Imprimer

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 23133

Intitulé

MASTER : MASTER Domaine Sciences, Technologies, Santé - Mention Gestion de l'Environnement et des Ressources Naturelles - Spécialité GESTION INTEGREE DU LITTORAL ET DES ECOSYSTEMES- GILE

Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
Université de Corse - Pasquale Paoli, Ministère de l'Enseignement Supérieur Président de l'Université de Corse, Recteur de l'Académie de Corse

Niveau et/ou domaine d'activité

I (Nomenclature de 1967)

7 (Nomenclature Europe)

Convention(s) : 

Code(s) NSF : 

113g Sciences (biologie-géologie) de l'environnement, des écosystèmes, 213r Surveillance et protection de la forêt, de la faune sauvage et des espaces naturels, 343p Nettoyage, assainissement, protection de l'environnement (organisation, gestion)

Formacode(s) : 

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

L'objectif de cette spécialité est de former des cadres polyvalents de haut niveau qui sont capables de :

- Assurer la gestion d’une aire protégée et maîtriser les outils scientifiques et techniques nécessaires à une gestion conservatoire de la biodiversité

- Mener des expertises et apporter des conseils dans le domaine de la protection et de la gestion du patrimoine naturel et des ressources marines et littorales associées

- Assumer la responsabilité de projets environnementaux et en maitriser toutes les phases (conception, mise en œuvre, évaluation, réplicabilité, diffusion).

- Promouvoir et animer une approche concertée de la gestion intégrée de l'environnement littoral

 - Former et éduquer aux principes de fonctionnement, de conservation et de gestion de l'environnement littoral et marin

- Assurer des enseignements et des activités de recherche dans le domaine des écosystèmes littoraux.

 

A l'issue de cette formation, les diplômés de cette spécialité sont en mesure de :

- Planifier, gérer et piloter une aire protégée.

- Appréhender les menaces qui s’exercent sur les milieux littoraux à l’échelon régional méditerranéen, analyser leurs effets (exploitation, pollution, aménagement, changements globaux) et poser un diagnostic argumenté.

- Mettre en œuvre les mécanismes de la gestion intégrée, les outils de planification et les procédures de conservation des milieux et des ressources vivantes associées

- Mener et/ou évaluer, tant sur le plan scientifique que technique, des diagnostics environnementaux (audit, étude d’impact) et proposer des mesures compensatoires ou d’accompagnement.

- Maîtriser les outils transversaux de communication, de géomatique, de techniques d’investigations et savoir effectuer des mesures in situ et un traitement statistique adapté des données, mais être également à même d’évaluer la validité et la cohérence de ces mesures et de leur traitement.

- Connaître et interagir avec les acteurs socio-économiques (collectivités territoriales, organismes d'état, laboratoires de recherche ou bureaux d'étude).

Les diplômés du Master GILE disposent des compétences leur permettant de répondre aux attendus en matière de gestion intégrée de l’environnement et en particulier :

- Connaissance et compréhension d'un champ scientifique et technique de spécialité

- Maîtrise des outils classiques de l’ingénieur (analyse et interprétation statistiques des données, utilisation des outils informatiques de géoréférencement des données), mais aussi de ceux spécifiques à la spécialité (techniques d’intervention en milieu marin, collecte et identification d’espèces de la faune et de la flore marines, métrologie).

- Usage des outils de communication et de diffusion de l’information scientifique

- Connaissance des acteurs professionnels et des procédures règlementaires

 - Management de projets

- Capacité à organiser et à animer des réunions, à concilier les points de vue et à proposer des solutions consensuelles

- Aptitude à travailler en équipe et en milieu multiculturel, maîtrise d'au moins une langue étrangère.

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

Tous secteurs relatifs à la connaissance des milieux littoraux, à la conservation de la biodiversité et à la gestion de l’environnement marin.

Gestionnaire d'aires protégées; Expert auprès des collectivités locales; Chargé d'études environnement et/ou biodiversité; chargé de missions en bureaux d'études, Ingénieur conseil en environnement; Ingénieur écologue; Animateur nature (protection du patrinaoime naturel).

