Imprimer

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 25686

Intitulé

MASTER : MASTER Sciences, Technologies, Santé Mention SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L’AGRICULTURE, DE L’ALIMENTATION ET DE L’ENVIRONNEMENT

Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
Ecole nationale supérieure de formation de l'enseignement agricole (ENSFEA), Ministère chargé de l'enseignement supérieur, Institut national polytechnique de Toulouse (INP Toulouse) Directeur de l'ENSFEA, Le Recteur, Chancelier des Universités , Le Président de l’Institut National Polytechnique de Toulouse

Cette certification fait l''objet d''une co-habilitation : chaque certificateur est en mesure de la délivrer en son nom propre

Niveau et/ou domaine d'activité

I (Nomenclature de 1969)

7 (Nomenclature Europe)

Convention(s) : 

Code(s) NSF : 

210 Spécialites plurivalentes de l'agronomie et de l'agriculture, 221 Agro-alimentaire, alimentation, cuisine

Formacode(s) : 

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

En se fondant sur une approche systémique et pluridisciplinaire, le diplôme vise à former des cadres en entreprise ou des chercheurs en laboratoire, destinés à travailler dans le secteur agricole et agroalimentaire et dans un contexte international. Les titulaires sont des professionnels capables d’analyser sur le plan technique et organisationnel les différents maillons des filières agricoles et agroalimentaires, de diagnostiquer les problèmes et de concevoir des réponses innovantes et durables aux nouveaux défis posés par les transitions démographique, écologique, énergétique et alimentaire.

Le cadre en entreprise dans le secteur public et privé répond aux sollicitations de son entreprise ou de ses partenaires sur les problématiques des filières agricoles et agroalimentaires concernées, en :

-          définissant les problèmes à traiter. Ces problèmes peuvent concerner certains maillons d’une filière ou une filière dans sa globalité.

-          élaborant le projet pour répondre à ces problèmes : définition des objectifs à atteindre, de la stratégie et des moyens à mobiliser ;

-          organisant les tâches ;

-          organisant et animant des équipes de travail autour de ces tâches ;

-          coordonnant, suivant et évaluant le projet ;

-          restituant et communiquant les résultats ;

-          et, éventuellement, participer à des actions de formation des membres de son équipe.

Le chercheur en laboratoire privé ou public conçoit et gère des projets de recherche pluridisciplinaires sur des problématiques agricoles et agroalimentaires qu’il aura identifiées en lien avec les axes stratégiques définis par sa structure. Cette activité consiste plus précisément à :

-          effectuer une veille scientifique dans les domaines concernés ;

-          répondre à des appels d’offre ou rechercher des financements au niveau national et international ;

-          élaborer les réponses aux appels d’offre (construction d’une problématique, des hypothèses de travail, de la méthodologie de collecte et d’analyse des données) ;

-          participer au projet de recherche ;

-          animer une équipe ;

-          communiquer les résultats à l’écrit et à l’oral, à un public spécialisé ou à un grand public ;

-          et éventuellement, participer à des actions de formation à la recherche dans les domaines concernés.

Ces professionnels peuvent également être amenés à intervenir en représentation de leur structure auprès d’autres organismes, à réaliser des expertises et à conseiller ces derniers.

Compétences ou capacités attestées

Afin d’assurer ces différentes activités, le diplômé a acquis les compétences de base en conduite de projets technico-économiques ou scientifiques et en sciences de l’ingénieur, pour :

- identifier et formuler des problèmes ;

- concevoir et mettre en œuvre différents types de projets (projets de recherche/développement dans une entreprise, projets de développement pour un organisme gouvernemental ou non gouvernemental, projets de recherche) ;

- communiquer efficacement auprès des parties prenantes ;

- gérer des ressources humaines ;

- apporter un appui en matière de conseil, d’expertise et de formation ;

