Imprimer

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 23512

Intitulé

L'accès à la certification n'est plus possible (La certification existe désormais sous une autre forme (voir cadre "pour plus d''information"))

Licence Professionnelle : Licence Professionnelle Sciences, Technologies, Santé - Mention : Génie civil & Construction - Spécialité : Bâtiments à hautes performances énergétiques

Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
Ministère chargé de l'enseignement supérieur, Université Nice Sophia Antipolis Président de l'université Nice Sophia Antipolis, Recteur de l'académie de Nice

Niveau et/ou domaine d'activité

II (Nomenclature de 1969)

6 (Nomenclature Europe)

Convention(s) : 

Code(s) NSF : 

230n Etudes et projets d architecture et de décors

Formacode(s) : 

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

Objectif du diplôme, du titre ou   du certificat : 

Cette   formation est destinée à acquérir les compétences nécessaires à la gestion   rationnelle de l’énergie thermique et électrique dans le secteur du bâtiment.   Elle répond aux grands enjeux actuels et à venir de limitation des   consommations de ressources fossiles, de réduction des émissions carbonées et   de développement des énergies renouvelables. Les mesures issues du Grenelle   de l’environnement puis de la loi sur la transition énergétique imposent des   bâtiments basse consommation depuis 2012 et à énergie positive d’ici 2020,   sans compter le gigantesque programme de rénovation de l’ancien. La mise en   œuvre de ces mesures requiert de nouveaux savoir-faire et entraîne un grand   besoin de formation dans lequel cette formation s’inscrit dès à présent.

Le diplômé   procède à l'élaboration technique d'un projet d'ouvrage ou d'installation   pour un bâtiment à hautes performances énergétiques. Il détermine de manière   globale ou provisoire les procédés techniques, les méthodes d'organisation et   le coût afin de constituer un avant-projet de la future opération de   construction. Il intervient pour effectuer l'étude d'exécution, réexamine   systématiquement les calculs, les méthodes utilisées et fixe ainsi les conditions   de réalisation de la construction. Il peut également, selon son expérience professionnelle, assurer   des responsabilités d'encadrement.

Le   titulaire du diplôme est capable de :

Connaître la législation du   bâtiment, les normes et la réglementation de la construction,

Connaître les solutions   techniques les mieux adaptées,

Savoir effectuer les calculs   techniques de dimensionnement et technico-économiques,

Savoir transposer en   données techniques (notes de calculs, estimations des dépenses) des données

exprimées sous une toute autre   forme (dessins, descriptifs, exigences et contraintes d'un client),

Maîtriser les moyens   nécessaires à la réalisation des travaux (matériels, matériaux, personnel),

Savoir établir le coût des travaux   et un programme d'exécution des travaux,

Transmettre et répartir le travail en   fonction des compétences et des spécialités de chacun,

Savoir synthétiser les   informations, établir et entretenir des relations avec des interlocuteurs   variés,

Connaître et savoir utiliser   les outils informatiques liés au domaine de la construction,

Savoir tenir une veille et   adapter ses connaissances sur l'évolution des technologies.

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

Les diplômés participent   à la conception d’un bâtiment à hautes performances énergétiques et   conseillent l’architecte au sein des entreprises du bâtiment et des bureaux   d'études thermiques. Ils peuvent également  être employés chez les fabricants ou les   fournisseurs de matériel d'isolation ou de génie climatique.

Le   titulaire du diplôme peut exercer les emplois suivants :

Technicien en bureau d'étude,

Econome de   flux,

Agent de   développement,

Gestionnaire   de projet,

Chargé   d'affaires,

Chefs   d'équipe installation et maintenance,

Assistant   ingénieur fluides et environnement

Technico-commercial   dans le domaine énergétique du bâtiment

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • F1103 : Contrôle et diagnostic technique du bâtiment
  • F1106 : Ingénierie et études du BTP
  • F1201 : Conduite de travaux du BTP

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

Les contenus de la certification sont organisés en unités   d'enseignement. Ces dernières correspondent aux différents modules dispensés   et organisés autour de cinq composantes principales :

1)   Fondamentaux de fluidique et énergétique :

Cette composante correspond à l’harmonisation des connaissances dans   les domaines de base du génie énergétique et du bâtiment. Le diplômé doit   maîtriser les connaissances suivantes :

La mécanique   des fluides,

L'air   humide, le froid,

Les matériaux,

La thermique   du bâtiment.

2)   Environnement et réglementation :

Cette composante correspond à la connaissance générale des problèmes   économiques et réglementaires liés à l’énergie et la connaissance et   compréhension des normes et labels. Le diplômé doit maîtriser les   connaissances suivantes :

L'énergie et   ses enjeux économiques, géopolitique et environnementaux,

La   réglementation actuelle et prévisible, les labels,

Le   diagnostic réglementaire pour la réhabilitation et ses objectifs,

Le bilan   carbone.

