Imprimer

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 28677

Intitulé

MASTER : MASTER Mention Risques et Environnement

Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
Université Panthéon Sorbonne - Paris 1 Président de l'université de Paris I

Niveau et/ou domaine d'activité

I (Nomenclature de 1969)

7 (Nomenclature Europe)

Convention(s) : 

Code(s) NSF : 

121 Géographie, 128g Droit fiscal ; Droit des affaires ; Droit pénal ; Droit de l'environnement ; Droit de la santé ; Droit de la sécurité et de la défense ; Droit du transport etc, 310m Spécialités plurivalentes des échanges et de la gestion

Formacode(s) : 

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

La mention Risques et environnement est composée de 4 parcours :
Développement durable, Management environnemental et géomatique (DDMEG) (Commun avec la mention Droit de l’environnement et de l’urbanisme)
Biodiversité, Territoire, Environnement (BIOTERRE) (FI-FA-FC)
Gestion globale des risques et des crises (GGRC) (FI-FA)
Télédétection et géomatique appliquées à l’environnement (TGAE en co-habilitation avec l'université Paris Diderot)

    •   Parcours Développement durable, Management environnemental et géomatique (DDMEG) (Commun avec la mention Droit de l’environnement et de l’urbanisme)
Les diplômés sont aptes à :
 Conseil ou expertise dans le domaine du développement durable et de l’environnement :
Contextualiser les enjeux de la protection de l'environnement.
Conseiller les entreprises et les collectivités territoriales dans leur politique de développement durable, de RSE, de protection de l'environnement  ; Établir des comparaisons pour affiner ces conseils.
Identifier les acteurs et leur rôle dans les politiques de développement durable, de RSE, de protection de l'environnement.
Replacer une action, un projet, une démarche dans un contexte juridique et social en constante évolution.
 Evaluation économique en environnement :
Évaluer la rentabilité globale d'un projet (évaluation coûts-bénéfices).
Évaluer monétairement les dommages environnementaux et sociaux d'un projet
Évaluer monétairement les bénéfices environnementaux et sociaux d'un projet.
  Gestion de l’environnement et des risques :
Utiliser des systèmes d'information géographique et construire des bases de données appliquées à l'environnement.
Analyser les perceptions et les modes d'organisation des acteurs, de même que les outils à leur disposition - de l'information à la gestion d'un problème (risque, pollution, aménagement…).

    •   Parcours Biodiversité, Territoire, Environnement (BIOTERRE) (FI-FA-FC)
Les diplômés sont aptes à :
Protection de l'environnement :
Saisir les enjeux environnementaux dans leurs dimensions territoriales, économiques et juridiques.
Contribuer à et/ou développer une gestion territorialisée de l’environnement.
Produire une information analytique prenant en compte l’histoire des milieux et des paysages
Etablir des diagnostics de territoire
Assurer une veille juridique sur la réglementation liée à l’environnement.
Réaliser des analyses sur la vulnérabilité des territoires.
Participer et organiser les processus de gouvernance et d’aide à la décision
Etudes de l'environnement :
Maîtriser les outils de l’analyse spatiale (SIG, Télédétection…).
Ingénierie de la gestion environnementale :
Effectuer une étude préalable à la mise en œuvre d’un projet (infrastructure etc.)
Prendre en compte des coûts et des risques liés à la biodiversité et aux contraintes environnementales
Conduire des projets, assistance à maîtrise d’ouvrage et d’oeuvre
Suivre des chantiers, exploitation d’infrastructures ayant des impacts environnementaux, mise en place et gestion d’observatoires
Evaluer et suivre de la gestion des territoires

    •   Parcours Gestion globale des risques et des crises (GGRC) (FI-FA)
Les diplômés sont aptes à :
Diagnostiquer des risques, cartographier des risques, utiliser des méthodes de gestion des risques, prévenir et informer sur les risques, constituer des outils de gestion de risques, élaborer des Plans de Continuité d’Action, réaliser un document unique, mettre en place d’une cellule de crise, effectuer la communication de crise.

  •   Parcours Télédétection et géomatique appliquées à l’environnement (TGAE en co-habilitation avec l'université Paris Diderot)
Les diplômés sont aptes à :
Analyser et traiter l’imagerie spatiale et la géométrique : photo-interpréter, cartographier, concevoir et implémenter des systèmes d’information géographique , effectuer des analyses spatiales
Occuper des fonctions de cadres dans la gestion de l’environnement et des territoires : aménagement du territoire, suivi des ressources naturelles (agronomie, foresterie, hydrologie, géologie, océanographie …)  et de la prévention et gestion des risques naturels.

