Imprimer

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 17274

Intitulé

Manager des risques et des assurances de l'entreprise

Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
Ecole supérieure d'assurances (ESA) Directeur

Niveau et/ou domaine d'activité

I (Nomenclature de 1969)

7 (Nomenclature Europe)

Convention(s) : 

Code(s) NSF : 

313n Etudes économiques et financières

Formacode(s) : 

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

Le management des risques représentant un enjeux de plus en plus important au sein des directions des entreprises, le Manager des Risques et des Assurances  de  l’Entreprise occupe un poste stratégique reconnu  et intégré auprès des dirigeants.
Les activités : d’audit, de développement de la culture du risque au sein des entreprises et de management pour mieux garantir l’entreprise contre les risques auxquels elle s’expose tout en obtenant une réduction des coûts des assurances forment les 3 fonctions principales de son métier :
-          prémunir l’entreprise  contre les recours liés à son activité ;
-          conseiller la direction pour mettre en œuvre un plan de réduction des risques ;
-          manager la mise en œuvre du plan de réduction des risques en réduisant le coût de la couverture assurantielle.

Les capacités attestées :
1 - « Prémunir l’entreprise contre les risques » :
-          identifier les risques auxquels est exposée l’entreprise pour conseiller la direction sur une meilleure gouvernance des risques, notamment par la conduite d’audit des risques et la réalisation d’une cartographie des risques de l’entreprise ;
-          prouver sa capacité à analyser le cycle de gestion d’une entreprise,
-          cerner les risques assurables ou non ;
-          s’assurer que les sociétés d’assurances ont la solidité financière pour couvrir les risques qu’elles ont acceptés de garantir.

2 - « Conseiller » :
-          développer une culture du risque auprès des  salariés de l’entreprise ;
-          convaincre la direction générale de conduire une politique susceptible d’ aboutir à un niveau de sécurité optimum ;
-          présenter un plan de prévention et de réduction des risques ;
-          conseiller l’ordonnancement dans la mise en oeuvre des actions retenues ;
-          procéder périodiquement à des expertises pour s’assurer de la mise en place des mesures retenues.

3 - « Manager » :
-          lancer des appels d’offre pour obtenir les meilleures conditions tarifaires du marché ;
-          obtenir des mesures de prévention et de contrôle des risques, en réduisant le coût de la couverture assurantielle,
-          proposer la création d’une captive,
-          établir un plan de continuité et exercer la responsabilité hiérarchique du service des assurances.

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

entreprise industrielle ou de services ;
societe d’assurances specialisee dans les risques d’entreprise ;
cabinet de courtage specialise dans les risques d’entreprise.

risk manager, risk analyst ;
directeur des assurances, directeur general ;
souscripteur (courtage et societe) ;
analyste risques systemes, controleur interne ;
agent general d'assurances, courtier en assurances, consultant en assurances ;
charge(e) de clientele grands comptes.

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • C1108 : Management de groupe et de service en assurances

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

La certification est obtenue au vu de la capacité à :
Rédiger un rapport identifiant les risques auxquels est exposé un site et proposant des adaptations aux contrats d’assurance souscrits.
Présenter, à l’aide d’un logiciel la cartographie des risques.
Etablir un plan d’action et une stratégie de sensibilisation budgétée de la maîtrise des risques, en complétant la cartographie des risques par un classement de ceux ci au vu de leur spatialité, gravité, temporalité, de l’éthique et de la réglementation.
Conduire un entretien de négociation avec un sous traitant dans le cadre du plan de réduction des risques.
Justifier par un rapport écrit/oral une demande de changement de co-assureurs.
Analyser la capacité des entreprises européennes à faire face au règlement de leur part dans le partage du risque.
Présenter un rapport justifiant l’abandon d’une activité rentable pour l’entreprise.
Présenter un plan pluriannuel et le budget des investissements de prévention et maîtrise des risques.
Conduire la mise en place avec le soumissionnaire des contrats d’assurance couvrant les garanties recherchées par l’entreprise.
Etablir pour chaque risque une note à l’intention des assureurs et les procédures de veille de l’exposition des salariés mal-être dans l’exercice professionnel.
Etablir les comptes sociaux de la captive.
Exposer les aspects stratégiques du plan de continuité d’activité.
Mettre en place des outils de reporting et des tableaux de bord de suivi de la sinistralité
Exposer des méthodes de management.

Articulation entre les blocs de compétences, décrits ci dessous, et la totalité de la certification :
Il est exigé des candidats visant l’obtention de la totalité de la certification d’obtenir d'abord la validation du bloc « Prévenir l’entreprise contre les risques » puis du bloc « Conseiller la mise en œuvre d’une culture du risque au sein de l’entreprise » et enfin du bloc « Manager la mise en place et diriger le suivi d’un plan de continuité d’activité (PCA) » ce, pour répondre à une nécessaire progression dans l’acquisition des compétences pour maîtriser les risques.
Obtention de la totalité de la certification :
Les candidats ayant validé à l’issue des épreuves écrites les trois blocs de compétences, obtiennent la certification « Manager des Risques et des Assurances de l’Entreprise ».

