Imprimer

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 1989

Intitulé

Titre ingénieur : Titre ingénieur Ingénieur diplômé de l’Ecole supérieure d’ingénieurs et de techniciens pour l’agriculture (ESITPA).

Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
Ministère chargé de l'agriculture Directeur de l’ESITPA, Directeur régional de l'agriculture et de la forêt

Niveau et/ou domaine d'activité

I (Nomenclature de 1969)

7 (Nomenclature Europe)

Convention(s) : 

Code(s) NSF : 

210 Spécialites plurivalentes de l'agronomie et de l'agriculture

Formacode(s) : 

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

* Activités visées : La formation généraliste de l’ESITPA, à partir de bases scientifiques solides, permet une polyvalence et une capacité d’adaptation en adéquation au marché de l’emploi, dans sa diversité et dans son évolution. Il s’insère aisément dans le marché de l’emploi. Ingénieur de haut niveau, il est capable de :    
- contribuer au développement durable de l’agriculture et de son environnement ;    
- répondre aux besoins de performance, d’adaptation  et de multicompétences des entreprises de l’agriculture, de l’agro-alimentaire, de l’agro-industrie, du commerce, de la distribution et des services ;    
- d’appréhender l’aménagement du territoire, le développement rural et local.    
* Capacités attestées : L’ingénieur ESITPA possède les qualités d’un homme de terrain ancré dans la réalité mais aussi d’un homme de conception et de recherche. Ses compétences lui permettent d’assurer des missions dans un spectre professionnel large. Sa capacité à s’adapter aux changements, à les anticiper et à évoluer  constitue un de ses atouts majeurs.    
Il possède la capacité de conduire un projet, d’animer et de diriger des équipes et des systèmes dans de nombreux domaines au niveau local, régional ou international.    

Il bénéficie d’un enseignement de qualité s’appuyant sur les Unités de Recherche de l’école dont les domaines de compétences sont reconnus :    
- le génie des matériaux de l’aliment,    
- la microbiologie des sols,    
- l’économie rurale, le fonctionnement de l’entreprise et les politiques économique et d’aménagement,    
- la biométrie.    

La formation se structure autour de 3 séquences : initiale, fondamentale et ingénieur.    
Un tronc commun pluridisciplinaire assure au futur ingénieur de l’ESITPA une excellente formation de base. Il conjugue enseignements scientifiques, sciences économiques et sociales, langues et sciences humaines.    
Il est enrichi par un domaine d’approfondissement choisi parmi trois et composé de modules d’enseignements obligatoires et de modules optionnels (13 semaines).    

Des thématiques d’ouverture permettent à l’étudiant d’affiner son parcours au sein de l’école en fonction de ses projets personnel et professionnel (5 semaines).    

Au cours des 4ème et 5ème années, l’étudiant est amené à finaliser ses capacités à communiquer (Projet – Présentation – Restitution)  et à appréhender le monde du travail (entretiens d’embauche avec le D.R.H. – Techniques de recrutement).    

Domaine d’approfondissement Agriculture durable, Environnement et Aménagement du Territoire :    

Cette orientation ' agronomique ' permet à l’ingénieur :    
- d’établir un diagnostic de Territoire, de proposer un programme de développement, de le réaliser et d’en mesurer les impacts environnementaux ;    
- de dresser un diagnostic de bassin versant, de déterminer des actions correctrices et/ou préventives ;    
- d’appréhender la multifonctionnalité de l’agriculture et d’approfondir ses connaissances sur l’agriculture biologique ;    
- de concrétiser ses connaissances par une étude de cas sur le terrain, avec des professionnels.    

* Capacités spécifiques acquises :    
- aptitude à maîtriser la globalité du développement technique, économique ; social, culturel, politique, législatif, environnemental ;    
- aptitude d’animation, de communication pour faire œuvrer ensemble les acteurs de différents projets de développement ;    
- aptitude à appréhender les outils d’analyse des territoires (S.I.G. – Télédétection, etc. …).    

Domaine d’approfondissement Agro-économie, Marketing et Management :    

L’objectif de cette dominante ' économique ' est de former l’ingénieur, futur cadre dirigeant au sein de la filière agricole et alimentaire, au niveau local, national et international par :    
- la maîtrise de la gestion économique, financière, fiscale et commerciale : capacité à établir un diagnostic pertinent à partir du contrôle de gestion, à réaliser de la prospective et de la gestion prévisionnelle adaptée au droit ;    
- le développement des capacités d’analyse stratégique appliquée ;    
- l’acquisition des méthodes de management, la connaissance du droit du Travail et des relations sociales au sein de l’entreprise ;    
- la concrétisation par la réalisation d’une étude de cas avec des professionnels.    

* Capacités spécifiques acquises :    
- approche globale et analyse du fonctionnement de l’entreprise ;    
- compréhension et appropriation des différents processus allant de la création à la transmission de l’entreprise en repérant les acteurs ressources ;    
- maîtrise des outils permettant d’identifier et d’évaluer les risques économiques, financiers , marchés, etc…    
- maîtriser l’outil informatique et les TIC à des fins d’organisation et de communication.    