Capacités attestées :

•    Parcours Développement durable, Management environnemental et géomatique (DDMEG) (Commun avec la mention Droit de l’environnement et de l’urbanisme)
Les diplômés sont capables de :
Traiter sous plusieurs angles (économie, droit, géographie…) les questions environnementales
Maitriser les concepts fondamentaux liés à l'information géographique (structure, accès, qualité, droit d'usage, applications), à la sémiologie graphique et la cartographie, à la modélisation de bases de données, aux systèmes de référence géo-localisés. Connaître la chaîne et les outils de traitement de l'information géographique dans un SIG. Utiliser un SIG et les données ad hoc pour répondre à une problématique environnementale territoriale.
Gérer des  projets
Manier les concepts du paysage et du projet de paysage et dialoguer avec des paysagistes
Comprendre et manier les concepts et le raisonnement économiques
Développer une stratégie de développement durable pour les entreprises
Déployer un système de management de l'environnement
Identifier des problèmes, comprendre des situations, appliquer des concepts économiques
Comprendre les principes et les méthodes de l'évaluation environnementale et savoir les restituer
Comprendre et manier les concepts et le raisonnement juridiques, notamment dans le domaine de l’urbanisme et de la protection de l’environnement par les juges
Comprendre le droit de l’environnement industriel à travers l’étude du droit des ICPE
Connaître les techniques quantitatives en économie de l'environnement et savoir appliquer des modèles d'aide à la décision
Comprendre le système français et de la place du développement durable dans les politiques publiques

•    Parcours Biodiversité, Territoire, Environnement (BIOTERRE) (FI-FA-FC)
Les diplômés sont capables de :
Poser une problématique de recherche, à établir un calendrier de travail, à gérer un budget et à organiser la diffusion de la recherche :
    Participer à la définition des thèmes d'études ou de recherches.
    Rassembler et analyser la documentation disponible, consulter les experts éventuels et les personnalités compétentes.
    Construire la méthodologie et délimiter le champ d'investigation.
    Recueillir les données de terrain et les traiter à l'aide d'outils scientifiques.
    Analyser et interpréter les résultats dans une perspective d'explication théorique.
    Rédiger des publications (rapports d'étude, notes de synthèse, articles...).
    Participer à des colloques, conférences ou séminaires sur des thèmes appartenant au domaine d'investigation (ou à des domaines connexes).
Etablir et présenter un diagnostic de territoire à partir d’enjeux environnementaux ;
Compétences pluridisciplinaires et capacités de synthèse :
    Constituer, gérer et traiter de façon régulière ou à la demande (études ponctuelles) un réseau d'informations, après analyse de la demande.
    Sélectionner l'information pertinente, l'analyser, l'interpréter et suivre les évolutions.
    Concevoir et mettre en oeuvre des indicateurs opérationnels.
    Elaborer des rapports, notes de synthèse, et présenter les résultats.
    Formuler des propositions, inventer des scénarios, préconiser des choix.
    Diffuser les informations et assurer leur valorisation
Utiliser les outils de la négociation et de la concertation ;
Compétences en outils informatiques et communication ;
Assistance à gestion de projet et gestion de projet environnemental :
    Réalisation d’études ou diagnostics environnementaux
    Réalisation d’étude de faisabilité de projets d’infrastructure
    Diagnostic des réglementations
    Montage de projets

•    Parcours Gestion globale des risques et des crises (GGRC) (FI-FA)
Les diplômés sont capables de :
Prévention des risques et gestion des crises :
Droit du risque
Gestion des risques et des crises
Gestion de la qualité et diagnostic des risques
Intelligence économique et stratégique
Les territoires du risque
Analyse et gestion économique des risques environnementaux
Outils techniques de gestion des risques
Exercice de crise et audit de crise
Statistiques et probabilité du risque
Système d’information géographique (SIG)
Gestion et matrice des risques :Diagnostiquer les risques en recourant aux outils de gestion.
Gérer les crises.
Analyser les risques en fonction de la complexité des organisations et des situations en intégrant les données spatio-temporelles et environnementales.
Planifier et organiser une politique de gestion de risques y compris dans sa dimension territoriale (Plan de Prévention des Risques, Plan d’Opération Interne …).
Organiser et animer une cellule de crise.
Evaluer les risques en terme de probabilité et statistiques.
Mobiliser des données géographiques et les intégrer dans la prévention des risques et la gestion des crises.
 