Bloc de compétence : 

Intitulé Descriptif et modalités d'évaluation
Bloc de compétence n°1 de la fiche n° 17274 - Prémunir l’entreprise contre les risques

Compétences :
- Auditer les risques auxquels l’entreprise est confrontée pour évaluer et déterminer la couverture des risques qui peuvent être pris en charge par les assureurs et ceux qui resteront portés par l’entreprise.
- Classer les risques identifiés par l’audit en fonction de la réglementation, de leur temporalité, de leur spatialité, de leur gravité, ce pour concevoir les moyens de réduire la probabilité de leur occurrence.
- Réaliser la cartographie des risques en prenant en compte le cycle de gestion de l'entreprise, en intégrant l'interaction entre les différentes composantes de son environnement : ses clients, ses sous-traitants, ses fournisseurs, ses concurrents, ses assureurs, ses banquiers, les pouvoirs publics, pour identifier les risques de l'entreprise.
- Auditer les contrats des sociétés d'assurances auprès desquels sont placés les risques de l'entreprise, pour apprécier s'ils sont couverts de façon appropriées.
Modalité d'évaluation :
Epreuve écrite de 4 heures demandant d'élaborer la cartographie des risques d'une entreprise à partir de l'étude d'un cas exposant la situation d'une entreprise industrielle française de taille moyenne et donnant le profil de l'entreprise, les chiffres clés, ses sites industriels, ses produits, ses principaux clients, l'organigramme de la direction, son actionnariat.
La cartographie de risques demandée doit notamment mettre en évidence le ou les risques auxquels l'entreprise est le plus exposée.
Attestation :
La réussite de l’épreuve permet l’obtention du certificat : « Prémunir l’entreprise contre les risques ».

Bloc de compétence n°2 de la fiche n° 17274 - Conseiller la mise en œuvre d'une culture du risque au sein de l'entreprise.

Compétences :
- Présenter à la direction générale de l'entreprise, un plan de prévention et de réduction des risques permettant de conduire une politique susceptible d'aboutir à un niveau de sécurité optimum et le budget pluriannuel chiffrant les investissements nécessaires pour prévenir les risques identifiés et à défaut les ramener à un seuil acceptable de tolérance. 
- Veiller à l'ordonnancement des actions du plan de prévention et de réduction des risques approuvé par la direction générale de l'entreprise, par des expertises pour s'assurer de leur efficacité et de l'atteinte des objectifs poursuivis.
- Développer auprès des sites de l'entreprise, par des visites, conférences, actions de formation, support d'informations, une culture du risque aux salariés de l'entreprise pour réduire les risques.
Modalité d'évaluation :
Epreuve écrite de 4 heures à partir de l'étude d'un cas exposant la situation d'une entreprise industrielle française de taille moyenne (profil de l'entreprise, les chiffres clés, son site industriel, ses procédés de fabrication, ses principaux clients, l'organigramme de la direction, son actionnariat).
Attestation :
La réussite de l’épreuve permet l’obtention du certificat : Conseiller la mise en œuvre d'une culture du risque au sein de l'entreprise

Bloc de compétence n°3 de la fiche n° 17274 - Manager la mise place et diriger le suivi d'un plan de continuité d'activité (PCA)

Compétence :
Mettre en place un Plan de Continuité d’Activité (PCA) permettant à l’entreprise de poursuivre l’activité en mode dégradé ou avec reprise graduelle des activités, des plus critiques au moins critiques.
Modalité d'évaluation :
Epreuve écrite de 4 heures demandant à partir de l'étude d'un cas d'exposer les modalités à mener pour mettre en œuvre un Plan de Continuité d'Activité (PAC) d'une petite entreprise française ayant sur un même site, son siège, ses moyens de production et de stockage.
Attestation :
La réussite de l’épreuve permet l’obtention du certificat : Manager la mise place et diriger le suivi d'un plan de continuité d'activité (PCA).

Validité des composantes acquises :  5 an(s)

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X

5 personnes : Le président de jury, directeur pédagogique ESA, 2 représentants des employeurs et 2 représentants des salariés.

En contrat d'apprentissage X

Idem

Après un parcours de formation continue X

5 personnes : Le président de jury, directeur pédagogique ESA, 2 représentants des employeurs et 2 représentants des salariés.

En contrat de professionnalisation X

5 personnes : Le président de jury, directeur pédagogique ESA, 2 représentants des employeurs et 2 représentants des salariés.

Par candidature individuelle X
Par expérience dispositif VAE prévu en 2011 X

5 personnes : Le président de jury, directeur pédagogique ESA, 2 représentants des employeurs et 2 représentants des salariés.

Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X
Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Base légale

Référence du décret général : 

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

Arrêté du 12 août 2013 publié au Journal Officiel du 27 août 2013 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau I, sous l'intitulé "Manager des risques et des assurances de l'entreprise" avec effet au 30 juillet 2010, jusqu'au 27 août 2018.

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Références autres : 

Pour plus d'informations

Statistiques : 

Autres sources d'information : 

http://www.esassurances.com

www.esassurances.com

Lieu(x) de certification : 

ECOLE SUPERIEURE D’ASSURANCES
13, rue Fernand Léger
75 020 PARIS
Téléphone : 01 47 00 17 26                  
Télécopie : 01 47 00 30 94

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

ECOLE SUPERIEURE D’ASSURANCES
13, rue Fernand Léger
75 020 PARIS

Historique de la certification :