Imprimer

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 15366

Intitulé

Entrepreneur-dirigeant

Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
Groupe institut de gestion sociale (IGS) - ESAM (European school of advanced management) Directeur

Niveau et/ou domaine d'activité

I (Nomenclature de 1969)

7 (Nomenclature Europe)

Convention(s) : 

Code(s) NSF : 

310n Spécialités plurivalentes des échanges et de la gestion (conception)

Formacode(s) : 

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

L’Entrepreneur-Dirigeant mène principalement les activités suivantes :
1 - Concevoir un projet de création ou de développement d’entreprise ou d’une activité nouvelle, puis une stratégie d’entreprise (en anticipant  les évolutions, les opportunités et les menaces du marché) liés au service ou au produit en jeu ;
2 - Elaborer et déployer les plans d’actions (à court, moyen et long termes) marketing et commerciaux en s’appuyant sur le contenu et les étapes de mise en œuvre du projet de produit ou service, et ce, en favorisant l’innovation ;
3- Maîtriser les enjeux et risques, liés au développement de l’activité de produit ou service, qu’ils soient financiers, sociaux, environnementaux, juridiques et technologiques, en lien avec les différentes directions (financière, juridique, …) et en fonction de la taille de l’entreprise et/ ou du projet ;
4- Mener des actions de négociation, de représentation et de communication auprès des acteurs décisionnaires et de l'environnement socio-économique ;
5- Manager  les hommes (direction, équipes, etc.), développer leur talent et promouvoir l’éthique de l’entreprise.

Les titulaires de la certification sont capables de :
1- Concevoir
1.1. Concevoir un projet lié à un produit ou un service : recueillir, analyser et exploiter les informations, données théoriques, empiriques, économiques, culturelles, politiques, nécessaires à l’élaboration du projet
1.2. Créer juridiquement une entreprise (s’adresser aux personnes idoines, aux bons interlocuteurs, choisir ces  associés ou partenaires, etc.)
1.3. Faire élaborer ou élaborer le plan d’affaires  (y compris analyser, formuler des hypothèses  et décider des orientations du plan d’affaires, nécessaire afin de mettre le projet en œuvre)
1.4. Impulser la mise en place d’un système de veille technologique, concurrentiel, juridique, … en vue d’anticiper et d’optimiser sa prise de décision

2- Elaborer et déployer les plans d’actions
2.1. Favoriser l’innovation (commerciale, technologique) à travers l’organisation de groupes de travail, l’analyse et l’exploitation de données issues de la veille technologique, …
2.2. Impulser des groupes de travail ou des méthodes de travail afin de tendre à l’équation : amélioration de la productivité, qualité (du service ou produit) et rentabilité
2 .3. Identifier l’émergence  de nouveaux services ou produits
2 .4. Concevoir une stratégie de conquête et de prospection de nouveaux marchés en France et/ou à l’étranger dans un cadre concurrentiel en lien avec les directions opérationnelles de l’entreprise (marketing, production et exploitation)

3 - Maîtriser les enjeux et risques
3.1. Suivre et analyser régulièrement la comptabilité analytique, financière, et comptes prévisionnels les documents comptables et fiscaux
3.2. En lien avec le DAF ou la direction financière :
3.2. 1. Choisir les modalités de financement de l’entreprise
3.2.2. Prendre les décisions d’investissement nécessaires à la pérennisation, la performance et au développement de l’entreprise en s’appuyant sur les résultats financiers
3.3. Analyser une cartographie des risques (juridiques, environnementaux, politiques, etc.) et les évaluer en lien avec les différentes directions fonctionnelles pour prendre voire anticiper des décisions

4- Mener des actions de négociation, de représentation et de communication auprès des acteurs
4.1. Négocier des contrats importants et stratégiques : identifier les interlocuteurs, concevoir le cadre d’entretien et définir les termes du contrat
4.2. Rendre compte de la réalisation d’objectifs auprès d’instances décisionnaires (CA, actionnaires, etc.), voire d’investisseurs
4.3. Etablir des réseaux de partenaires (institutions, y compris d’entreprises potentiellement cotraitantes, etc.)
4.5. Veiller au développement de l’image de l’entreprise (et de ses produits ou services) et lui apporter une « couleur » : identifier et mettre en valeur des spécificités d’entreprises et concevoir des supports de communication à destination de manifestations ou de partenariats (sportif, culturel, … )

5- Manager  les hommes
5.1. S’entourer d’une équipe de cadres dirigeants et la piloter (motiver, donner du sens, gérer les conflits, etc.), autrement dit mettre en œuvre des méthodes de recrutement, de management, …
5.2. Développer les talents et impulser ou contribuer à la politique RH et de développement des compétences collectives clés de l’entreprise, en lien avec la direction des ressources humaines et selon la culture (métier, géographique, etc.)
5.3. Impulser la politique sociale de l’entreprise et veiller à sa mise en œuvre
5.4. Superviser le pilotage de la  politique de rémunération
5.5. Promouvoir l’éthique de l’entreprise, RSE, …

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

L’Entrepreneur-Dirigeant a principalement vocation à diriger une PME ou une filiale d’un groupe (de 20 à moins de 500 salariés, y compris implantée en Europe ou à l’international).
Il  peut intervenir dans tous les secteurs et sous un statut juridique et un mode d’exploitation très différents :
entreprise familiale, filiale, franchisés, entreprise sous-traitante, association, ONG, organisation ou fédération professionnelle, OPCA etc.
L’entreprise ou l’organisation concernée relève plutôt du secteur privé. Néanmoins, ce professionnel peut également diriger une collectivité locale ou un établissement public, sous condition d’accès (concours interne ou externe).