    •   Parcours Télédétection et géomatique appliquées à l’environnement (TGAE en co-habilitation avec l'université Paris Diderot)
Les diplômés sont capables de :
Exploiter les informations acquises par les instruments de télédétection
Développer des applications informatiques pour le traitement de l'imagerie numérique (programmation informatique)
Concevoir, mettre en place, administrer et exploiter des bases de donnée géographiques socio-environnementales
Développer des méthodes d'analyse spatiale visant au suivi de l'environnement et des territoires, ainsi que l'aide à l'évaluation et à la gestion des risques naturels
Mettre en place des bases de données géographiques en ligne (webmapping)

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

Collectivités territoriales, bureaux d’études et de conseils, services spécialisés (R&D, Développement Durable) de grandes entreprises, sécurité publique et de la défense, service aux entreprises, organismes publics et parapublics en charge de l’aménagement et du développement du territoire, cabinets d’avocats

Expertise conseil en gestion territorialisée de l’environnement, consultant en environnement, chargé d’études en environnement, cadre de services spécialisés en environnement, assistant à maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage environnementaux, responsable hygiène et sécurité, responsable cellule risque, responsable sûreté en entreprise ou collectivié, consultant ingénieur en sûreté, conseiller en gestion des risques, avocat, juriste d’entreprise / conseiller juridique, chef de projet / chargé de mission en bureau d’études et cabinet de conseil ; attaché territorial (sur concours) ; maîtrise d’ouvrage ; chargé de mission / éco-conseiller auprès de collectivités territoriales ou en entreprise, chef de projet (information géographique), ingénieur d’études en télédétection et géomatique, expert, consultant, chargé d’étude ou de recherche en traitement de l'image et géomatique, photo-interprète

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • H1302 : Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels
  • G1102 : Promotion du tourisme local
  • M1808 : Information géographique
  • K1903 : Défense et conseil juridique

Réglementation d'activités : 

Pour l’exercice de la profession d’avocat : nécessité d’obtenir le CAPA
Concours de la fonction publique territorial

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

La mention Risques et environnement est composée de 4 parcours :
Développement durable, Management environnemental et géomatique (DDMEG) (Commun avec la mention Droit de l’environnement et de l’urbanisme)
Biodiversité, Territoire, Environnement (BIOTERRE) (FI-FA-FC)
Gestion globale des risques et des crises (GGRC) (FI-FA)
Télédétection et géomatique appliquées à l’environnement (TGAE en co-habilitation avec l'université Paris Diderot)


        Master 1 Risques et environnement

Descriptif des composantes de la certification :
Semestre 1
UE 1 - Concepts et démarches / 15 ECTS : Séminaire commun géographie-économie  (5 ECTS) ; Processus Multiacteurs (5 ECTS) ; Analyse dynamique des bassins-versants (5 ECTS) ou  Structures de gestion de l’environnement (5 ECTS)
UE 2 - Approches thématiques / 15 ECTS : Enjeux environnementaux (3 ECTS) ; initiation au droit de l’environnement (2 ECTS) ; stage de terrain (4 ECTS) ; Analyse des paysages ( 2 ECTS) ; Initiation aux risques (2 ECTS) ; langue vivante (2 ECTS)
Semestre 2
UE 4 - Approfondissements méthodologiques (2 au choix parmi 8) / 10 ECTS :  Conception de projet ou SIG pour l’environnement ou statistique et cartographie ou cartographie ou SIG ou observation de la terre (télédétection) ou analyse et modélisation dynamique en géographie ou. Production de films documentaires et images géographiques ou le terrain en géographie humaine : méthodes de recherche ou recueil de données et méthodologie s en géographie physique et traitement (4,5 ECTS) ; méthodologie du mémoire (1 ECTS )
UE 5 - Mémoire (recherche ou stage) / 20 ECTS : mémoire de recherche ou stage professionnel d’un minimum de 3 mois (20 ECTS)


