Imprimer

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 24514

Intitulé

Licence : Licence Licence Informatique) (fiche nationale)

Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
Aix-Marseille Université, Université de Picardie Jules Verne - Amiens, Université d'Angers, Université d'Artois, Université d'Avignon et des Pays du Vaucluse, Université de Franche-Comté, Université de Bordeaux, Université de Bretagne Occidentale - Brest, Université de Caen Normandie, Université de Cergy-Pontoise, Université de Savoie Mont Blanc - Chambéry, Université de Bourgogne - Dijon, Université d'Evry-Val-d'Essonne, Université de la Réunion, Université de la Rochelle, Université du Havre, Université Lille 1 Sciences et Technologies, Université de Limoges, Université du Littoral Côte d'Opale, Université de Lorraine, Université Claude Bernard - Lyon 1, Université Paris-Est Marne-La-Vallée (UPEM), Université de Montpellier, Université Haute Alsace - Mulhouse, Université de Nantes, Université Nice Sophia Antipolis, Université d'Orléans, Université Paris-Sud - Paris 11, Université Paris-Est Créteil Val-De-Marne, Université Paris 13, Université Paris Descartes - Paris 5, Université Pierre et Marie Curie - Paris 6, Université Paris Diderot - Paris 7, Université Paris 8 - Vincennes-Saint-Denis, Université de Pau et des Pays de l'Adour, Université de Perpignan Via Domitia, Université de Poitiers, Université de la Polynésie Française, Université de Reims Champagne-Ardenne, Université de Rennes 1, Université de Rouen, Université Jean Monnet - Saint-Etienne, Université de Strasbourg, Université François Rabelais - Tours, Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, Université Paul Sabatier - Toulouse 3, Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), Université Clermont Auvergne et associés, Université Grenoble Alpes, Université de Guyane, Institut national universitaire Champollion, Université de la Nouvelle Calédonie, Université des Antilles Le recteur de l'académie, chancelier des universités, ou le Président de l'université, Le recteur de l'académie, chancelier des universités, ou le Directeur du Cnam, Université Clermont Auvergne et associés, Université Grenoble Alpes, Université de Guyane, Institut national universitaire Champollion, Président de l'université, Université des Antilles

Niveau et/ou domaine d'activité

II (Nomenclature de 1967)

6 (Nomenclature Europe)

Convention(s) : 

Code(s) NSF : 

326 Informatique, traitement de l'information, réseaux de transmission, 114b Modèles mathématiques ; Informatique mathématique

Formacode(s) : 

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

- Conception et évaluation des systèmes informatiques

- Développement des systèmes et des produits informatiques

- Gestion et exploitation des systèmes d'information

- Appliquer des approches raisonnées de résolution de problèmes complexes par décompositions et/ou approximations successives et mettre en œuvre des méthodes d’analyse pour concevoir des applications et algorithmes à partir d’un cahier des charges partiellement donné.

- Se servir aisément de plusieurs styles/paradigmes algorithmiques et de programmation (approches impérative, fonctionnelle, objet et multitâche) ainsi que plusieurs langages de programmation.

- Concevoir le traitement informatisé d’informations de différentes natures, telles que des données, des images et des textes.

- Choisir, sur des critères objectifs, les structures de données et construire les algorithmes les mieux adaptés à un problème donné.

- Caractériser le rôle des tests et des preuves de correction dans le développement des logiciels et mettre en œuvre des tests élémentaires et des invariants de boucle.

- Analyser et interpréter les résultats produits par l'exécution d'un programme.

- Expliquer et documenter la mise en œuvre d'une solution technique.

- Concevoir, implémenter et exploiter des bases de données.

- Identifier les concepts fondamentaux de complexité, calculabilité, décidabilité, vérification : apprécier la complexité et les limites de validité d’une solution.

- Caractériser les outils logiques et algébriques fondamentaux (théorie des langages et de la compilation, logique et raisonnement, ordres, induction) et leurs implications dans la programmation et la modélisation.

- Construire et rédiger une démonstration mathématique synthétique et rigoureuse.

- Caractériser les techniques de gestion de l’aléatoire (probabilités et statistique) et leurs rôles dans le traitement de certaines données.

- Utiliser un logiciel de calcul formel ou scientifique.

- Identifier et caractériser les principaux éléments fonctionnels et l’architecture matérielle d’un ordinateur, interpréter les informations techniques fournies par les constructeurs, écrire des routines simples en langage machine.

- Caractériser le fonctionnement des systèmes et des réseaux, ainsi que les pratiques, outils et techniques visant à assurer la sécurité des systèmes informatiques pendant leur développement et leur utilisation.

 

- Situer son rôle et sa mission au sein d'une organisation pour s'adapter et prendre des initiatives.

- Identifier le processus de production, de diffusion et de valorisation des savoirs.

- Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale.

- Travailler en équipe autant qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet.

- Identifier et situer les champs professionnels potentiellement en relation avec les acquis de la mention ainsi que les parcours possibles pour y accéder.

- Caractériser et valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel en fonction d’un contexte.

