Imprimer

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 23869

Intitulé

Responsable en marketing, commercialisation et gestion

Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
CCI France – Réseau EGC Président

Niveau et/ou domaine d'activité

II (Nomenclature de 1969)

6 (Nomenclature Europe)

Convention(s) : 

Code(s) NSF : 

310m Spécialités plurivalentes des échanges et de la gestion

Formacode(s) : 

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

Présents dans tous les secteurs d’activité, les métiers liés au commerce et au marketing font partie des pièces maîtresses des entreprises. Leur fonction est de porter l’image de l’entreprise et d’accroître sa notoriété, de fidéliser ses clients et d’en acquérir de nouveaux pour contribuer au chiffre d’affaires et à la rentabilité de l’entreprise.
De nombreux facteurs ont une influence sur l’activité commerciale des entreprises : les mutations liées à l’évolution des modes de vie, au pouvoir d’achat et des préférences des consommateurs, à l’évolution de la réglementation…
Ces dernières années ont par ailleurs été également particulièrement marquées par l’internationalisation des activités et des marchés, ainsi que par les évolutions technologiques et le développement du e-commerce. Pour préparer et accompagner ces mutations, les métiers du secteur, et particulièrement ceux du management et de l’encadrement intermédiaire, sont amenés à évoluer ; en amont de l’acte de vente (organisation des approvisionnements et des achats, marketing, merchandising…), et aussi en aval (administration et gestion, encaissement, logistique, service après-vente).
Le responsable en marketing, commercialisation et gestion  de par son orientation généraliste et son positionnement au sein du middle management (encadrement intermédiaire) :
- Contribue à la définition de la stratégie marketing de l’entreprise, et en assure sa mise en oeuvre dans toutes ses composantes (digital, e-business, GRC...);
- Participe à la politique commerciale de l'entreprise et commercialise l'offre en France et à l'étranger
- Maîtrise les fondamentaux de la gestion budgétaire et de l'analyse financière ;
- Assure le management d’une équipe ou d'un projet sous la responsabilité de la Direction.
Le Responsable en marketing, commercialisation et gestion est muni de larges compétences. Si les aspects marketing et commercial forment le cœur de métier, des compétences de management, économiques, de gestion et de communication sont nécessaires. Opérationnel, il doit répondre aux besoins actuels des entreprises et aussi s’adapter aux mutations des activités, que ce soit au sein d’une filiale de grande entreprise, d’une ETI, d’une PME ou de sa propre entreprise.  Sa polyvalence lui permettra à la fois de changer de poste ou de secteur d’activité, d’évoluer vers des postes d’encadrement, en France ou dans un contexte international.

Les capacités attestées sont les suivantes :
Au moyen d’études de marché et de veille, élaborer un diagnostic externe et interne de l’offre de l’entreprise et en déduire des préconisations en terme de cibles marketing ;
Contribuer au choix des canaux et circuits de distribution, et mettre en place les conditions de leur mobilisation ;
Elaborer des préconisations en termes de communication et les mettre en œuvre, par cible et par canal ;
Contribuer à concevoir et à piloter une stratégie web marketing dans le respect du plan marketing global ;
Communiquer en interne et en externe pour valoriser l’offre de l’entreprise, en maitrisant tous les axes du plan et de la stratégie marketing ;
Elaborer un plan d’actions commerciales et analyser les résultats d’activités pour en mesurer la performance ;
Mener une négociation commerciale complète ;
Participer au développement de l’activité à l’international ;
Analyser un portefeuille clients et estimer son potentiel ;
Concevoir et mettre en œuvre des actions de développement et de défense d’un portefeuille clients, en assurer l’organisation opérationnelle et le suivi ;
Analyser la  performance et la santé financière d’une entité ;
Repérer et analyser les indicateurs de gestion à mettre à place pour en assurer le contrôle;
Déployer les procédures et modes opératoires d’un système d’information de gestion ;
Participer à établir un budget et réaliser le suivi de l’activité ;
Piloter un projet dans sa globalité ;
Participer à la constitution de son équipe ;
Evaluer les résultats individuels et collectif de son équipe, réaliser un reporting de l’activité ;
Manager au quotidien.

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

Le Titre oriente son titulaire vers des fonctions commerciales et marketing, essentiellement dans des PME en demande régulière d’encadrement intermédiaire.
De ce fait, le certifié exerce dans tous les secteurs d’activité. Les 4 secteurs d’activité dominants sont le commerce de détail et la grande distribution ;  l’industrie ;  les services aux entreprises ;  la banque et l’assurance.
70% des certifiés sont employés dans des PME (moins de 250 salariés), où leur polyvalence constitue pour l’entreprise un atout précieux, et pour le certifié un facteur d’évolution rapide de carrière.