De plus, sa capacité à mobiliser, dans une démarche pluridisciplinaire et systémique, des connaissances à la fois génériques et spécifiques - dans des disciplines biotechniques, de sciences sociales et de sciences de l’ingénieur appliquées à l’agriculture, à l’alimentation et à l’environnement - permet au diplômé d’appréhender la complexité des problèmes des filières agricoles et agroalimentaires localisées dans divers contextes en transition. Et parce qu’il est amené à évoluer dans un milieu international, le diplômé dispose d’un sens de l’écoute et d’une ouverture d’esprit, sait s’adapter à de nouveaux environnements, maîtrise à l’oral et à l’écrit au moins deux langues dont l’anglais, et développe des capacités relationnelles et de communication nécessaires à l’inter-culturalité. Enfin, pour répondre aux nouveaux défis posés par les transitions démographique, alimentaire, énergétique et écologique, le diplômé sait se placer dans une situation d’innovation permanente, qu’elle soit technique, organisationnelle ou institutionnelle.

Compétences transversales

- Conduire dans son domaine une démarche innovante qui prenne en compte la complexité d'une situation en utilisant des informations qui peuvent être incomplètes ou contradictoires

- Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif et en assumer les responsabilités

- Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation

- Actualiser ses connaissances par une veille dans son domaine, en relation avec l’état de la recherche et l’évolution de la règlementation

- Evaluer et s’autoévaluer dans une démarche qualité

- S’adapter à différents contextes socio-professionnels et interculturels, nationaux et internationaux

- Communiquer par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë, en français et dans au moins une langue étrangère, et dans un registre adapté à un public de spécialistes ou de non-spécialistes

- Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information de manière adaptée ainsi que pour collaborer en interne et en externe

Cette mention peut être déclinée en deux parcours types permettant d’acquérir des compétences complémentaires :

- parcours Agrofood Chain

- parcours Food Safety.

Pour plus d’informations, se référer aux liens Internet renvoyant vers les fiches parcours types des universités.

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

Ce professionnel peut exercer :

-au sein d’entreprises de l’amont et de l’aval des filières agricoles et agroalimentaires (agrofourniture, industries agro-alimentaires, entreprises de conseil, etc.), d’organisations professionnelles agricoles ou de structures coopératives ;

-en matière de recherche, au sein des entreprises et d’organismes de recherche publics ou privés (centres de recherche, universités) ;

- dans des organismes publics et parapublics à l’international, des organisations internationales (FAO, Banque Mondiale, OCDE, PNUD, etc.), ou des organisations non gouvernementales.   

Secteurs d’activité – code NAF :

A Agriculture, sylviculture et pêche

C Industries manufacturières

M Activités spécialisées, scientifiques et techniques

P Enseignement

- Chargé d’études technico-économiques ou chargé de missions (coordinateurs de projets de développement)

- Conseiller technique ou expert dans des organismes professionnels à l’international ou d’organisations internationales

- Cadre responsable de projets dans des entreprises agro-alimentaires à l’international (directeur technique, responsable de production, responsable qualité, etc.)

- Chercheur dans des entreprises, centres ou unités de recherche universitaires

- Enseignant en formation initiale ou formation continue dans des organismes de formation dédiés.

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • A1303 : Ingénierie en agriculture et environnement naturel
  • A1301 : Conseil et assistance technique en agriculture
  • K1802 : Développement local
  • H1206 : Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • K2402 : Recherche en sciences de l'univers, de la matière et du vivant

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

Les modalités du contrôle permettent de vérifier l'acquisition de l'ensemble des aptitudes, connaissances et compétences constitutives du diplôme. Celles-ci sont appréciées soit par un contrôle continu et régulier, soit par un examen terminal, soit par ces deux modes de contrôle combinés.

Chaque bloc d'enseignement a une valeur définie en crédits européens (ECTS). Le nombre de crédits par unité d'enseignement est défini sur la base de la charge totale de travail requise et tient donc compte de l'ensemble de l'activité exigée : volume et nature des enseignements dispensés, travail personnel requis, des stages, mémoires, projets et autres activités. Pour l’obtention du diplôme de master, une référence commune est fixée correspondant à l'acquisition de 120 ECTS au-delà du grade de licence.

