Imprimer

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 14379

Intitulé

Chargé de management artistique et culturel

Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
ATLA le village musiques actuelles PDG

Niveau et/ou domaine d'activité

III (Nomenclature de 1969)

5 (Nomenclature Europe)

Convention(s) : 

Code(s) NSF : 

323p Organisation, gestion : Production et régie

Formacode(s) : 

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

Le chargé de management artistique et culturel a pour mission de mettre en œuvre   les projets adaptés qui favorisent le développement des activités artistiques   et des projets culturels permettant de valoriser le lien entre les artistes   et le public ainsi que le lien entre les artistes et les acteurs professionnels   et institutionnels du secteur.

Il   participe aux décisions stratégiques relatives au développement d’un projet   artistique et culturel et à sa mise en œuvre. Il arbitre et pilote le choix des   moyens de réalisation de ces projets en vue d’atteindre les objectifs fixés.   Il intervient de ce fait dans les différentes fonctions opérationnelles et à   toutes les étapes du projet de l’artiste ou de l’évènement, selon les besoins.   Il intervient également dans la gestion administrative de la structure pour   le bon suivi du projet (rédaction de contrats, négociation de coproduction / coréalisation   / vente, identification de prestations, etc).

Les capacités attestées :
> s'informer et faire de la veille sur l'actualité professionnelle du secteur du spectacle vivant dans lequel il évolue, connaître les courants musicaux pour mettre un  projet en perspective dans le contexte artistique général et professionnel.
> établir le contact avec l'artiste/les professionnels encadrant le projet avec une qualité relationnelle adaptée au contexte et aux interlocuteurs.
> synthétiser les informations recueillies relatives à un projet, ses particularités, son dimensionnement économique, et à l’identité de l’artiste.
> assurer un rôle d'interface/de conseil/d'organisateur/de manager avec le porteur du projet, les artistes, les clients, tout en adoptant une posture de garant des objectifs de l'artiste et de l'identité du projet tout en tenant compte de la faisabilité économique et  technique.
> identifier les besoins, moyens techniques et financiers du projet  et transmettre à l'équipe et à son supérieur les données essentielles de la commande afin d’en déterminer la faisabilité.
> traduire les particularités du projet, ses contraintes, ses besoins, etc., en actions concrètes, lors d'échanges avec les artistes/les clients.  Formuler les actions/étapes réalisées. Faire des propositions d’actions et participer à la validation de leur mise en œuvre pour la réalisation du projet artistique ou culturel.
> identifier les documents administratifs appropriés et réaliser les actions administratives nécessaires au bon déroulement des projets artistiques de la structure, en respectant le cadre légal et les spécificités professionnelles du secteur culturel (subventions, droits d’auteur, déclarations, licence d’entrepreneurs de spectacles, intermittence, etc.).
> travailler avec les outils de gestion adaptés au projet et à la structure (outils de suivi économique, de suivi des contacts et des étapes du projet).
> être l’interface relationnel des artistes lors des évènements culturels et pour cela avoir une aisance à l’oral.
> avoir une capacité de synthèse et une aptitude à prioriser ses objectifs pour mener à bien les différentes actions (par exemple des négociations) en lien avec les autres acteurs du projet.
> organiser la création et le développement des supports (print, web…) de communication en utilisant  les différents éléments de communication déjà existants (textes, photos, extraits musicaux ou vidéo), en intégrant l’identité du projet artistique/culturel, de l’artiste ou de l’évènement, en relation avec les professionnels des métiers de la communication (graphistes, attachés de presse, etc….) travaillant sur le projet.
> organiser et coordonner son travail et celui d’une équipe (tâches, délais) en accord avec son responsable pour mener à bien, et dans les meilleures conditions, toutes les étapes du projet et anticiper les changements, les urgences et les situations nouvelles

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

Le secteur professionnel artistique et culturel est vaste et ses structures peuvent varier de forme selon le nombre de missions et le champ spécifique de développement (musiques – actuelles ou classiques, théâtre, cirque, danse, techniciens, tourneurs, organisateurs d’évènementiels, etc.). De ce fait, le chargé de management artistique et culturel peut exercer son activité :
-          En « Major » (grandes entreprises de production et de diffusion musicale)
-          En PME-PMI-TPE (SA, SARL, SCOP, Association loi 1901) : labels indépendants, lieux de diffusions, cafés concerts, salles de spectacle ayant la licence d’entrepreneur de spectacle, compagnies, collectifs, festivals.
-          En collectivités territoriales souhaitant mettre en œuvre leur politique d’action culturelle : services de programmation des affaires culturelles de mairies, centre culturels, théâtres municipaux, maisons des loisirs et de la culture, etc.
-          Dans les lieux de diffusions traditionnels du spectacle vivant et/ou du spectacle enregistré ou de l’évènementiel (festivals) où il peut être l’unique ressource humaine professionnelle.