        Parcours Développement durable, Management environnemental et géomatique (DDMEG) (Commun avec la mention Droit de l’environnement et de l’urbanisme)
Modalités d’accès à la formation de M1 :
Les étudiants peuvent se porter candidats aux M1 "Droit de l'environnement" (1), "Économie de l'environnement" (2) et "Risques et Environnement" (3) s'ils sont issus des mentions de Licence suivantes : "Droit" (1, 3), "Économie" (2, 3), "Géographie et Aménagement" (3), "Sciences de la Vie" et/ou "de la Terre" (3), "Sciences sociales" (3), "Sciences de l'homme, anthropologie, ethnologie" (3) etc. - en particulier si le contenu des études suivies a concerné l'une des thématiques suivantes : Environnement, Développement durable, Aménagement, Paysage, Risques, Géomatique…
Les candidats envoient un dossier de candidature examiné selon les critères suivants :
- un niveau général des candidats considéré comme "bien" à "très  bien", au regard des relevés de notes du Baccalauréat, des études  suivies ultérieurement, d'éventuels stages professionnels, des atouts du CV ;
- un degré élevé de motivation du candidat (lettre de motivation) concernant le choix du M1 ("Droit de l'environnement", "Économie de l'environnement" et "Risques et Environnement") puis LE M2 DDMEG;
- l'avis d'un ou deux anciens professeurs et/ou supérieurs  hiérarchiques sur les aptitudes et la motivation du candidat à  suivre les deux années de master souhaitées ;
- la capacité à s'inscrire dans une perspective d'insertion professionnelle (la recherche pouvant en faire partie) ;
- le niveau de français des candidats étrangers attesté par un  document officiel.
A l'issue du classement des dossiers, une audition est organisée avec une partie des candidats.

Descriptif des composantes de la certification :
Semestre 3
UE 1 / 6 ECTS : Séminaire commun
UE 2 / 4 ECTS : European regulation and environment
UE 3 / 20 ECTS : Options :
GEO Ingénierie territoriale et environnementale (4 ECTS), GEO Les territoires du risque (4 ECTS), GEO Analyse et gestion des paysages (4 ECTS), GEO Ecologie territoriale (4 ECTS), ECO pour non économistes : fondamentaux de la micro-économie de l'environnement (2 ECTS), ECO Analyse économique de la RSE (2 ECTS), ECO Management environnemental (2 ECTS), ECO Economie des déchets et de l'eau (2 ECTS), ECO Evaluation des actifs naturels (2 ECTS), ECO Evaluation de projet et développement durable (2 ECTS), DROIT pour juristes : fondamentaux du droit (2 ECTS), DROIT Droit des entreprises et ICPE (2 ECTS), DROIT Droit des collectivités territoriales et commande publique (2 ECTS), DROIT Droit de l'urbanisme durable (2 ECTS), DROIT Protection juridictionnelle de l'environnement (2 ECTS)
Semestre 4
UE 4 / 8 ECTS : Sig Informatique
UE 5 / 2 ECTS : Pre-Professionnalisation (Note de synthèse et forum)
UE 6 / 10 ECTS : Ateliers
UE 7 / 10 ECTS : Stage professionnel


        Parcours Biodiversité, Territoire, Environnement (BIOTERRE) (FI-FA-FC)

Descriptif des composantes de la certification :
Semestre 3
UE 1 - la biodiversité dans le champ des différentes disciplines / 10 ECTS : Biodiversité, territoires, grands principes du droit de la biodiversité, histoire de la biodiversité, évaluation des actifs naturels, approche éthique (4 ECTS) ; Introduction à l’approche des questions de biodiversité : sortie terrain (3 ECTS) ; projets tutorés (au choix) ; Organisation d’un colloque ou atelier professionnel (3 ECTS)
UE 2 - Dynamiques de la biodiversité et diagnostics / 10 ECTS : la biodiversité, dynamiques et typologie (4 ECTS) ;  La patrimonialisation de la biodiversité (2 ECTS) ; SIG et modélisation (4 ECTS)
UE 3 - Indicateurs, évaluation, acteurs / 10 ECTS : Evaluation environnementale économique et juridique (3 ECTS) ; Les indicateurs (3 ECTS) ; Acteurs et processus de gouvernance (4 ECTS)
Semestre 4
UE 4 - Recherche : Problématique et méthodologie de la recherche / 10 ECTS : Ingénierie de la construction de projet scientifique (4 ECTS) ; Politiques publiques du paysage (3 ECTS) ;  Formation à la recherche poster, enquête, séminaire (3 ECTS)
UE 5 - Professionnelle : Conception de projets et biodiversité / 6 ECTS : Maîtrise d’ouvrage et assistance à maîtrise d’ouvrage (3 ECTS) ; Ingénierie écologique (3 ECTS)
UE 6 - Professionnelle : Conduite de projet, exploitation, réhabilitation (6 ECTS) : Enjeux par type d’infrastructure (4 ECTS) ; Compensation restauration (1 ECTS) ; Exploitation, observation (1 ECTS)
UE 7 - Mémoire recherche / 20 ECTS : mémoire de recherche (20 ECTS)
UE 8 - Rapport de stage / 18 ECTS : rapport de stage (18 ECTS)

