Imprimer

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 1796

Intitulé

TP : Titre professionnel Conducteur de travaux aménagement finitions

Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
Ministère du Travail - Délégation Générale à l'Emploi et à la Formation Professionnelle (DGEFP)
Modalités d'élaboration de références :

CPC Bâtiment et travaux publics

Ministère du Travail - Délégation Générale à l'Emploi et à la Formation Professionnelle (DGEFP), Le représentant territorial compétent du ministère chargé de l’emploi

Niveau et/ou domaine d'activité

III (Nomenclature de 1969)

5 (Nomenclature Europe)

Convention(s) : 

Code(s) NSF : 

233 Bâtiment : finitions

Formacode(s) : 

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

Le conducteur de travaux aménagement finitions est le responsable de la gestion technique, administrative et financière d'un ou plusieurs chantiers neufs et/ou de réhabilitations d'AF, depuis leur préparation jusqu'à leur livraison complète. Il est le pivot de la phase exécution des travaux et le garant de l'obligation de résultat énergétique et environnemental.
Il prévoit et organise, à partir d'un dossier technique qui lui est confié, les différents moyens (matériels humains et organisationnels) permettant l'exécution des chantiers AF dans les meilleures conditions de délai, de sécurité, de qualité et de rentabilité. Il veille à la satisfaction du client.
Il intervient dans chacune des phases de réalisation du chantier AF, depuis son étude jusqu'à sa livraison et durant l'année de parfait achèvement :
En premier lieu, ses compétences techniques sont sollicitées pour optimiser la réponse à un appel d'offres en appui au service études de prix et commercial.
Dès lors que son entreprise a obtenu le marché, il prépare le chantier AF.
Il analyse le dossier, le site des travaux et définit les moyens à mobiliser en élaborant les plannings, les budgets, en choisissant les méthodes d'exécution ainsi que les matériels, les matériaux, les prestataires et les sous-traitants, le tout dans le respect des critères environnementaux du site, des réglementations et des procédures internes de l'entreprise.
Durant la réalisation de l'ouvrage, il encadre la maîtrise de chantier et les équipes de production. Il assure le suivi économique des commandes, des livraisons et de la facturation des travaux. Il assure en continu le suivi budgétaire du chantier et contrôle la qualité d'exécution avec les interfaces TCE dans le respect des règles de sécurité individuelles et collectives, en application du plan particulier de sécurité et de prévention de la santé (PPSPS). Il anticipe toutes les actions, y compris correctives, à mettre en œuvre en lien avec l'ordonnancement, le pilotage et la coordination (OPC) du chantier AF. Il veille à la bonne évolution des travaux AF dans sa globalité. Il anticipe les situations dangereuses d'exécution d'ouvrages lors de travaux à proximité des réseaux. Il est très attentif à la gestion des déchets de chantier.
En fin de chantier, il organise la réception des ouvrages AF et en établit la facturation définitive. Il réunit l'ensemble des éléments nécessaires à son fonctionnement et entretien pour l'élaboration du dossier des ouvrages exécutés (DOE). Il gère les interventions dans le cadre de la garantie de parfait achèvement.
En parallèle au suivi de ses chantiers AF, il collabore à la gestion des ressources humaines et matérielles de l'entreprise, en liaison avec tous ses services (matériels/études de prix/personnel/comptabilité).
L'emploi s'exerce majoritairement sur les chantiers AF, même si une part se déroule au bureau, à l'agence ou au siège de l'entreprise. Il demande une forte implication avec des amplitudes horaires et une mobilité géographique pouvant être importante (en distance, en fréquence, en durée). Le professionnel organise son emploi du temps de manière à gérer sa présence entre les chantiers AF, l'entreprise et les rendez-vous extérieurs. Cette phase du métier amène le professionnel à utiliser des véhicules d'entreprise pour ses déplacements. Mais aussi l'emploi requiert la maîtrise de l'outil informatique à travers le tout-connecté et la maquette numérique (process BIM).
La fonction de conducteur de travaux est un poste à responsabilité en évolution constante qui demande une vraie expérience avant de pouvoir s'exercer en totale autonomie. De ce fait, les débutants seront souvent embauchés en tant qu'assistant et/ou seront plus étroitement encadrés par leur hiérarchie.

1. Elaborer des réponses aux consultations de travaux de plusieurs spécialités en aménagement finitions

Analyser, synthétiser un dossier de consultation en aménagement finitions.
Réaliser le chiffrage et compléter le dossier de réponse aux consultations de travaux en aménagement finitions à l'aide des outils numériques.


2. Préparer et organiser des chantiers de plusieurs spécialités en aménagement finitions

Définir les moyens techniques et humains, et la planification des chantiers aménagement finitions.
Etablir les budgets travaux et les marges prévisionnelles des chantiers aménagement finitions à l'aide de l'outil numérique.
Gérer les achats et les marchés avec les différents intervenants des chantiers aménagement finitions.
Elaborer les documents relatifs à la sécurité, à la qualité, aux démarches administratives et réglementaires des chantiers aménagement finitions.