Attaché ou conseiller commercial/ Responsable commercial, responsable des ventes ;
Chargé de clientèle /Responsable de la relation clientèle ;
Chargé de marketing / responsable marketing ;
Assistant au contrôle de gestion/ Contrôleur de gestion.

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • M1705 : Marketing
  • M1707 : Stratégie commerciale
  • D1407 : Relation technico-commerciale
  • D1402 : Relation commerciale grands comptes et entreprises
  • M1204 : Contrôle de gestion

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

La certification comprend 4 blocs de compétences :
Bloc A - Contribuer à définir la stratégie marketing et assurer sa mise en œuvre
Bloc B - Participer à la politique commerciale de l’entreprise et commercialiser l’offre
Bloc C - Maitriser les fondements de la gestion budgétaire et de l’analyse financière
Bloc D - Manager un projet, une activité, une équipe

Bloc de compétence : 

Intitulé Descriptif et modalités d'évaluation
Bloc de compétence n°1 de la fiche n° 23869 - Manager un projet, une activité, une équipe

Descriptif :
     Capacité à piloter un projet : Organiser les grandes étapes du projet ; Constituer son équipeet manager hors hiérarchie ; Etablir un phasage ; Bâtir un business plan ; Contrôler l’avancement et gérer les risques ; Communiquer dans le cadre et autour du projet.
     Capacité à participer à la constitution de son équipe : Identifier les besoins en compétences ; Elaborer les outils d’aide au recrutement ; Participer au processus de recrutement ; Prendre en compte l’environnement juridique du travail dans l’opération de recrutement.
     Capacité à évaluer les résultats individuels et collectifs : Consolider, analyser les tableaux de bord d’activité et en interpréter les résultats ; Effectuer le suivi et le contrôle des activités de chacun des collaborateurs en identifiant les points forts et les faiblesses ; Déterminer les critères d’évaluation de la performance applicable à une équipe.
     Capacité à animer au quotidien : Organiser le travail de l’équipe ; Faire circuler l’information et utiliser des outils de travail collaboratifs adaptés au présentiel et au distanciel ; Conduire des réunions et susciter l’adhésion et la motivation de son équipe ; Développer son réseau professionnel
Evaluation :
Les candidats doivent présenter les productions suivantes : Présenter une conduite de projet ; Mener une opération de recrutement  ; Présenter un rapport d’activité d’équipe, quantitatif et qualitatif ; Conduire une réunion, un entretien, un compte rendu d’équipe.

Bloc de compétence n°2 de la fiche n° 23869 - Participer à la politique commerciale et commercialiser l’offre de l’entreprise

Descriptif :
     Capacité à élaborer un plan d’actions commerciales et les outils de son suivi : Définir et quantifier les objectifs opérationnels d’un plan d’actions commerciales ; Elaborer un mix d’actions commerciales à mettre en œuvre ; Organiser les opérations à mener, les prioriser, les planifier ; Budgétiser le plan d’actions ; Elaborer et mettre en place les tableaux de bord permettant de rendre compte des résultats d’activité ; Analyser les résultats, identifier les écarts et en déduire des axes de progrès ; Communiquer le plan d’actions en interne/externe.
     Capacité à préparer et à mener une négociation commerciale, et à conclure une vente : Identifier et analyser les besoins du client ; Elaborer une proposition commerciale dans le respect des attentes du client (cahier des charges…) ; Maîtriser les techniques de vente et les utiliser en cohérence avec la politique de l’entreprise ; Mener un entretien de vente adapté à l’acheteur ; Etablir un contrat comportant un volet juridique et intégrant la couverture des risques ; Appliquer la politique tarifaire de l’entreprise ; Etablir des factures/bons de commande conformes à la négociation ; Renseigner les outils d’aide à la vente (catalogues…) et faire de la vente additionnelle.
     Capacité à participer au développement de l’activité à l’international : Effectuer une recherche sur les marchés étrangers ; Mesurer les risques inhérents à l’import-export ; Prendre en compte les contraintes logistiques, d’approvisionnement, l’organisation des douanes ; Négocier dans un contexte pluriculturel.
     Capacité à gérer un portefeuille clients: Identifier les sources d’information et les données stratégiques de la veille concurrentielle ;Expertiser un portefeuille clients, repérer les grands comptes et identifier les prospects ; Concevoir un programme mix de fidélisation et de prospection, ainsi que les modalités de son suivi ; Evaluer la pertinence des programmes mis en œuvre.
     Capacité à effectuer le suivi commercial de son secteur : Effectuer la veille de son secteur ; Assurer la mesure de satisfaction client et la relation après-vente ; Utiliser les outils de fidélisation et de prospection ; Optimiser son temps de travail, en organisant son activité et en planifiant ses déplacements ; Rendre compte de ses activités.
Evaluation :
Les candidats doivent présenter les productions suivantes : Elaborer un plan d’actions commerciales et les outils de son suivi; A partir d’une proposition commerciale, négocier / vendre un produit ou un service; Présenter une analyse de portefeuille et faire des préconisations; Mettre en œuvre une action de prospection ou de fidélisation.

