Imprimer

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 17922

Intitulé

MASTER : MASTER MASTER ARTS, LETTRES & LANGUES / SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Études européennes et internationales, spécialité Stratégies culturelles

Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
Ministère chargé de l'enseignement supérieur, Centre universitaire de formation et de recherche Jean-François Champollion (CUFR) Recteur de l'académie, Directeur du Centre Universitaire de formation et de recherche JFC

Niveau et/ou domaine d'activité

I (Nomenclature de 1967)

7 (Nomenclature Europe)

Convention(s) : 

Code(s) NSF : 

335p Direction des centres de loisirs ou culturels, 136g Langues étrangères appliquées au tourisme, au commerce international, aux affaires, à la documentation ; Interprétariat et traduction, 320n Conception : Etablissement de stratégies de relations publiques et de communication

Formacode(s) : 

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

Ce professionnel est spécialiste des relations internationales, notamment culturelles ; il diagnostique, organise, met en oeuvre et évalue la politique de relations internationales d'un service de relations internationales intégré dans le monde académique, les affaires étrangères, les collectivités territoriales ou le secteur privé, en fonction des objectifs fixés par sa hiérarchie (direction, élus…), en coordination avec elle et l'ensemble des acteurs concernés.

Ce professionnel est capable :
- d’établir un diagnostic de l’état des relations culturelles internationales de son établissement en fonction
de l’environnement national et international,
- de proposer, de mettre en oeuvre, d’évaluer et de faire évoluer une politique de relations culturelles
internationales,
- d’assurer le management et la gestion d’un service de relations internationales,
- de prendre en charge l’ingénierie culturelle internationale de son institution,
- d’assurer la communication, l’information et la valorisation internationale de son institution,
- d’assurer une veille stratégique et la mise à niveau permanente de lui-même et de son équipe,
- de s’exprimer et d’écrire en français, en anglais et en espagnol,
- d’utiliser les logiciels bureautiques courants et les logiciels spécifiques

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

Ce professionnel exerce son activité dans les services de relations internationales de l‘administration publique,
comme l’enseignement supérieur et la recherche, les affaires culturelles étrangères, les collectivités territoriales,
ou du secteur privé (académique ou non).

Il peut prétendre à un emploi ou se présenter aux concours de :
- ingénieur d’étude, chargé des relations internationales, de la coopération extérieure,
- ingénieur de recherche, chargé des relations internationales, de la coopération extérieure,
- secrétaire des affaires étrangères /d'ambassade,

- attaché culturel

- cadre administratif en charge des relations internationales, de la culture,
- de contractuel chargé des relations internationales.

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • E1103 : Communication
  • K1404 : Mise en œuvre et pilotage de la politique des pouvoirs publics

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

Le programme s'étend sur 4 semestres.
La certification s'obtient après évaluation des unités d'enseignement suivantes :
-Enseignements fondamentaux partiellement dispensés en langues étrangères : Relations internationales/Questions
européennes (6 ECTS), Monde anglophone (6 ECTS), Monde hispanophone (6 ECTS), Culture et Relations internationales (6 ECTS) –Francophonie (3 ECTS ).
- Enseignements fondamentaux complémentaires : Economie et connaissance de l’entreprise (3 ECTS) – Droit (6 ECTS ) –Collectivités territoriales (3ECTS ) – Initiation à la recherche (3 ECTS), Administration de la Recherche et relations internationales (3ECTS).
- Enseignements professionnels et transversaux : Ingénierie culturelle internationale (6 ECTS) – Anglais (6 ECTS), Espagnol (6ECTS ),
TICE (3 ECTS) – Management et gestion (6ECTS ) – Information, communication, valorisation internationales (3 + 6 ECTS ) ; Stages (3 +
30 ECTS), Ateliers (6 ECTS ).
Les acquis de formation sont évalués selon les modalités suivantes :
1- Chaque UE fait l'objet d'une ou plusieurs épreuves dont la moyenne pondérée représente une note finale qui peut aller de 0 (note minimale) à 20 (note maximale).
2- Les UE peuvent être acquises par capitalisation ou par compensation :
2a- Une UE est capitalisée lorsque la note finale est supérieure ou égale à 10/20.
2b- Les UE non capitalisées sont compensées automatiquement dans le cas où la note moyenne inter UE du semestre auquel elles appartiennent est égale ou supérieure à 10/20. Le jury d'examen décide librement et souverainement de leur compensation et/ou de leur participation à la compensation d'autres UE.
3- Le contrôle continu est privilégié par rapport au contrôle terminal, avec une part significative d'évaluation par oral, notamment à travers les soutenances des travaux de projets et de stages.
4- L'évaluation des acquis de formation peut être transversale, c'est-à-dire que plusieurs UE peuvent être validées grâce à une seule épreuve.

Validité des composantes acquises :  non prévue

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X

Personnes ayant contribué aux enseignements et au suivi
de stage (Loi n° 84-52 du 26 janvier 1984 modifiée sur
l'enseignement supérieur)

En contrat d'apprentissage X

non

Après un parcours de formation continue X

Personnes ayant contribué aux enseignements et au suivi
de stage (Loi n° 84-52 du 26 janvier 1984 modifiée sur
l'enseignement supérieur)

En contrat de professionnalisation X

oui

Par candidature individuelle X

Possible pour partie du diplôme par validation d'études
supérieures (VES) ou validation d'acquis (VA)

Par expérience dispositif VAE X

Enseignants-chercheurs et professionnels

Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X
Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Texte réglementaire :

Arrêté du 25/04/2002 relatif au diplôme national de Master publié au J.O. n° 99 du 27/04/2002.

Références autres :
Référence du décret général :
Arrêté du 25/04/2002 relatif au diplôme national de Master publié au J.O. n°99 du 27/04/2002
Référence du décret et/ou arrêté VAE :
Décret n° 2002-590 du 24/04/2002 publié au J.O. n° 98 du 26/04/2002

Base légale

Référence du décret général : 

 

 

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

Arrêté du 28/06/2011

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Décret n° 2002-590 du 24/04/2002 publié au J.O. n° 98 du 26/04/2002

Références autres : 

Pour plus d'informations

Statistiques : 

néant.

Autres sources d'information : 


http://www.univ-jfc.fr
http://www.ciep.fr/enic-naricfr
http://www.vaesup-mip.info

Lieu(x) de certification : 

Ministère chargé de l'enseignement supérieur : Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon - Tarn ( 81) [Albi]

Université de Toulouse II
CUFR Jean-François Champollion.

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

CUFR J-F Champollion, Place Verdun, F-81012 Albi cedex 9.

Historique de la certification : 

néant