Imprimer

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 26439

Intitulé

MASTER : MASTER Droit, économie, gestion et Sciences, technologie, santé Mention : Risques et environnement

Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
Université Paris Ouest Nanterre la Défense (Ministère de l'Éducation Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche) Président de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Recteur de l'Académie de Versailles, Chancelier des Universités

Niveau et/ou domaine d'activité

I (Nomenclature de 1967)

7 (Nomenclature Europe)

Convention(s) : 

Code(s) NSF : 

122 Economie, 114 Mathématiques, 313 Finances, banque, assurances, immobilier

Formacode(s) : 

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

Le professionnel issu du master a un profil d’ingénieur économiste ou d’ingénieur statisticien destiné à occuper des postes principalement dans les sociétés d’assurance et dans les banques, mais aussi dans les grandes entreprises, les cabinets de conseil et les collectivités locales.

Dans ces différentes entreprises et institutions, il aura en charge les activités suivantes :

· Développement de modèles mathématiques pour la création/adaptation de produits d'assurances ou de produits d'épargne

· Réalisation d’études statistiques

· Réalisation du suivi d'un portefeuille de produits d'assurances et de l’analyse de résultats 

· Proposition de couvertures de réassurance

· Mise à jour de bases de données par l'intégration des nouveaux produits d'assurances ou d'épargne

· Evaluation des risques économiques et financiers liés à l'octroi de crédit 

· Elaboration de scores de risques en accord avec les exigences de la réglementation Bâle II 

· Prise de décision sur les demandes de crédit à la consommation, crédit immobilier, crédit d’investissement etc.

· Gestion des contrats d'assurances liés aux crédits (définition des garanties, suivi des déclarations de sinistre, ...)

· Analyse et quantification de l’exposition aux différents risques de l’entreprise (risques technologiques, risques produits, risques d’investissement,…)

Les diplômés de la formation acquièrent des compétencesdans trois grands domaines :

- l’analyse économique des risques, permettant une compréhension des enjeux économiques et sociaux de la gestion des risques et du comportement des différents acteurs économiques face à ces risques,

- la modélisation mathématique et les méthodes d’estimation statistique des risques,

- la maîtrise de logiciels de traitement des données (VBA, SAS, R).

 

Le Master mention Risques et environnement comporte deux parcours-types :

- Ingénierie statistique et économique de la finance, de l'assurance et du risque (ISEFAR) - Gestion des risques

- Ingénierie statistique et économique de la finance, de l'assurance et du risque (ISEFAR) - Statistique du risque.

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

Le titulaire exercera principalement dans les compagnies d’assurance et les banques.

Types d’emplois accessibles : ce professionnel peut prétendre aux emplois suivants :

· Chargé d’études actuarielles en assurance et finance

· Analyste de crédits et risques bancaires 

· Concepteur-développeur de produits d’assurance

· Risk Manager

· Chargé d'études statistiques

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • C1101 : Conception - développement produits d'assurances
  • C1105 : Études actuarielles en assurances
  • C1110 : Souscription d'assurances
  • M1201 : Analyse et ingénierie financière
  • C1202 : Analyse de crédits et risques bancaires

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

Le diplôme est organisé en 4 semestres (2 semestres en M1 puis 2 semestres en M2), valant chacun 30 crédits (ECTS). Chaque semestre se décompose en Unités d’Enseignement (UE) :

  • Le premier semestre est constitué d’une UE d’harmonisation en économie et en mathématiques (6 ECTS), une UE d’anglais (3 ECTS) et une UE de fondamentaux (21 ECTS) en économie du risque, information et incitations, initiation à SAS et R, probabilité, statistiques inférentielles. 
  • Le second semestre est constitué d’une UE de fondamentaux en économie (12 ECTS comportant des enseignements d’introduction à l’assurance, gestion de portefeuilles, politique économique), une UE de fondamentaux en mathématiques (12 ECTS comportant des enseignements d’analyse des données, modèles de régression, séries chronologiques), et une UE d’options (6 ECTS) pour laquelle deux cours devront être choisis parmi des cours d’assurance maladie, de bases de données et de compléments en probabilités et statistiques.
  • Le troisième semestre est constitué d’une UE de tronc commun (15 ECTS comportant des enseignements d’anglais, de classification en data mining, de droit des contrats et de la responsabilité, de mathématiques financières et actuarielles, de programmation VBA/Excel), d’une UE de fondamentaux (9 ECTS) et d’une UE d’options (6 ECTS) toutes deux spécifiques à chaque parcours.
  • Le quatrième semestre est constitué d’une UE de tronc commun (3 ECTS comportant un enseignement de statistique pratique), d’une UE de fondamentaux (6 ECTS) et d’une UE d’options (3 ECTS) toutes deux spécifiques à chaque parcours, et enfin d’une UE stage (18 ECTS pour un stage d’une durée de 4 à 6 mois) commune aux deux parcours. Le cas échéant, l’activité en entreprise réalisée en M2 dans le cadre d’un contrat de professionnalisation tiendra lieu de stage.