- Prendre du recul face à une situation

 

- Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information ainsi que pour collaborer en interne et en externe.

- Identifier et sélectionner diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet.

- Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation.

- Développer une argumentation avec esprit critique.

- Se servir aisément des différents registres d’expression écrite et orale de la langue française.

- Comprendre au moins une langue étrangère et s’exprimer aisément à l’oral et à l’écrit dans cette langue

 

Chaque mention peut être déclinée en parcours (anciennement spécialités) permettant d'acquérir des compétences complémentaires. Pour plus d'information, se reporter aux liens renvoyant sur les sites des différentes universités habilités/accréditées.

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

- J : Information et communication

- M : Activités spécialisées, scientifiques et techniques

 

- N : Activités de services administratifs et de soutien 

- Analyste, concepteur et développeur d'applications informatiques.

- Consultant technique.

- Architecte de systèmes d'information.

- Administrateur de bases de données.

- Administrateur réseau et gestionnaire de parc informatique.

support technique hotline micro-informatique (matériel/logiciel)

- Technicien/technicienne en production et exploitation de systèmes d'information

- Analyste-programmeur/analyste-programmeuse informatique

- Testeur/testeuse informatique

- Développeur/développeuse web

- Assistant/assistante chef de projet

- Rédacteur technique

 

 

Par ailleurs, de nombreux concours de la fonction publique sont accessibles avec le grade de licence. 

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • M1801 : Administration de systèmes d'information
  • M1802 : Expertise et support en systèmes d'information
  • M1805 : Études et développement informatique
  • M1810 : Production et exploitation de systèmes d'information
  • I1401 : Maintenance informatique et bureautique

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

Les modalités du contrôle permettent de vérifier l'acquisition de l'ensemble des aptitudes, connaissances et compétences constitutives du diplôme (l'article 11 de l'arrêté Licence 2011). Celles-ci sont appréciées soit par un contrôle continu et régulier (prioritaire sur l'ensemble du cursus conduisant à la licence), soit par un examen terminal, soit par ces deux modes de contrôle combinés.

 

Chaque bloc d'enseignement a une valeur définie en crédits européens (ECTS). Le nombre de crédits par unité d'enseignement est défini sur la base de la charge totale de travail requise et tient donc compte de l'ensemble de l'activité exigée : volume et nature des enseignements dispensés, travail personnel requis, des stages, mémoires, projets et autres activités. Une référence commune est fixée correspondant à l'acquisition de 180 crédits pour le niveau licence

Validité des composantes acquises :  illimitée

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X

Leur composition comprend :

- une moitié d'enseignants-chercheurs, d'enseignants ou de chercheurs participant à la formation

- des professionnels qualifiés ayant contribué aux enseignements. 

 

- des professionnels qualifiés n'ayant pas contribué aux enseignements

En contrat d'apprentissage X

Leur composition comprend :

- une moitié d'enseignants-chercheurs, d'enseignants ou de chercheurs participant à la formation

- des professionnels qualifiés ayant contribué aux enseignements. 

 

- des professionnels qualifiés n'ayant pas contribué aux enseignements

Après un parcours de formation continue X

Leur composition comprend :

- une moitié d'enseignants-chercheurs, d'enseignants ou de chercheurs participant à la formation

- des professionnels qualifiés ayant contribué aux enseignements. 

 

- des professionnels qualifiés n'ayant pas contribué aux enseignements

En contrat de professionnalisation X

Leur composition comprend :

- une moitié d'enseignants-chercheurs, d'enseignants ou de chercheurs participant à la formation

- des professionnels qualifiés ayant contribué aux enseignements. 

 

- des professionnels qualifiés n'ayant pas contribué aux enseignements

Par candidature individuelle X

Leur composition comprend :

- une moitié d'enseignants-chercheurs, d'enseignants ou de chercheurs participant à la formation

- des professionnels qualifiés ayant contribué aux enseignements. 

 

- des professionnels qualifiés n'ayant pas contribué aux enseignements

Par expérience dispositif VAE prévu en 2002 X

Le jury est composé :

- d'une majorité d'enseignants-chercheurs

- des personnes ayant une activité principale autre que l'enseignement et compétentes pour apprécier la nature des acquis, notamment professionnels, dont la validation est sollicitée.

Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X
Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Base légale

Référence du décret général : 

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

Aix-Marseille Université : arrêté du 15/09/2014

Conservatoire national des arts et métiers : arrêté du 27/07/2015

Institut National Universitaire Champollion : arrêté du 22/09/2016

Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand 2 : arrêté du 09/09/2014