Chercheurs ou enseignants-chercheurs, après une poursuite en doctorat, en milieu universitaire ou dans des organismes de recherches privés ou publics.

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • A1303 : Ingénierie en agriculture et environnement naturel
  • H1302 : Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels
  • K2108 : Enseignement supérieur
  • K2402 : Recherche en sciences de l'univers, de la matière et du vivant

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

Le master Spécialité Gestion Intégrée du Littoral et des Ecosystèmes, finalité recherche et professionnelle,  est conforme au système européen de l’Enseignement Supérieur. La formation est validée par un total de 120 ECTS, basée sur un ensemble de 16 UE de 54 h, réparties sur les 4 semestres, chaque UE donnant lieu à l’attribution de 6 ECTS, sauf l’UE Stage qui compte pour 30 ECTS.

Chaque semestre (1 à 3) comprend cinq unités d’enseignement de 54 heures, le semestre 4 étant dédié à un stage professionnalisant d’une durée minimale de 16 semaines et d’une durée conseillée de 20 à 22 semaines qui se déroule en entreprise (option PRO) ou au sein d’une unité de recherche et/ou en laboratoire (option RECH). Aux semestres 1, 2 et 3, une unité d’enseignement dite « Préparation à la Vie Professionnelle (PVP) » est également proposée. Cette unité offre la possibilité aux étudiants qui n’en disposent pas encore d’une certification en langue (CLES niveau 2) ou dans le domaine de l’informatique (C2I) ainsi que d’appréhender des notions spécifiques à leur futur domaine d’intervention (e.g. techniques d’investigations et d’échantillonnage en milieu marin, approche des outils de communication). Au semestre 2, un stage ouvrier, d’une durée de 4 semaines est programmé. Il s’agit d’un stage d’observation, qui vise à permettre d’approcher le monde de la recherche, de l’administration ou de l’entreprise.

Le semestre 1 est principalement dédié à l’acquisition d’outils avec 3UE communes à tout le master et une UE spécifique à la spécialité GILE

- Outils géomatique : 6 ECTS  

- Outils de traitement statistique et d’analyse des données : 6 ECTS

- Outils règlementaires : 6 ECTS

- Connaissance du milieu Méditerranéen

Les semestres 2 et 3 correspondent à des unités d’enseignements spécifiques à la spécialité mais communes à toute la promotion, qui traitent de :

- Biologie de la conservation : 6 ECTS

- Gestion des risques et surveillance : 6ECTS

- Connaissance des outils et acteurs de l’environnement : 6ECTS

- Professionnalisation maritime : 6 ECTS

- Gestion intégrée du littoral : 6 ECTS

- Gestion durable des ressources naturelles : 6 ECTS

- Conception de projets : 6ECTS

Et d’une UE au choix qui concerne les techniques analytiques (6 ECTS) et s’adresse plus particulièrement aux étudiants inscrits en professionnalisation ou la modélisation et les outils de la recherche (6 ECTS) et cible prioritairement les étudiants inscrits en recherche.

Le stage professionnalisant (semestre 4) vise à mettre l’étudiant en situation et lui permet de mettre en application les connaissances théoriques et pratiques acquises lors des semestres précédents. Il permet aux étudiants d’initier leur projet professionnel et constitue souvent un élément déterminant de leur activité future. Ainsi plusieurs étudiants se sont vu confiés un contrat en CDD, à l’issue de leur stage de fin d’étude (promotions 2008-2009 et 2009-2010 notamment).

Chaque UE fait l’objet d’un contrôle  sous forme d’un examen terminal écrit de 2h. Il est généralement complété par un contrôle continu, réalisé tout au long du semestre aux moyens de comptes rendus (sorties, recherches thématiques, analyse de documents) de travaux pratiques et de communications orales avec support informatique.

Concernant les stages, après la signature d’une convention, un suivi est assuré par l’équipe pédagogique du master avec désignation d’un tuteur pédagogique, en parallèle de l’encadrement pratique, assuré par la structure d’accueil.