 

Les 4 semestres constitutifs du diplôme doivent être validés pour son obtention. Les UE d’un même semestre se compensent entre elles compte tenu de leur coefficient de pondération (il y a compensation intra semestre) ; Les semestres d’une même année de formation (M1 ou M2) se compensent entre eux (il y a compensation inter semestres).

 

En M2, l’évaluation des étudiants se fait en cours de formation et peut prendre la forme d’épreuves écrites ou orales et/ou de rapports écrits. Le stage donne lieu à un rapport écrit faisant l’objet d’une soutenance orale. En M1, pour chaque élément constitutif (EC) au niveau duquel s’opère une évaluation de l’étudiant, la formule d’examen peut comporter un ou deux volets : le contrôle continu (composé d’épreuves visant à vérifier ponctuellement les acquis) et/ou l’épreuve finale (portant sur l’ensemble du programme, pouvant prendre la forme d’une épreuve sur table ou oral ou d’un mémoire) se déroulant pendant la première session d’examens. Lorsque les deux volets sont présents, leur pondération respective est fixée par l’équipe pédagogique. Les étudiants de M1 n’ayant pas validé l’ensemble des EC de l’année sont convoqués à une seconde session d’examen, où ils devront obligatoirement repasser tous les EC non validés, à l’exclusion de tout autre. En M2, il n’est pas prévu de session de rattrapage.

Validité des composantes acquises :  illimitée

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X

Les responsables de formation

En contrat d'apprentissage X
Après un parcours de formation continue X

Les responsables de formation

En contrat de professionnalisation X

Les responsables de formation

Par candidature individuelle X
Par expérience dispositif VAE prévu en 2003 X

Le président du jury (directeur de la formation continue)

Le responsable pédagogique de la formation

Un professionnel des métiers visés

Un représentant de la formation continue

Un représentant du monde professionnel en général

Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X
Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Base légale

Référence du décret général : 

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

Arrêté du 25 avril 2002 publié au JO du 27 avril 2002

Arrêté du 22 janvier 2014 fixant le cadre national des formations conduisant à la délivrance des diplômes nationaux de licence, de licence professionnelle et de master

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Décret n° 2002-590 du 24 avril 2002 relatif à la validation des acquis de l’expérience par les établissements d’enseignement supérieur

Références autres : 

Arrêté du 30 avril 2015 accréditant  l’université Paris Ouest Nanterre La Défense en vue de la délivrance de diplômes nationaux

Pour plus d'informations

Statistiques : 

Nombre de diplômés M2 pour l’année 2014-2015 : 21 hommes et 12 femmes, dont 15 hommes et 6 femmes dans le parcours ISEFAR-SR, 6 hommes et 6 femmes dans le parcours ISEFAR-GR.

Autres sources d'information : 

Site de l’université : http://www.u-paris10.fr/offre-de-formation-282684.kjsp

Portail étudiant du ministère de l’Education nationale : www.etudiant.gouv.fr

Portail ONISEP : www.onisep.fr

Site Internet de l’autorité délivrant la certification

Lieu(x) de certification : 

Université Paris Ouest Nanterre la Défense

200, avenue de la République

92001 NANTERRE Cedex

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

Université Paris Ouest Nanterre la Défense

UFR SEGMI, bâtiment G

200, avenue de la République

92001 NANTERRE Cedex

Historique de la certification : 

Le master naît en 2014 de la fusion de deux masters :

· Le master ISIFAR-SR (filière Statistique du risque du master Ingénierie Statistique et Informatique de la Finance, de l'Assurance et du Risque) proposé de 2006 à 2013 conjointement, dans le cadre d'une co-habilitation, par le département de Mathématiques et Informatique de l'université Paris Ouest et le département de mathématiques de l'université Paris Diderot.

· Le master GRFA (Gestion des risques en Finance et Assurance) proposé de 2006 à 2013 par le département Sciences Economiques de l'université Paris Ouest.