Bloc de compétence n°3 de la fiche n° 23869 - Contribuer a définir la stratégie marketing et assurer sa mise en œuvre

Descriptif :
     Capacité à élaborer un diagnostic marketing et en déduire des préconisations en termes de cible : Identifier les sources d’information nationale comme internationale et les données stratégiques (marché, secteur d’activité) pour élaborer un diagnostic ; Réaliser une analyse de segment de clientèle et de gamme de produits pour analyser le positionnement de l’offre de l’entreprise ; Identifier les cibles marketing et proposer une stratégie marketing adaptée aux cibles.
     En vue de la distribution de l’offre produits / services, capacité à définir les critères de sélection des partenaires potentiels ; définir, négocier et mettre en place les modalités de partenariats ; Concevoir des actions et outils d’animation.
     Capacité à mobiliser les méthodes et outils utilisés dans le domaine du marketing pour mettre en œuvre un plan de communication : utiliser les méthodes et outils de communication et de promotion par cibles et par canaux ; évaluer les investissements et les objectifs à atteindre ; effectuer un tableau de bord de suivi analytique et qualitatif.
     Capacité à mixer les différents leviers du web marketing : Mesurer l’apport du digital dans une stratégie marketing ; Activer les leviers web marketing, réseaux sociaux, Mobiles / tactiles… ; Elaborer des préconisations pour optimiser les contenus.
     Capacité à présenter une stratégie marketing définie et à participer à une communication pour promouvoir l’entreprise en France et à l’international : Présenter la cohérence globale de l’offre de l’entreprise; Identifier les évènements, les réseaux susceptibles d’être actionnés et la capacité de prise de décision de ses interlocuteurs ; Utiliser les outils et les supports de communication adaptés au contexte (cible, objectif…).
Evaluation :
Les candidats doivent présenter les productions suivantes : Réaliser un diagnostic marketing : positionnement de l’offre, identification des cibles, grands axes du marketing mix;  Justifier les canaux de distribution à retenir pour un service ou un produit donné, en France et/ou à l’étranger;  Présenter, évaluer et participer à la mise en  œuvre d’un plan d’actions de communication.

Bloc de compétence n°4 de la fiche n° 23869 - Maitriser les fondements de la gestion budgétaire et de l’analyse financière

Descriptif :
     Capacité à analyser les documents comptables et financiers : S’approprier les tableaux permettant l’analyse financière de l’entreprise et synthétiser les résultats ; Calculer les ratios-clés de mesure de la performance et mesurer les écarts ; Etablir des états prévisionnels ; Valider la faisabilité des projets et des anticipations au moyen de techniques et modes de calcul adaptés.
     Capacité à utiliser des outils analytiques de gestion : Repérer et analyser les indicateurs potentiels en prenant en compte les contraintes juridiques, économiques et règlementaires résultant du marché ; Exploiter les données de la comptabilité générale; Analyser les charges de l’entreprise, entité, unité… ; Proposer/développer/adapter le système de calculs des coûts le plus pertinent pour l’entreprise ; Mener une étude sur les coûts constatés, intégrant l’analyse du fonctionnement de l’entreprise ; Elaborer des rapports et rédiger des préconisations pour la mise en œuvre d’actions correctives.
     Capacité à déployer des procédures de collecte de données : Intégrer les contraintes fiscales, juridiques et comptables applicables à l’entreprise ; S’approprier les procédures et modes opératoires et les expliciter ; Collecter et analyser les informations nécessaires à la mise en place d’indicateurs de contrôle de la performance ; Accompagner et contrôler l’application des procédures et modes opératoires auprès des parties prenantes internes et externes.
     Capacité à participer à l’établissement d’un budget et à assurer le suivi de son entité : Etablir un budget, suivre son application et analyser les écarts ; Etablir un budget prévisionnel ; Assurer le suivi notamment budgétaire de son entité au moyen de tableaux de bord ; Sur la base du suivi réalisé, contrôler les résultats ; Réaliser le Reporting ascendant et descendant.
Evaluation :
Les candidats doivent présenter les productions suivantes : Présenter une analyse des documents comptables et financiers, et établir une note de synthèse avec des préconisations ; Etablir un tableau de bord comportant des indicateurs de gestion et formuler des préconisations ; Effectuer un reporting d’activité comportant notamment une analyse budgétaire.