3. Conduire les travaux de chantiers de plusieurs spécialités en aménagement finitions

Coordonner et ajuster les moyens techniques et humains des chantiers aménagement finitions.
Contrôler l'exécution des travaux des chantiers aménagement finitions.
Réaliser la gestion financière et administrative des chantiers aménagement finitions.
Clore techniquement, administrativement et financièrement des chantiers aménagement finitions.
Manager les relations internes et externes des chantiers.

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

En grande majorité, les entreprises du second œuvre, plutôt de taille moyenne et intermédiaire (effectif de 11-200), spécialisées dans l'AF ou entreprises générales AF. Les entreprises de l'AF sont, plus particulièrement, celles de la plâtrerie et plaques de plâtre, du carrelage et de la céramique, de la pose de sols souples, de la peinture et des finitions, de l'isolation et de l'isolation thermique par l'extérieur (ITE).

Conducteur de travaux AF.
Coordinateur de chantier AF.
Chargé d'affaires AF.

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • F1201 : Conduite de travaux du BTP

Réglementation d'activités : 

Néant.

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

Le titre professionnel est composé de trois blocs de compétences dénommés certificats de compétences professionnelles (CCP) qui correspondent aux activités précédemment énumérées.

Le titre professionnel peut être complété par un ou plusieurs blocs de compétences sanctionnés par des certificats complémentaires de spécialisation (CCS) précédemment mentionnés.

Le titre professionnel est accessible par capitalisation de certificats de compétences professionnelles (CCP) ou suite à un parcours de formation et conformément aux dispositions prévues dans l’arrêté du 22 décembre 2015 modifié, relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.

Bloc de compétence : 

Intitulé Descriptif et modalités d'évaluation
Bloc de compétence n°1 de la fiche n° 1796 - Elaborer des réponses aux consultations de travaux de plusieurs spécialités en aménagement finitions

Analyser, synthétiser un dossier de consultation en aménagement finitions.
Réaliser le chiffrage et compléter le dossier de réponse aux consultations de travaux en aménagement finitions à l'aide des outils numériques.


Les compétences des candidats (VAE ou issus de la formation) sont évaluées par un jury au vu :


a)  D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s).


b)  D’un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat.


c)  Des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation.

Bloc de compétence n°2 de la fiche n° 1796 - Préparer et organiser des chantiers de plusieurs spécialités en aménagement finitions

Définir les moyens techniques et humains, et la planification des chantiers aménagement finitions.
Etablir les budgets travaux et les marges prévisionnelles des chantiers aménagement finitions à l'aide de l'outil numérique.
Gérer les achats et les marchés avec les différents intervenants des chantiers aménagement finitions.
Elaborer les documents relatifs à la sécurité, à la qualité, aux démarches administratives et réglementaires des chantiers aménagement finitions.


Les compétences des candidats (VAE ou issus de la formation) sont évaluées par un jury au vu :


a)  D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s).


b)  D’un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat.


c)  Des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation.

Bloc de compétence n°3 de la fiche n° 1796 - Conduire les travaux de chantiers de plusieurs spécialités en aménagement finitions

Coordonner et ajuster les moyens techniques et humains des chantiers aménagement finitions.
Contrôler l'exécution des travaux des chantiers aménagement finitions.
Réaliser la gestion financière et administrative des chantiers aménagement finitions.
Clore techniquement, administrativement et financièrement des chantiers aménagement finitions.
Manager les relations internes et externes des chantiers.


Les compétences des candidats (VAE ou issus de la formation) sont évaluées par un jury au vu :


a)  D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s).


b)  D’un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat.


c)  Des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation.

Validité des composantes acquises :  illimitée

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X
En contrat d'apprentissage X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Après un parcours de formation continue X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

En contrat de professionnalisation X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Par candidature individuelle X
Par expérience dispositif VAE prévu en 2002 X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X
Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Base légale

Référence du décret général : 

Code de l'éducation, notamment les articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 335-13, R. 338-1 et R. 338-2 et suivants.

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

Arrêté du 17/03/2004 paru au JO du 27/03/2004 - Arrêté du 11/04/2018 prorogeant l'arrêté du 17/03/2004 paru au JO du 19/04/2018 - Arrêté du 11/02/2019 paru au JO du 26/02/2019

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Décret n°2016-954 du 11 juillet 2016 relatif au titre professionnel délivré par le ministre chargé de l’emploi

Arrêté du 22 décembre 2015 modifié relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi

Arrêté du 21 juillet 2016 portant règlement général des sessions d’examen pour l’obtention du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi

Arrêté du 21 juillet 2016 relatif aux modalités d'agrément des organismes visés à l'article R. 338-8 du code de l'éducation

Références autres : 

Equivalences définies par arrêté avec les certifications suivantes :

Pour plus d'informations

Statistiques : 

Autres sources d'information : 

www.travail-emploi.gouv.fr

Lieu(x) de certification : 

Centres agréés par le Ministère chargé de l'emploi.

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

Centres agréés par le Ministère chargé de l'emploi.

Historique de la certification :