 

Validité des composantes acquises :  illimitée

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X

50% enseignants, enseignants-chercheurs et chercheurs

professionnels qualifiés ayant contribué aux enseignements

professionnels qualifiés n'ayant pas contribué aux enseignements

En contrat d'apprentissage X
Après un parcours de formation continue X

idem

En contrat de professionnalisation X

idem

Par candidature individuelle X

Possible pour partie du diplôme par VES ou VAP

Par expérience dispositif VAE X

Enseignants-chercheurs, chercheurs et professionnels

Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X
Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Accord de double diplôme INPT / Université des Sciences de la Vie de Prague.

Base légale

Référence du décret général : 

Arrêté du 25 avril 2002 relatif au diplôme national de master publié au JO du 27 avril 2002.

Arrêté du 22 janvier 2014 fixant le cadre national des formations conduisant à la délivrance des diplômes nationaux de licence, de licence professionnelle et de master

Arrêté du 4 février 2014 fixant la nomenclature des mentions du diplôme national de master.

Arrêté du 26 février 2014 modifiant l’arrêté du 4 février 2014 fixant la nomenclature des mentions du diplôme national de master.

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

Arrêté du 5 avril 2016 accréditant l’Institut National Polytechnique de Toulouse en vue de la délivrance de diplômes nationaux.

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Code de l’éducation : articles  L  613-3et L 613-4

Références autres : 

Pour plus d'informations

Statistiques : 

http://toulouseagricampus.fr/formation/formation-initiale/master-agrofood-chain

Autres sources d'information : 

Parcours de Master International : Agrofood Chain

http://toulouseagricampus.fr/Formation/Formation-initiale/Master-AgroFood-Chain

Parcours de Master International : Food Safety

Parcours non ouvert pour l’instant.

INPT

ENFA

Lieu(x) de certification : 

- Institut National Polytechnique de Toulouse - 6 allée Emile Monso - BP 34038 - 31029 Toulouse cedex 4

- Ecole Nationale de Formation Agronomique de Toulouse-Auzeville BP 22687 • 2 route de Narbonne • 31326 Castanet Tolosan cedex

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

- Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse (INP-ENSAT) Avenue de l’Agrobiopole - BP 32607 - Auzeville-Tolosane 31326 CASTANET-TOLOSAN Cedex

- Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse (INP-ENVT) 23 Chemin des Capelles – BP 87614 – 31 076 – Toulouse Cedex 3 – France

- Ecole Nationale de Formation Agronomique de Toulouse-Auzeville BP 22687 • 2 route de Narbonne • 31326 Castanet Tolosan cedex

Historique de la certification : 

La mention Ingénierie des Systèmes Complexes est une création demandée à compter de 2016. Correspondance des parcours avec les anciennes spécialités :

- Jusqu’en 2016, le parcours type Fluids Engineering for Industrial Processes (FEIP) est enregistré sous la dénomination de Master de Sciences et Technologies spécialité Mécanique des fluides pour les procédés industriels (habilitation de l’INP en 2009 puis cohabilitation INP/INSA en 2013).

-    Jusqu’en 2016, le parcours type Green Chemistry and Processes for Biomass (Green CAP) est enregistré sous la dénomination de Master de Sciences et Technologies spécialité Chimie et procédés verts pour la biomasse (habilitation de l’INP en 2013).

- Jusqu’en 2016, le parcours type Water Engineering and Water Management (WEWM) est enregistré sous la dénomination de Master de Sciences et Technologies spécialité Ingénierie et management de l’eau (co-habilitation INP/INSA en 2014).

- Le parcours Biomass and Waste for Energy and Materials (BiWEM) correspond à l'habilitation de l’IMT en 2015.