales en formation initiale depuis plus de 2 ans. Ces candidats doivent remplir une des conditions suivantes :

  • justifier d’une expérience d’enseignement en qualité de salarié d’une durée d’au moins 2 années, à raison de 5 heures par semaine au moins sur 30 semaines par an ou leur équivalent en volume horaire annuel
  • justifier d’une pratique professionnelle en qualité d’artiste de la musique d’une durée d’au moins 2 années, pouvant notamment être attestée par quarante-huit cachets sur deux ans
  • être titulaire du diplôme d’études musicales ou du diplôme national d’orientation professionnelle de musique, et exercer une activité d’enseignement en qualité de salarié à raison de 5 heures par semaine sur 30 semaines au moins ou être engagé dans une démarche de réorientation professionnelle.

 

Les candidats ayant obtenu une partie du diplôme via la formation initiale ou continue depuis moins de 5 années peuvent être admis en formation pour les unités et modules non validés, au vu d'un dossier retraçant leur parcours de formation et leur expérience professionnelle à la suite d'un entretien.

La formation porte sur la pratique musicale, la culture musicale, la pratique pédagogique et l'environnement professionnel. Les enseignements font l'objet d'une évaluation continue et, le cas échéant, d'une évaluation terminale. Les évaluations sont constituées d'épreuves pratiques, d'épreuves écrites et d'épreuves orales.

Le diplôme d’État de professeur de musique permet l'obtention de 120 crédits européens. Il est délivré au titre de disciplines, le cas échéant complétées de domaines et options définies par la réglementation.

Les critères d'évaluation associés aux capacités attestées citées ci-dessus sont détaillées dans le référentiel publié au BO du ministère de la culture et de la communication accessible par les deux liens sources référencés ci-dessous.

 

Validité des composantes acquises :  illimitée

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X

Le jury de l'évaluation terminale est présidé par le directeur de l’établissement habilité ou son représentant. Il comprend au moins : un enseignant d’un autre établissement d'enseignement supérieur ou titulaire du DE de professeur de musique ou du CA de professeur de musique ou appartenant aux cadres d'emplois des assistants territoriaux d'enseignement artistique ou des professeurs territoriaux d'enseignement artistique ; un directeur ou directeur adjoint d'un conservatoire classé par l'Etat, une personnalité qualifiée. Le jury peut s’adjoindre pour certaines épreuves d'un ou plusieurs examinateurs.

En contrat d'apprentissage X
Après un parcours de formation continue X

Le jury de l'évaluation terminale est présidé par le directeur de  l’établissement habilité ou son représentant. Il comprend au moins : un  enseignant d’un autre établissement d'enseignement supérieur ou  titulaire du DE de professeur de musique ou du CA de professeur de  musique ou appartenant aux cadres d'emplois des assistants territoriaux  d'enseignement artistique ou des professeurs territoriaux d'enseignement artistique ;  un directeur ou directeur adjoint d'un conservatoire classé par l'Etat,  une personnalité qualifiée. Le jury peut s’adjoindre pour certaines  épreuves d'un ou plusieurs examinateurs.

En contrat de professionnalisation X
Par candidature individuelle X

Le directeur de l’établissement peut, après avis sur dossier d’une commission composée d’au moins trois enseignants de l’établissement et un entretien avec les intéressés, autoriser les candidats qui en font la demande, au vu de leur expérience professionnelle ou de leur parcours antérieur de formation, notamment s'ils ont déjà bénéficié d'une formation musicale et pédagogique supérieure, à se présenter directement aux évaluations terminales définies par le règlement des études de l’établissement.

Par expérience dispositif VAE X

Le jury de validation des acquis de l’expérience du diplôme d'Etat de professeur de musique est présidé par le directeur de l’établissement ou son représentant. Il comprend au moins :

  • un professeur titulaire du diplôme d’État de professeur de musique ou du certificat d’aptitude aux fonctions de professeur de musique dans la discipline sollicitée par le candidat ou un professeur appartenant au cadre d’emplois des assistants territoriaux d’enseignement artistique ou au cadre d’emplois des professeurs d’enseignement artistique dans la discipline sollicitée par le candidat, en fonction dans un conservatoire classé par l’État ;
  •  un maire ou un président de communauté d’agglomération ou leur représentant qu’ils désignent ;
  • une personnalité du monde musical
Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X
Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Autres certifications :

Diplôme national supérieur professionnel de musicien

Texte réglementaire :

Arrêté du 1er février 2008 relatif au diplôme national supérieur professionnel de musicien et fixant les conditions d'habilitation des établissements d'enseignement supérieur à délivrer ce diplôme.