Université Claude Bernard - Lyon 1 : arrêté du 22/09/2016

Université d'Angers : arrêté du 28/08/2014

Université d’Artois : arrêté du 04/12/2014

Université d'Avignon et des Pays du Vaucluse : arrêté du 04/11/2014

Université de Bordeaux : arrêté du 22/09/2016

Université de Bourgogne - Dijon : arrêté du 17/10/2014

Université de Bretagne Occidentale - Brest : arrêté du 16/09/2014

Université de Caen Normandie : arrêté du 08/09/2014

Université de Cergy-Pontoise : arrêté du 20/10/2014

Université de Franche-Comté - Besançon : arrêté du 04/11/2014

Université de Guyane : arrêté du

Université de Haute Alsace - Mulhouse : arrêté du 05/09/2015

Université de la Nouvelle-Calédonie : arrêté du 05/09/2014

Université de la Réunion : arrêté du 18/09/2014

Université de La Rochelle : arrêté du 17/10/2014

Université de Limoges : arrêté du 08/10/2014

Université de Lorraine : arrêté du 16/09/2014

Université de Montpellier : arrêté du 27/10/2014

Université de Nantes : arrêté du 05/09/2014

Université de Pau et des Pays de l'Adour : arrêté du 22/09/2016

Université de Perpignan Via Domitia : arrêté du 04/09/2014

Université de Picardie Jules Verne - Amiens : arrêté du 16/09/2014

Université de Poitiers : arrêté du 17/10/2014

Université de Polynésie Française : arrêté du 17/09/2014

Université de Reims Champagne-Ardenne : arrêté du 13/10/2014

Université de Rouen : arrêté du 15/10/2014

Université de Strasbourg : arrêté du 30/09/2014

Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambresis : arrêté du 20/10/2014

Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines : arrêté du 04/11/2014

Université des Antilles : arrêté du

Université d'Evry-Val-d'Essonne  : arrêté du 08/09/2014

Université d'Orléans  : arrêté du 02/09/2014

Université du Havre : arrêté du 02/09/2014

Université du Littoral Côte d'Opale  : arrêté du 05/09/2014

Université François Rabelais - Tours  : arrêté du 02/09/2014

Université Grenoble Alpes  : arrêté du 22/09/2016

Université Jean Monnet - Saint Etienne : arrêté du 22/09/2016

Université Lille 1 Sciences et Technologies  : arrêté du 23/04/2015

Université Nice Sophia Antipolis : arrêté du 29/12/2014

Université Paris 13  : arrêté du 04/11/2014

Université Paris 8 - Vincennes-Saint-Denis  : arrêté du 08/09/2014

Université Paris Descartes - Paris 5  : arrêté du 17/10/2014

Université Paris Diderot - Paris 7  : arrêté du 11/09/2014

Université Paris-Est Créteil Val-De-Marne - Paris 12 : arrêté du 09/10/2014

Université Paris-Est Marne-La-Vallée  : arrêté du 09/10/2014

Université Paris-Sud - Paris 11  : arrêté du 09/09/2014

Université Paul Sabatier - Toulouse 3  : arrêté du 22/09/2016

Université Pierre et Marie Curie - Paris 6  : arrêté du 15/09/2015

Université Rennes 1 : arrêté du 01/12/2014

Université Savoie Mont Blanc - Chambéry  : arrêté du 22/09/2016

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Code de l’éducation : articles  L  613-3et L 613-4

Références autres : 

Arrêté du 22 janvier 2014 fixant le cadre national des formations conduisant à la délivrance des diplômes nationaux de licence, de licence professionnelle et de master

Pour plus d'informations

Statistiques : 

Autres sources d'information : 

Aix Marseille Université

Conservatoire national des arts et métiers

Institut National Universitaire Champollion

Université Clermont Auvergne

Université Claude Bernard - Lyon 1

Université d'Angers

Université d'Artois

Université d'Avignon et des Pays du Vaucluse

Université de Bordeaux

Université de Bourgogne - Dijon

Université de Bretagne Occidentale - Brest

Université de Caen Normandie

Université de Cergy-Pontoise

Université de Franche-Comté - Besançon

Université de Guyane

Université de Haute Alsace - Mulhouse

Université de la Nouvelle-Calédonie

Université de la Réunion

Université de La Rochelle

Université de Limoges

Université de Lorraine

Université de Montpellier

Université de Nantes

Université de Pau et des Pays de l'Adour

Université de Perpignan Via Domitia

Université de Picardie Jules Verne - Amiens

Université de Poitiers

Université de Polynésie Française

Université de Reims Champagne-Ardenne

Université de Rouen

Université de Strasbourg

Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambresis

Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Université des Antilles

Université d'Orléans

Université d'Evry-Val-d'Essonne

Université du Havre

Université du Littoral Côte d'Opale

Université François Rabelais - Tours

Université Grenoble Alpes

Université Jean Monnet - Saint Etienne

Université Lille 1 Sciences et Technologies

Université Nice Sophia Antipolis

Université Paris 13

Université Paris 8 - Vincennes-Saint-Denis

Université Paris Descartes - Paris 5

Université Paris Diderot - Paris 7

Université Paris-Est Créteil Val-De-Marne - Paris 12

Université Paris-Est Marne-La-Vallée

Université Paris-Sud - Paris 11

Université Paul Sabatier - Toulouse 3

Université Pierre et Marie Curie - Paris 6

Université Rennes 1

Université Savoie Mont Blanc - Chambéry

Lieu(x) de certification : 

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

Historique de la certification :