Validité des composantes acquises :  5 an(s)

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X

Qualité du Président du jury et mode de désignation : Le Président du jury est un représentant du monde économique nommé par le Président de la CCI ou son représentant, par délégation de CCI France (organisme certificateur).
Nombre de personnes composant le jury : Le jury qui compte 4 personnes est habilité à statuer de façon souveraine.
Il se compose de:
- Le président du jury ;
- Un représentant des salariés ;
- Un représentant des employeurs ;
- Un représentant de l’organisme de formation.
Pourcentage des membres extérieurs à l’organisme délivrant la certification : 75%
Répartition des représentants des salariés et des employeurs en pourcentage : 50 % - 50%

En contrat d'apprentissage X

Idem

Après un parcours de formation continue X

Idem

En contrat de professionnalisation X

Idem

Par candidature individuelle X

Idem

Par expérience dispositif VAE prévu en 2006 X

Idem

Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X
Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Base légale

Référence du décret général : 

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

Arrêté du 16 février 2006 publié au Journal Officiel du 5 mars 2006 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, avec effet au 5 mars 2006, jusqu'au 5 mars 2011.

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Références autres : 

Arrêté du 26 septembre 2016 publié au Journal Officiel du 04 octobre 2016 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour deux ans, au niveau II, sous l'intitulé "Responsable en marketing, commercialisation et gestion" avec effet au 12 mai 2016, jusqu'au 04 octobre 2018.

Arrêté du 17 juillet 2015 publié au Journal Officiel du 25 juillet 2015 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Modification du nom de l'organisme certificateur : "CCI France".

Arrêté du 19 avril 2011 publié au Journal Officiel du 12 mai 2011 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau II, sous l'intitulé Responsable en marketing, commercialisation et gestion avec effet au 05 mars 2011, jusqu'au 12 mai 2016.

Décret n° 2004-171 du 19 février 2004 modifiant le décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles (publié au Journal Officiel du 22 février 2004). La validité du titre est prorogée jusqu’au 31 décembre 2005.

Arrêté du 9 décembre 2002 publié au Journal Officiel du 18 décembre 2002 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique. L'homologation est prolongée jusqu'au 31 décembre 2003.

Arrêté du 20 décembre 2000 publié au Journal Officiel du 27 décembre 2000 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique, modifié par l'arrêté du 29 mai 2001 publié au Journal Officiel du 9 juin 2001 : homologation sous l'intitulé 'Certificat supérieur consulaire - gestion et commerce'.

Pour plus d'informations

Statistiques : 

En moyenne, environ 25 certifiés par an et par campus.
Selon les promotions, 86 à 89% des certifiés occupent une fonction dans les métiers ciblés par la certification, avec des évolutions professionnelles rapides.

Autres sources d'information : 

Site du Réseau EGC : www.bachelor-egc.fr

www.cci.fr

Réseau EGC

CCI France

Lieu(x) de certification : 

CCI France – Réseau EGC
     46 Avenue de la grande Armée
     CS –  50071
     75858 Paris cedex 17

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

Réseau national EGC, sous l'égide CCI France (Organisme Certificateur) :
•EGC d’Agen – Sud management
•EGC d’Angoulême
•EGC de Bayonne
•EGC Bourgogne (Chalon sur Saône, Nevers, Sens)
•EGC de Bourg-en-Bresse
•EGC de Brive
•EGC de Charleville-Mézières
•EGC de Franche Comté (Vesoul, Montbéliard, Besançon)
•EGC de La Roche-sur-Yon
•EGC de Lille
•EGC du Mans
•EGC Midi-Pyrénées (Montauban, Rodez, Tarbes)
•EGC Nîmes (en 2016)
•EGC Nord Isère
•ECG d’Orléans
•EGC de Savoie
•EGC de Saint-Germain-en-Laye
•EGC de Saint-Lô
•EGC de Strasbourg
•EGC Drôme-Ardèche
•EGC Guyane (Cayenne)
•EGC Martinique (Fort-de-France)
•EGC Réunion (Ste Clotilde)
•EGC Nouvelle Calédonie (Nouméa)

Historique de la certification : 

Ancien libellé : 'Certificat supérieur consulaire - gestion et commerce' (Arrêté du 20 décembre 2000 publié au Journal Officiel du 27 décembre 2000)

Arrêté du 14 juin 2006 publié au JO du 23 juin 2006 portant modification du nom de l'organisme : 'Association des chambres françaises de commerce et d'industrie (ACFCI), Association des écoles de gestion et de commerce (EGC)'.

Certification précédente :  Responsable en marketing, commercialisation et gestion