 
        Parcours Gestion globale des risques et des crises (GGRC) (FI-FA)

Descriptif des composantes de la certification :
Semestre 3
UE 1 - Séminaire commun / 4 ECTS : séminaire commun DDMEG (4 ECTS)
UE 2 - Enseignements fondamentaux / 14 ECTS : Introduction aux méthodes et théorie globales de gestion des risques et des crises (2 ECTS) ; Management, stratégie et gestion des risques dans les entreprises, les collectivités et les établissements de santé (5 ECTS) ; Action publique et gestion des risques et des crises (2 ECTS) ; Intelligence économique et stratégie (2 ECTS) ; Territoire du risque (3 ECTS)
UE 3 - Enseignement transversaux et techniques (12 ECTS) : Droit du risque (3 ECTS) ; Systèmes d’information géographique (3 ECTS) ; Anglais (2 ECTS) ; Comptabilité, statistiques et probabilité du risque (4 ECTS)
Semestre 4
UE 4 - Retours d’expérience  / 4 ECTS : Géodiagnostic et outils techniques de la gestion des crises (2 ECTS) ; Petits amphis professionnels (2 ECTS)
UE 5 - Mise en situation professionnelle / 10 ECTS : Ateliers professionnels (5 ECTS) ; Module d’exercices de crise (5 ECTS)
UE 6 - Stage professionnel / 16 ECTS


        Parcours Télédétection et géomatique appliquées à l’environnement (TGAE en co-habilitation avec l'université Paris Diderot)

Descriptif des composantes de la certification :
Semestre 3
UE 1 - Méthodes physiques et instruments  / 6 ECTS : bases physiques de la télédétection et bilan radiatif (2 ECTS) ; capteurs de télédétection (2 ECTS) ; géodésie géométrique et spatiale (2 ECTS)
UE 2 - télédétection appliquée à l’environnement / 12 ECTS : Photointerprétation et photogrammétrie appliquée à l’environnement (2 ECTS) ; stage terrain ; Traitement des images de Télédétection (4 ECTS) ; Application au suivi des milieux naturels, agricoles et urbanisés  (5 ECTS) ; Coaching, construction d'un projet professionnel  (1 ECTS)
UE 3 - Géomatique et environnement / 12 ECTS : Concepts et méthodes de la géomatique (4 ECTS) ; Développement et exploitation des SIG (4 ECTS) ; Applications aux problèmes environnementaux (4 ECTS)
Semestre 4
UE 4 - programmation / 5 ECTS : Programmation UNIX (2 ECTS) ; Programmation en Python (2 ECTS) ; Programmation IDL (1 ECTS)
UE 5 - Mini projet / 1 ECTS
UE 6 - stage en entreprise ou en laboratoire / 24 ECTS

Validité des composantes acquises :  illimitée

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X

Jury d’admission formé d’enseignants-chercheurs et intervenants professionnels

En contrat d'apprentissage X

Jury d’admission formé d’enseignants-chercheurs et intervenants professionnels

Après un parcours de formation continue X

Jury d’admission formé d’enseignants-chercheurs et intervenants professionnels

En contrat de professionnalisation X

Jury d’admission formé d’enseignants-chercheurs et intervenants professionnels

Par candidature individuelle X

Jury d’admission formé d’enseignants-chercheurs et intervenants professionnels

Par expérience dispositif VAE X

Jury de validation formé d’enseignants-chercheurs et intervenants professionnels

Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X
Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Base légale

Référence du décret général : 

Arrété d'accréditation 22 mars 2016

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

Arrêté du 25 avril 2002, jo du 27 avril 2002 (Réforme LMD création des masters)

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Décret n°2013-756 du 19/08/2013 articles R. 613-33 à R. 613-37

Références autres : 

Pour plus d'informations

Statistiques : 

http://orive.univ-paris1.fr

Autres sources d'information : 

Université Paris1 Panthéon Sorbonne

Lieu(x) de certification : 

Université Panthéon Sorbonne - Paris 1 : Île-de-France - Paris ( 75) [12 place du Panthéon 75005 PARIS]

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

Historique de la certification : 

Modification de l’intitulé : anciennement spécialité Recherche «  Territoires, Environnement et Développement Durable » transformée en spécialité mixte Recherche et Professionnelle intitulée « BIOdiversité, TERRitoires, Environnement – BIOTERRE »

Le master Gestion globale des risques et des crises était anciennement le DESS Gestion globales des risques et des crises cyndiniques

Certification précédente :  Mention Environnement et développement durable spécialité Biodiversité, territoires, environnement (BIOTERRE)