Assistant Manager ; Consultant artistique; Chargé de projet spécifique; Chargé de missions de développement de projets culturels; assistant de productions de spectacles;....
Les professionnels d’aujourd’hui, issus du secteur artistique et culturel, du spectacle vivant, des musiques actuelles amplifiées, doivent s’intégrer dans un secteur où le marché le système économique est en transformation profonde.
Suite à l’évolution de la création artistique, très influencée par les NTIC (nouveaux supports de diffusion de la musique), à la multiplication de l’offre musicale, à la chute du chiffre d’affaire des majors (dû notamment aux piratages), et à la création de multiples petites structures (labels, productions et autoproductions, etc.), une nouvelle organisation du travail et un nouveau profil de professionnels ont émergé.
Les missions demandées et les compétences requises doivent permettre de prendre en charge la totalité d’un projet et d’en réaliser toutes les dimensions. Ils connaissent les enjeux et les champs d’intervention des différents métiers des filières professionnelles du disque et du spectacle vivant, et doivent être capables d’intervenir à tous les niveaux du développement d’un projet.

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • L1302 : Production et administration spectacle, cinéma et audiovisuel
  • L1303 : Promotion d'artistes et de spectacles

Réglementation d'activités : 

La structure qui encadre les activités du chargé de management artistique et culturel doit détenir une licence d’entrepreneur de spectacle adaptée à la nature de son activité professionnelle en déposant un dossier à la DRAC la plus proche.

Le titre «Chargé de management artistique et culturel» répond aux conditions professionnelles requises permettant de faire une demande pour les catégories de licences n°2 et n°3.

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

Les Modalités d'évaluation de l'acquisition des compétences se font autour de 4 moments :
> lors de "Travaux pratiques thématiques" : Travail personnel de recherche hors des temps de cours pour la séance suivante. L'intervenant professionnel propose des thématiques de travail qui doivent être présentées en classe.
> lors d'un "Stage d'accompagnement continu" : ce stage est une mise en situation professionnelle permettant la rencontre avec des artistes et la réalisation d'une action professionnelle, encadrée et suivie par la coordinatrice pédagogique. Celle-ci participe aux rencontres entre artiste et stagiaire CMAC. Cela lui permet d'observer et de juger des compétences professionnelles acquises ou en cours d'acquisition.
> lors "d'Etudes de cas" : exercices réalisés en salle et en groupe, sur une journée, proposant des situations professionnelles à résoudre, documents à l'appui, permettant d'évaluer si les savoirs et les compétences fondamentaux sont assimilés avant le départ en stage en entreprise.
> lors de la "Soutenance orale du rapport de stage" (qui aura également été présenté à l'écrit), devant un jury permettant d’évaluer si la problématique et l’hypothèse proposée dans l’analyse du rapport de stage, si les actions réalisées révèlent l’acquisition de nouvelles compétences et une analyse éclairée du métier.

Validité des composantes acquises :  5 an(s)

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X

Le (la) responsable pédagogique et 2 professionnels externes + la coordinatrice de la formation

En contrat d'apprentissage X
Après un parcours de formation continue X

Le (la) responsable pédagogique et 2 professionnels externes + la coordinatrice de la formation

En contrat de professionnalisation X

Le (la) responsable pédagogique et 2 professionnels externes + la coordinatrice de la formation

Par candidature individuelle X

Le (la) responsable pédagogique et 2 professionnels externes + la coordinatrice de la formation

Par expérience dispositif VAE prévu en 2012 X

Le (la) responsable pédagogique et 2 professionnels externes + la coordinatrice de la formation

Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X
Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Base légale

Référence du décret général : 

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

Arrêté du 5 avril 2012 publié au Journal Officiel du 14 avril 2012 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau III, sous  l'intitulé "Chargé de management artistique et culturel" avec effet au 29 juin 2007 jusqu'au 14 avril 2017.

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Références autres : 

Pour plus d'informations

Statistiques : 

Statistiques : 7 titulaires en moyenne par an

Nombre total de titulaires de la certification en fin de session

2010 = 11         2009 = 6         2008 = 6         2007 = 5

Autres sources d'information : 

atla@atla.fr

ATLA Le Village Musiques Actuelles

Lieu(x) de certification : 

ATLA le village musiques actuelles : Île-de-France - Paris ( 75) [PARIS]

ATLA - Le Village Musiques Actuelles
     12 Villa de Guelma
     75018 PARIS

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

- ATLA - Le Village Musiques Actuelles - 12 Villa de Guelma - 75018 PARIS
     - IREM - 20, rue Lecocq - 33000 BORDEAUX
     - La Clique - 60 rue du Dragon - 13006 MARSEILLE

Historique de la certification :