Domaine d’approfondissement Innovation, qualité et Technologies Agro-industrielles :    

Ce parcours ' Agro-industriel ' permet à l’ingénieur :    
- d’analyser et d’anticiper la demande qualitative ;    
- d’établir et de conduire des programmes innovants, de qualité dans le domaine de la Biotechnologie, du Transfert Technologique avec des techniques d’analyses innovantes ;    
- d’approfondir l’ingénierie agro-alimentaire, la production agro-industrielle et la maîtrise statistique des procédés ;    
- de connaître l’agro ressource, les biomatériaux et tout ce qui touche à l’emballage ;    
- de mener concrètement un projet innovant proposé par un agro-industriel.    

* Capacités spécifiques acquises :    
- capacité à appréhender le processus innovant dans toute sa complexité  de ' l’idée à la consommation ' ;    
- capacité à concevoir et à réaliser une stratégie et un plan d’action innovant ;    
- capacité à dominer les problèmes de qualité et de sécurité alimentaire sous tous ses aspects.    

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

* Secteurs d'activité : Les ingénieurs de l’ESITPA sont appelés à exercer leurs activités dans les secteurs suivants :
- Agriculture et organisations professionnelles agricoles,
- Industrie agro-alimentaire,
- Commerce, distribution,
- Banque, assurance,
- Industrie chimique,
- Administration d’Etat et collectivités territoriales,
- Structure de formation et de recherche,
- Informatique,
- Services aux entreprises,
- Aménagement-environnement – développement local.

* Types d'emplois accessibles : Ils exercent leurs fonctions en tant que :
- Conseil, expert technico-économique,
- Conseiller économie gestion,
- Cadre commercial – marketing
- Ingénieur recherche et développement,
- Responsable production,
- Agriculteur,
- Enseignant, formateur,
- Coordinateur, animateur de projets,
- Responsable Achats,
- Responsable communication
- Dirigeant, manager,
- Direction informatique,
- Responsable qualité, certification, audit, etc…

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • A1303 : Ingénierie en agriculture et environnement naturel
  • A1301 : Conseil et assistance technique en agriculture

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

L’obtention du diplôme nécessite la validation :
– de modules relatifs :
- à la maîtrise des savoirs fondamentaux pour l’ingénieur,
- à l’apprentissage de deux langues étrangères,
- à une connaissance approfondie de l’exploitation agricole,
- à une connaissance des IAA, de l’aménagement du territoire et de l’environnement ;
– des modules composant l’un des trois domaines d’approfondissement présentés ci-dessus ;
– d’un stage ' connaissance de l’exploitation agricole ' de 3 semaines avant l’entrée à l’école ;
– d’un stage d’immersion linguistique de 8 semaines dans une entreprise de l’union européenne, entre la 1ère et la 2ème année ;
– d’une mission d’étude régionale réalisée en France d’une semaine ;
– d’un stage ' Diagnostic technico-économique d’une entreprise agricole ' de 9 semaines en 3ème année ;
– d’un stage ' Recherche et développement ' de 12 semaines en fin de 4ème année ;
– d’une mission d’étude à l ‘étranger de 4 semaines en 4ème année ;
– d’un stage de fin d’étude de 6 à 8 mois qui fait l’objet d’un mémoire écrit et d’une soutenance orale ;
– d’unités de valeur pouvant être obtenues au sein d’établissements français ou étrangers lors de modules de formation en début de 4ème année dans le domaine agronomique (3 semaines).

L’ensemble des modules fait l’objet d’un contrôle continu. Les modalités d’évaluation sont définies dans le règlement des études.

Validité des composantes acquises :  non prévue

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X

Enseignants-chercheurs

En contrat d'apprentissage X

Enseignants-chercheurs

Après un parcours de formation continue X
En contrat de professionnalisation X
Par candidature individuelle X
Par expérience dispositif VAE prévu en 2004 X

Enseignants chercheurs et professionnels

Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X
Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Base légale

Référence du décret général : 

Date initiale d’habilitation par la Commission des Titres d’Ingénieur : 1964

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

Dernier arrêté d’habilitation par la Commission des Titres d’Ingénieur : 16 juin 2003

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Décret n° 2002-590 du 24 avril 2002  pris pour application du premier alinéa de l’article L. 613-3 et de l’article L. 613.4 du code de l’éducation relatif à la validation des acquis de l’expérience par les établissements de l’enseignement supérieur (JO du 26 avril 2002)

Références autres : 

Pour plus d'informations

Statistiques : 

Autres sources d'information : 

Site Internet de la communauté éducative de l’enseignement agricole public français Site Internet de l’ESITPA    

http://www.educagri.fr/agrisup/index.cfm

http://www.esitpa.org

Lieu(x) de certification : 

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

Historique de la certification :