Dirigeant (e) de PME, de filiale, … Chef d’entreprise, Secrétaire général (e), délégué (e) général (e), Directeur (trice) de service, département, unité, (Développement, …), Directeur ou chef d’agence, commerciale, de location, maison de l’emploi, …Cadre du commerce international, Créateur d’entreprise, Repreneur d’entreprise, Consultant (e), Chef ou directeur de projet, Animateur d’équipes.

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • M1302 : Direction de petite ou moyenne entreprise

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

Les modalités d'accès à la certification sont :
1. Mises en situation professionnelle :
1.1 Jeux de rôles : exercice oral individuel ou collectif; représentation simulant une situation en entreprise, permettant d'évaluer l'intelligence situationnelle du candidat
1.2 Jeux d'entreprise : réalisation sur support informatique, exercice collectif, animation par des professionnels
2. Cas pratiques en français ou en anglais : rendu écrit, limité dans le temps, exercice collectif et/ou individuel, simulation d'une situation d'entreprise (réelle ou fictive), mobilisation transversale des connaissances, restitution orale possible
3. Contrôles des acquis techniques et méthodologiques : examens écrits ou oraux
4. Travaux d'études et de recherches
Résolution d'une problématique thématique exigeant une méthode d'analyse précise, exercice collectif ou individuel, rendu écrit et soutenancne orale possible
5. Le projet de développement d'activité : conduire un projet "grandeur nature" en France ou à l'International
Ce projet peut prendre différentes formes :
- la création, transmission ou reprise d'entreprise (projet entrepreneurial)
- le développement d'une activité ou organisation nouvelle au sein d'une entreprise déjà existante (intrapreneuriat)
- la détection de nouvelles opportunités d'affaires pour une activité ou une organisation déjà existante dans une entreprise
document écrit  - soutenance devant un jury professionnel

Dans le cadre de la VAE, réalisation d'un portefeuille de preuves validé par des professionnels sur la détention totale ou partielle des compétences désignées dans le cadre 5.

Validité des composantes acquises :  5 an(s)

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X

Président du jury - 1 dirigeant d'entreprise - 1 DRH - 1 expert de la création d'entreprise -  Directeur de la filière - Directeur (ou responsable pédagogique) de l’ESAM Paris

En contrat d'apprentissage X

Idem

Après un parcours de formation continue X

Idem

En contrat de professionnalisation X

Idem

Par candidature individuelle X
Par expérience dispositif VAE prévu en 2010 X

Président de Jury National – 2 représentants de syndicats de salariés et patronaux – 4 professionnels du métier visé par la certification – Directeur ou responsable de
programme ESAM Paris

Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X
Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Base légale

Référence du décret général : 

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

Arrêté du 10 août 2012 publié au Journal Officiel du 22 août 2012 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau I, sous  l'intitulé "Entrepreneur-dirigeant" avec effet au 01 juillet 2009 jusqu'au 22 août 2017.

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Références autres : 

Pour plus d'informations

Statistiques : 

Statistiques :

-          3 promotions sortantes depuis sa création en  2008

-          45 titulaires de la certification en 3 ans (4 la 1ère année, 16 la 2ème année et 25 la 3ème année)

Autres sources d'information : 

Lieu(x) de certification : 

ESAM Paris – 12, rue Alexandre Parodi – 75010 Paris

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

- ESAM Paris 12 rue Alexandre Parodi – 75010 Paris, Établissement d’Enseignement Supérieur Technique Privé déclaré au Rectorat de Paris, géré par l’Association IGS ;
     - ESAM Toulouse 186 route de Grenade – 31700 Blagnac,  Établissement d’Enseignement Supérieur Technique Privé déclaré au Rectorat de Toulouse, géré par l’Association IGS ;
     - ESAM Lyon 69 rue Sergent Michel Berthet – 69009 Lyon, Établissement d’Enseignement Supérieur Technique Privé, déclaré au Rectorat de Lyon,  géré par l’Association IGS ;
     - CFA IGS (*), 3 rue Pierre Dupont – 75010 Paris dont l’organisme gestionnaire est l’Association IGS ;
     - CFA Bureautique et Métiers Tertiaires (*), 69 rue Sergent Michel Berthet – 69009 Lyon, dont l’organisme gestionnaire est l’Association IGS ;
     - CFA Campus IGS (*), 186 route de Grenade – 31700 Blagnac, dont l’organisme gestionnaire est l’Association IGS ;
     - CIEFA SA (Centre Inter-Entreprises de Formation en Alternance), et ses 2 établissements : Paris 12 rue Alexandre Parodi – 75010 Paris, Toulouse 186 route de Grenade – 31700 Blagnac ;
     - CIEFA Rhône-Alpes SAS (*) 69 rue Sergent Michel Berthet – 69009 Lyon.
     - IGS Formation Continue (*) 1 rue Jacques Bingen – 75017 Paris ;
     - IGS Conseil et Formation Développement SA (*) 1 rue Jacques Bingen – 75017 Paris.
     - IFPASS (Institut de Formation de la Profession de l’Assurance) 18, rue Louis Pouey – 92800 Puteaux.

(*) en prévision

Historique de la certification :