3)   Conception et enveloppe des bâtiments à hautes performances   énergétiques :

Cette composante correspond à la connaissance des   matériaux, la conception des bâtiments à basse consommation, l’évaluation des   besoins, l’utilisation de logiciels de simulation dynamique et la proposition   de solutions pour la réhabilitation thermique des bâtiments anciens. Le   diplômé doit maîtriser les connaissances suivantes :

Le confort   thermique,

Les choix   des matériaux de construction : analyse de cycle de vie, impact énergétique

et   environnemental,

La   conception de l'architecture des bâtiments à très basse consommation et à   énergie positive,

La thermique   des enveloppes du bâtiment en régime statique et dynamique,

Les   solutions pour la rénovation des bâtiments existants.

4)   Systèmes thermiques :

Cette   composante correspond à la connaissance du dimensionnement et conception des   systèmes de chaleur performants pour les bâtiments HPE mais également le   dimensionnement et conception des usages électriques. Le diplômé doit   maîtriser les connaissances suivantes :

Les   chaudières performantes,

Les pompes à   chaleur,

Les capteurs   solaires thermiques,

Les   chaudières à bois cogénération,

La maîtrise des   consommations électriques : éclairage, bureautique, auxiliaires,   compresseurs,

La production   électrique d'origine renouvelable ou efficace : photovoltaïque, petite   éolienne.

5)   Mise en situation et pratique professionnelle : projet tuteuré et   immersion en entreprise

La mise   en situation professionnelle s'effectue à travers la réalisation d’un projet   tuteuré et d'une période d’acquisition d’expérience en entreprise par période   d’alternance. Le projet tuteuré correspond à la connaissance du travail en   équipe, la capacité à traiter un problème et à l'exposer à l'écrit comme à   l'oral. Le diplômé doit montrer dans ce projet la maîtrise des connaissances   physique, chimie analytique, en culture scientifique et technique et   démontrer ses capacités de méthodologie, d'expression écrite et orale, en   français comme en anglais.

 Modalités   d'obtention de la certification :

Conformément   à l'Arrêté du 17 novembre 1999 régissant les licences professionnelles, la   formation est organisée en unités d'enseignement dont une spécifique pour le   projet tuteuré et une spécifique pour le stage. La certification est délivré   aux étudiants ayant obtenu à la fois une moyenne générale égale ou supérieure   à 10 sur 20 à l'ensemble des unités d'enseignement, y compris le projet   tuteuré et le stage, et une moyenne égale ou supérieure à 10 sur 20 à   l'ensemble constitué du projet tuteuré et du stage. Lorsqu'il n'a pas été   satisfait au contrôle des connaissances et des aptitudes, l'étudiant peut   conserver, à sa demande, le bénéfice des unités d'enseignement pour   lesquelles il a obtenu une note égale ou supérieure à 8/20. Lorsque la certification   n'a pas été obtenue, les unités d'enseignement dans lesquelles la moyenne de   10 a été obtenue sont capitalisables. Ces unités d'enseignement font l'objet   d'une attestation délivrée par l'établissement. Le détail des coefficients et   ECTS appliqués sont décrits dans les modalités annuelles de contrôle des   connaissances spécifiques à chacune des formations.

Validité des composantes acquises :  non prévue

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X

Le  jury  est  composé  d’enseignants,    enseignants-chercheurs  et  de  professionnels  ayant  contribué  aux  enseignements    ou  choisis  en  raison  de  leur  compétence  sur  proposition  des  personnels   

 chargés  de  l'enseignement.

En contrat d'apprentissage X

Si l’ingénierie pédagogique le permet

Après un parcours de formation continue X

Idem statut d’étudiant

En contrat de professionnalisation X

Idem statut d’étudiant

Par candidature individuelle X

Possibilité pour tout ou partie   du diplôme par VES ou VAP.

Par expérience dispositif VAE X

Le jury est composé   d’enseignants, enseignants-chercheurs et de professionnels

Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X
Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Base légale

Référence du décret général : 

Arrêté du 17 novembre 1999 relatif à la licence professionnelle,

Arrêté du 22  janvier  2014  fixant  le  cadre  national  des  formations 

 conduisant  à  la  délivrance  des  diplômes  nationaux  de  licence,  de  licence  professionnelle  et  de  master.

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

Habilitation n° 20090914 par arrêté ministériel du 25 juin 2012,

Accréditation n° 20090914 par arrêté ministériel du 29 décembre 2014,

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Le décret N°2013-756 du 19/08/2013 articles R.613-33 à R.613-37.

Références autres : 

Pour plus d'informations

Statistiques : 

Statistiques d’insertion disponibles auprès de l’observatoire de la vie étudiante (UNICEPRO~OVE).

http://unice.fr/unicepro/enquetes-et-statistiques/

Autres sources d'information : 

UFR Sciences – http://unice.fr/faculte-des-sciences/lufr-sciences/presentation/

Université de Nice Sophia-Antipolis

Lieu(x) de certification : 

Ministère chargé de l'enseignement supérieur : Provence-Alpes-Côte d'Azur - Alpes-Maritimes ( 06) [Nice]

UFR Sciences - 28, avenue Valrose - 06108 Nice Cedex 2

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

département   « chimie » de l'UFR Sciences

Historique de la certification :