Pour le stage de première année, les étudiants sont invités à réaliser un support de communication (plaquette, dépliant, poster, CD,…) destiné à présenter la structure qui les a accueilli ou les actions qu’ils ont pu éventuellement mener lors de cet accueil. Une soutenance orale est également organisée de manière à présenter à l’ensemble de la promotion les résultats et acquis du stage.

Pour le stage de deuxième année, un mémoire synthétique (25 pages), à caractère scientifique, doit être remis à l’issue du stage, faisant le point sur le ou les questions auxquelles le stagiaire a cherché à répondre, la démarche employée pour y parvenir, les résultats acquis et leur analyse ainsi qu’une réflexion sur ces divers éléments, et les suites éventuelles à donner. Une soutenance orale publique est également prévue, avec un exposé oral (20 minutes, dont une partie doit être réalisée en anglais), qui est suivi d’une discussion (40 minutes) avec les membres du jury.

Toutes les notations s’effectuent selon une échelle de 0 à 20, La note de 10 équivaut à un travail moyen de la part de l’étudiant. Le diplôme s’obtient avec une moyenne minimum de 10/20 et des mentions sont attribuées : 10-12 / mention passable ; 12-14 / mention assez bien ; 14-16 / mention bien ; 16-20 / mention très bien.

Validité des composantes acquises :  illimitée

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X

Jury composé des enseignants chercheurs et enseignants ayant contribué aux enseignements (Loi 84-52 du 26 janvier 1984 modifiée sur l'enseignement supérieur)

En contrat d'apprentissage X

oui, l'ingénierie est prévue à cet effet.

Après un parcours de formation continue X

la formation continue est une voie possible.

En contrat de professionnalisation X

oui, l'ingénierie est prévue à cet effet.

Par candidature individuelle X

Possible pour partie du diplôme par la voie de la VES ou de la VAP.

Par expérience dispositif VAE X

Jury composé d'enseignants chercheurs et de professionnels.

Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X
Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Base légale

Référence du décret général : 

Arrêté du 25 avril 2002 publié au JO du 27 avril 2002-

Arrêté d'habilitation du 18 juillet 2013 (période 2013 à 2018)

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

n°20042266 année universitaire 2004-2005

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Décret n° 2013-756 du 19/18/2013 articles R613-33 à R613-37

Références autres : 

Pour plus d'informations

Statistiques : 

Poursuite d'études : taux moyen 16%  (diplômés de 2005 à 2013)-Variations selon l'année d'obtention du diplôme de 0% à 33%

Taux d’insertion professionnelle à 2 ans selon l'année d'obtention du Master (diplômés de 2005 à 2013 n'ayant pas poursuivi d'études l'année suivant l'obtention du diplôme): 82 % -en recherche d'emploi : 10% et sans recherche d'emploi : 8%

Détail Insertion professionnelle à 2 ans des dernières générations, :

2011: 100%- 2012: 80% - 2013 : 70%

diplômés 2015 (enquête à 3 mois de l'obtention du diplôme): taux d'IP 63%

Secteurs d'insertion professionnelle les plus fréquents :activités spécialisées Scientifiques et Techniques- Enseignement.Agriculture, Sylviculture, Peche- Administration publique-santé humaine et action sociale.

Exemples de métiers occupés:
Ingénieur d'études / chargé de mission natura 2000 mer /chargé d'études / chargé de mission eau et milieux / coordinateur national education à l'environnement /animateur médiateur sciences et techniques / chargé d'études en biologie marine / conseiller en information énergie / controleur des pêches /animateur nature et environnement / technicien acquacole

http://www.univ-corse.fr/insertion-professionnelle-suivis-de-cohortes-test-cohortes-2007_4180.html

Autres sources d'information : 

http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pid24624/insertion-professionnelle-des-diplomes-2012-deluniversite.html#diplomes2009

Lieu(x) de certification : 

Université de Corse - Pasquale Paoli : Corse - Haute-Corse ( 2B) [20250 Corte]

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

Faculté des Sciences et Techniques Campus Grimaldi 20 250 Corte

Historique de la certification :