Base légale

Référence du décret général : 

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

Décret n°2011-475 du 28 avril 2011 relatif au diplôme d'Etat de professeur de musique

 

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Décret n° 2004-607 du 21 juin 2004 étendant au ministère chargé de la culture les dispositions du décret n° 2002-615 du 26 avril 2002 pris pour l'application de l'article L.900-1 du code du travail et des articles L.335-5 et L.335-6 du code de l'éducation relatif à la validation des acquis de l'expérience pour la délivrance d'une certification professionnelle

Références autres : 

  • Arrêté du 1er février 2008 relatif au diplôme national supérieur professionnel de musicien et fixant les conditions d'habilitation des établissements d'enseignement supérieur à délivrer le diplôme
  • Arrêté du 22 février 2008 modifié relatif à la procédure d'habilitation des établissements d'enseignement supérieur dans les domaines de la musique, de la danse, du théâtre et des arts du cirque et au fonctionnement de la commission nationale d'habilitation

Pour plus d'informations

Statistiques : 

- les établissements d'enseignements supérieurs Culture

http://www.culturecommunication.gouv.fr/politiques-ministerielles/etudes-et-statistiques/publications/chiffres-cles/actualites/culture-chiffres-2012-1

Autres sources d'information : 

Ministère de la culture et de la communication

Pôle d'enseignement supérieur de Paris - Boulogne Billancourt

Pôle d'enseignement supérieur de Bourgogne

Pôle d'enseignment supérieur de la musique Seine Saint Denis Ile-de-France

Pôle d'enseignement supérieur du spectacle vivant Bretagne/Pays de Loire

Association de préfiguration du pôle supérieur d'enseignements artistiques Nord Pas de Calais

CESMD Poiou-Charentes

Ecole supérieure des arts de Lorraine -CEFEDEM Lorraine

Haute Ecole des Arts du Rhin - Académie supérieure de musique

Institut supérieur d'arts de Toulouse (ISDAT)

Pôle d'enseignement supérieur de la musique et de la danse de Bordeaux-Aquitaine

CEFEDEM Normandie

Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon

CEFEDEM Rhône-Alpes

CEFEDEM Sud

Lieu(x) de certification : 

Ministère chargé de la Culture - Direction générale de la création artistique (DGCA) : Île-de-France - Paris ( 75) [Paris]

  • Pôle d’enseignement supérieur de la musique Seine-Saint Denis Ile-de France « Pôle Sup’ 93 » - 41, avenue Gabriel Péri 93120 La Courneuve
  • Pôle supérieur d'enseignement artistique Paris – Boulogne Billancourt « PSPBB » -  21 rue de Madrid  75008 Paris
  • Pôle d’enseignement supérieur spectacle vivant Bretagne-Pays de la Loire « Le Pont Supérieur » (Département musique) – 74E, rue de Paris 35000 Rennes
  • Association de préfiguration du pôle supérieur d’enseignement artistique (APPSEA) Nord-Pas de Calais Rue Colas 59000 Lille
  • Centre d’études supérieures de musique et de danse (CESMD) Poitou-Charentes – 10, rue de la Tête Noire 86000 Poitiers
  • Ecole supérieure des arts de Lorraine (ESAL) – CEFEDEM Lorraine – 2, rue du Paradis 57000 Metz
  • Haute école des Arts du Rhin (HEAR) – Académie supérieure de musique – 1, place Dauphine 67000 Strasbourg
  • Institut supérieur d’Arts de Toulouse (ISDAT) Département spectacle vivant – 37, rue de Metz 31000 Toulouse
  • Pôle d’enseignement supérieur de la musique et de la danse (PESMD) Bordeaux-Aquitaine – 19, rue Monthyon 33800 Bordeaux
  • Pôle d’enseignement supérieur de la musique (PESM) de Bourgogne – 36, rue Chabot Charny 21000 Dijon
  • CEFEDEM Normandie – 27, rue Pierre Corneille 76800 Saint-Etienne-du-Rouvray
  • Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon – 3, quai Chauveau – 69009 Lyon
  • CEFEDEM Rhône-Alpes – 14, rue Palais Grillet 69002 Lyon
  • CEFEDEM Sud – 380, avenue Wolfgang Amadeus Mozart – 13100 Aix-en-Provence

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

idem

Historique de la certification : 

ancien libellé identique

Certification précédente :  Professeur de musique (DE)