Imprimer

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 2253

Intitulé

L'accès à la certification n'est plus possible

Technicien de maintenance en mécanique aéronautique

Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
Ministère de la défense - Armée de terre, Ecole Supérieure et d'Application du Matériel (ESAM) (Bourges) Directeur Général de la Formation, Directeur général de la formation (ESAM), Armée de terre

Niveau et/ou domaine d'activité

IV (Nomenclature de 1969)

4 (Nomenclature Europe)

Convention(s) : 

Code(s) NSF : 

253r Maintenance mécanique des engins spatiaux et aéronautiques

Formacode(s) : 

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

Le Technicien de maintenance en mécanique aéronautique exerce les activités suivantes : - préparer les appareils pour le vol et effectuer les opérations de maintenance sous la responsabilité d'un chef de piste ou d'un technicien supérieur titulaire du titre de technicien supérieur en mécanique aéronautique,    
- réaliser les actes de maintenance à l'exception des diagnostics et réglages complexes,    
- assurer la sécurité permanente de son environnement de travail.    
Capacités attestées : - manutentionner les matériels aériens,    
- effectuer les opérations et les visites de maintenance niveau piste, nécessaires à la mise en oeuvre d'un hélicoptère léger ou d'un système d'arme,    
- mettre en oeuvre les matériels de servitude, les lots de campement et les équipements optionnels,    
- exploiter la documentation 1ère partie des matériels aériens et la documentation technique,    
- détecter les anomalies et rechercher les pannses simples,    
- effectuer toute intervention simple sur un ensemble, un équipement, un matériel complet par échanges d'ensembles et réglages,    
- exécuter les visites d'entretien courant (VAV, visite journalière) sur aéronef,    
- rendre compte à son chef d'équipe des différents probèmes techniques,    
- savoir renseigner les documents techniques de son niveau (de type F13, T18, F11),    
- participer aux relevés de paramètres de contrôle en vol technique,    
- savoir utiliser la documentation technique à sa disposition,    
- savoir appliquer rigoureusement les 'règles de l'art' pour préserver la sécurité des vols,    
- connaître parfaitement la documentation technique en vigueur,    
- savoir organiser son environnement direct de travail tout en respectant les consignes HSCT (hygiène sécurité conditions de travail),    
- appliquer les consignes de manutention et de sécurité incendie internes à l'unité à chaque mise en piste d'un aéronef.    

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

Le Technicien de maintenance en mécanique aéronautique travaille essentiellement dans l'armée de terre, dans un atelier de maintenance aéronautique (60 personnes) : régiments (1000 personnes), bases de soutien (1000 personnes), détachement (200 personnes).
Types d'emploi accessibles : 1 - Technicien de la maintenance et de piste des cellules et moteurs des matériels aériens.    
2 - Sous la responsabilité d’un chef d’équipe ou d’un chef de piste, il est capable de :    
- Préparer un appareil pour le vol et effectuer des opérations de maintenance.    
- Réaliser des actes de maintenances, à l’exception des diagnostics et réglages complexes.    
- Dans tous les cas, les travaux sont conduits conformément aux règlements et procédures en vigueur dans le domaine de l’aéronautique.    

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • I1602 : Maintenance d'aéronefs

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

La certification comporte 3 composantes : 1 - composante générale : cellule et motorisation, aérodynamique et mécanique du vol, cinématique de puissance, voilure tournante, thermodynamique... (évaluation écrite)    
2 - composante pratique de maintenance d'hélicoptères    
3 - composante d'application.    

Validité des composantes acquises :  non prévue

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X
5 membres tous appartenant à l'organisme de formation
En contrat d'apprentissage X
Après un parcours de formation continue X
Idem
En contrat de professionnalisation X
Par candidature individuelle X
Dispositif VAE non prévu à l'heure actuelle X
Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X
Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Base légale

Référence du décret général : 

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

Arrêté du 11 février 2004 publié au JO du 18 février 2004 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans.    

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Références autres : 

Arrêté du 17 juin 1980 publié au Journal Officiel du 21 août 1980 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique : homologation sous l'intitulé 'BMP1 Mécanicien des matériels de l'aviation légère de l'armée de terre (cellules, moteurs)'.    

Arrêté du 6 mai 1993 publié au Journal Officiel du 27 mai 1993 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique : homologation sous l'intitulé 'BMP1 Mécanicien des matériels aériens, option cellules et moteurs'.    

Arrêté du 18 décembre 1996 publié au Journal Officiel du 14 janvier 1997 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique : Fin d'homologation à compter du 31 décembre 1996.    

Arrêté du 22 juin 2000 publié au Journal Officiel du 29 juin 2000 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique : homologation sous l'intitulé 'Technicien de maintenance en mécanique aéronautique'.    

Arrêté du 5 juillet 2001 publié au Journal Officiel du 14 juillet 2001. Observations : modification de l'arrêté du 22 juin 2000 : Titre délivré par l'Armée de Terre et la Gendarmerie Nationale.    

Arrêté du 9 décembre 2002 publié au Journal Officiel du 18 décembre 2002. Observations : L'homologation est prolongée jusqu'au 31 décembre 2003.    

Décret n° 2004-171 du 19 février 2004 modifiant le décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles (publié au Journal Officiel du 22 février 2004). La validité du titre est prorogée jusqu’au 31 décembre 2005.    

Arrêté du 8 octobre 2004 publié au JO le 10 octobre 2004 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles : modification de l'arrêté du 11 février 2004 concernant l'autorité responsable : 'les mots 'armée de terre' sont remplacés par les mots 'Armée de terre et gendarmerie nationale''.    

Pour plus d'informations

Statistiques : 

Environ 15 bénéficiaires par an

Autres sources d'information : 

Lieu(x) de certification : 

Ecole Supérieure d'application du matériel Quartier Carnot    
BP 24    
18998 Avord Armée    

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

Historique de la certification : 

Anciens libellés : - BMP1 Mécanicien des matériels de l'aviation légère de l'armée de terre (cellules, moteurs (Arrêté du 17 juin 1980 publié au Journal Officiel du 21 août 1980 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique)    
- BMP1 Mécanicien des matériels aériens, option cellules et moteurs (Arrêté du 6 mai 1993 publié au Journal Officiel du 27 mai 1993 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique)