Imprimer

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 27945

Intitulé

MASTER : MASTER Domaine : Arts ; Mention : Cinéma

Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
Université Paris 8 - Vincennes-Saint-Denis (Ministère de l'enseignement supérieur) Présidente de l'Université Paris 8, Recteur chancellier des universités de la Seine Saint Denis

Niveau et/ou domaine d'activité

I (Nomenclature de 1969)

7 (Nomenclature Europe)

Convention(s) : 

Code(s) NSF : 

132g Arts appliqués à la communication et à l'audiovisuel, 323 Techniques de l'image et du son, métiers connexes du spectacle, 130 Spécialités littéraires et artistiques plurivalentes

Formacode(s) : 

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

Le master en cinéma de l’Université Paris 8 est organisé selon trois orientations complémentaires – l’approche théorique, la valorisation et la réalisation, structurées en trois parcours : un parcours à dominante recherche, « Théorie, esthétique et mémoire du cinéma » et deux parcours à dominante professionnelle : « Valorisation des patrimoines cinématographiques et audiovisuels » et « Réalisation et création ».
Ils combinent à des degrés divers, réflexion, savoirs, savoir-faire et faire-savoir dans le domaine du cinéma et de l’audiovisuel. Ils concernent les problématiques liées aux conditions de création, d’expérimentation, d’interprétation, d’analyse et de valorisation des films. En fonction du parcours suivi, les diplômés pourront exercer les activités suivantes :

Enseignement, recherche, encadrement, écriture critique :
-    Enseignement, direction d’ateliers d’écriture et de réalisation.
-    Recherche doctorale ou professionnelle (travaux de conception, d’enquête, d’analyse et de synthèse).
-    Rédaction, lecture et correction de textes, notes de synthèse critiques.
-    Activités journalistiques et médiatiques, sur les différents supports de communication (presse écrite, audiovisuel, sites internet).
-    Encadrement, animation et expertise dans différentes institutions culturelles (bibliothèques, archives, musées, centres culturels).


Restauration et valorisation :
-    Direction de collections : politique d’acquisition, de valorisation.
-    Programmation et exposition des œuvres cinématographiques et audiovisuelles.
-    Catalogage.
-    Diffusion culturelle du cinéma et de l’audiovisuel.
-    Conservation et restauration des œuvres.
-    Direction et encadrement d’équipes de restauration à l’échelle nationale et internationale.


Création cinématographique et audiovisuelle :
-    Création cinématographique et audiovisuelle : réalisation de films, écriture de scénario, assistanat de réalisation, de production, de post-production, assistanat image, son, ou montage.

A l’issue de ce Master privilégiant les liens entre pratique et théorie et le dialogue entre les arts, les étudiants auront acquis une connaissance approfondie de l’histoire du cinéma et de l’audiovisuel tout en développement une approche artistique et technique.
Ces connaissances et cette approche sous-tendent de manière générale les compétences transversales puis spécifiques suivantes, acquises par les étudiants au sein des trois différents parcours de la mention :


Compétences transversales :
-    Développer un travail de recherche théorique et pratique sur le cinéma (en vue d’une thèse, d’une thèse recherche et création ou d’une thèse de création).
-    Maîtriser une deuxième langue et la culture d’au moins un deuxième pays dans le domaine professionnel du cinéma.
-    Concevoir et animer des ateliers pédagogiques sur l’analyse d’images cinématographiques et sur les enjeux politiques, sociaux et économiques qu’elles engagent.
-    Collaborer à des projets artistiques,  de recherche, d’enseignement ou de production pluridisciplinaires intégrant le cinéma.


Dans le domaine de la création cinématographique et audiovisuelle :
-    Ecrire et réaliser des films de fiction, documentaires et expérimentaux en maîtrisant les différentes étapes de son élaboration : développement du projet, écriture d’une continuité dialoguée, casting, constitution de l’équipe technique, mise en scène, direction d’acteur, montage et post-production. Défendre les partis pris esthétiques et techniques du projet de film à l’oral et à l’écrit.
-    Ecrire des scénarios et développer des projets documentaires et expérimentaux en maîtrisant la dramaturgie et le dispositif. Rédiger un synopsis, une note d’intention. Mettre en œuvre les méthodes de préparation et d’investigation spécifiques au cinéma documentaire et au cinéma expérimental.
-    Monter un film en maîtrisant les principes esthétiques et techniques du montage et l’utilisation des logiciels de montage virtuel (Final Cut, Avid, etc.)
-    Travailler au sein d’une équipe de techniciens image et son grâce à une maitrise des bases théoriques et pratiques et une expérience de tournage.


Dans le domaine de la valorisation et de la restauration :
-    Concevoir des manifestations culturelles et cinématographiques : programmer en salle, cinémathèques, festivals.
-    Préserver et restaurer un film cinématographique : reconstruction, sauvegarde, numérisation.
-    Mettre en œuvre une méthodologie des archives cinématographiques : catalogage, conservation, restauration, valorisation, diffusion.
-    Publier, éditer des films ; distribuer, éditer des DVD, VàD.


Dans le domaine de la théorie, de l’esthétique et de la mémoire du cinéma :
-    Mener un travail d’enquête historique et de recherche esthétique dans le domaine du cinéma et en proposer une synthèse argumentée.
-    Rédiger des textes théoriques, critiques ou historiques sur le cinéma, de l’article à l’étude approfondie.
-    Mobiliser les méthodes et les savoirs d’autres champs de connaissance pour concevoir et élaborer une histoire élargie des images (cinéma, télévision, art contemporain, images circulant sur internet, jeux vidéo, etc.).
-    Organiser un événement ou une programmation mettant en œuvre une approche transversale du cinéma et en assurer la médiation (à l’écrit, à l’oral, par le biais de conférences ou de rencontres).
-    Classer, analyser des archives non-filmiques ou filmiques, papiers ou audiovisuels, et savoir les replacer dans une perspective historique.
-    Identifier et sélectionner des archives filmées en fonction des sujets traités et de leur destination ; programmation cinématographique, exposition, recherche ou insertion dans d’autres productions audiovisuelles.

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

Secteur de l’éducation et de la recherche :
•    Etablissements d’enseignement supérieur et secondaire

Secteurs des industries du cinéma, de l’audiovisuel et des images animées :
•    Chaînes de télévision
•    Sociétés de production cinématographiques et audiovisuelles
•    Sociétés de distribution et d’édition numérique de films, de VOD
•    Entreprises de développements de projets audiovisuels nationales et internationales
•    Entreprises privées et publiques (sur concours)
•    Journalisme, communication, édition


Secteur du loisir, de la culture et de l’animation :
•    Administrations publiques de la culture, de la formation
•    Festivals
•    Salles de cinéma publiques ou privées
•    Institutions nationales

Secteur de la restauration et des archives cinématographiques & audiovisuelles :
•    Archives de films, cinémathèques institutionnelles ou privées
•    Bibliothèques, centres culturels,  musées du cinéma
•    Laboratoires spécialisés de restauration et de numérisation
•    Services du patrimoine et de la diffusion culturelle du cinéma
•    Services spécialisés du patrimoine et de la diffusion culturelle du cinéma dans les collectivités territoriales
•    Services audiovisuels des collectivités territoriales ou municipales

Métiers de la culture et de l’édition : responsable éditorial spécialisé dans le domaine du cinéma, éditeur de contenu audiovisuel.
Métiers du journalisme et de la communication dans les nouveaux médias (site Internet, publications en ligne) : journaliste spécialisé en cinéma et audiovisuel (presse écrite, radio, télévision, sites web), attaché de presse, assistant de communication audiovisuelle.
Sur concours : conservateur de cinémathèque, fonctionnaire territorial en particulier de la culture.

Réalisateur de films de fictions, documentaires ou expérimentaux.
Scénariste, script-doctor.
Producteur de cinéma.
Assistant réalisation, assistants montage, assistant image, assistant son.
Assistant régie, assistant de production, preneur et mixeur de son.
Restaurateur films et vidéos, conservateur films et archives audiovisuelles, directeur de collections films et documents audiovisuels.
Programmateur de salles et de festivals, responsable du patrimoine cinématographique, chargé de mission pour la diffusion culturelle du cinéma et de l’audiovisuel.

L1304 Réalisation cinématographique et audiovisuelle
K2108
Enseignement supérieur public ou privé (via concours ou poursuite d’études)
K1601 Gestion de l’information et de la documentation
E1106 Journalisme et information média : critique de cinéma
G1202 Animation d’activités culturelles
G1403 Gestion de structures culturelles et de loisirs
E1103 Communication
K1602 Gestion de patrimoine culturel
E1202 Production en laboratoire cinématographique
L1302 Production et administration spectacle, cinéma et audiovisuel
G1403 Gestion de structure de loisirs ou d'hébergement touristique

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • L1304 : Réalisation cinématographique et audiovisuelle
  • K1601 : Gestion de l'information et de la documentation
  • G1403 : Gestion de structure de loisirs ou d'hébergement touristique
  • L1302 : Production et administration spectacle, cinéma et audiovisuel
  • K2108 : Enseignement supérieur

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

Master 1 :
Semestre 1 (30 ECTS)
Tronc commun :
•    UE Approches comparées du cinéma (15 ECTS)
Analyse artistique de la création cinématographique – Etudes théoriques et esthétiques du cinéma – Etude des patrimoines cinématographiques et audiovisuels.
•    UE Langue et culture (10 ECTS)
EC de langue étrangère ou EC libre

UE spécifique à chaque parcours :
•    UE Méthodologie (5 ECTS)

Semestre 2 (30 ECTS)
•    2 ou 3 UE spécifiques à chaque parcours

Master 2 :
    Semestre 1 (30 ECTS)
•    3 UE spécifiques à chaque parcours
Semestre 2 (30 ECTS)
•    1 UE spécifique à chaque parcours :
Tournage et finalisation du projet réalisation, ou projet tutoré : mémoire final du projet d’étude et de recherche, ou Projets appliqués.

Validité des composantes acquises :  illimitée

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X

le jury de quatre personnes compte deux professeurs ainsi que deux maitres de conférence

En contrat d'apprentissage X
Après un parcours de formation continue X
En contrat de professionnalisation X
Par candidature individuelle X
Par expérience dispositif VAE prévu en 2006 X

le jury de quatre personnes compte deux professeurs ainsi que deux maitres de conférence

Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X
Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Base légale

Référence du décret général : 

Arrêté du 25 avril 2002 relatif au diplôme national de Master

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

Arrêté du 24 octobre 2005 relatif aux habilitations de l’Université Paris 8 à délivrer des diplômes
nationaux

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Décret n°2013-756 du 19 août 2013 sur la validation des acquis par les établissements d’enseignement supérieur.

Références autres : 

Pour plus d'informations

Statistiques : 

Autres sources d'information : 

Lieu(x) de certification : 

Université Paris 8 - Vincennes-Saint-Denis : Île-de-France - Seine-Saint-Denis ( 93) [Saint-Denis]

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

Historique de la certification : 

HISTORIQUE DE LA CERTIFICATION : Le Master Arts mention cinéma a été créé en 2005 à l'occasion de la réforme LMD, avec ses trois spécialités héritières des cursus successifs de Maîtrises (théoriques et pratiques), DEA, DU et DESS en recherche, réalisation et valorisation des patrimoines cinématographiques, maintenant baptisés « parcours ». Ces trois parcours sont désormais « Théorie, esthétique et mémoire du cinéma », « Valorisation des patrimoines cinématographiques et audiovisuels » et "réalisation et création".

 

Cette fiche remplace les 3 fiches suivantes :

15540 : MASTER Domaine : Arts; Mention : Arts du Spectacle, Cinéma et Audiovisuel; Spécialité : Réalisation et création

15541 : MASTER Domaine : Arts; Mention : Arts du Spectacle, Cinéma et Audiovisuel; Spécialité : Théorie, Histoire, Esthétique

15542 : MASTER Domaine : Arts; Mention : Arts du Spectacle, Cinéma et Audiovisuel; Spécialité : Valorisation des patrimoines cinématographiques