Imprimer

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 2869

Intitulé

DEUST : Diplôme d'études universitaires scientifiques et techniques Maintenance immobilière, hôtelière et hospitalière

Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
Ministère chargé de l'enseignement supérieur Président d'université, Recteur de l'académie

Niveau et/ou domaine d'activité

III (Nomenclature de 1967)

5 (Nomenclature Europe)

Convention(s) : 

Code(s) NSF : 

334 Accueil, hotellerie, tourisme

Formacode(s) : 

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

La maintenance des équipements techniques du bâtiment concerne notamment le chauffage, la ventilation, l'électricité, l'eau et les autres fluides, les équipements de sécurité, les systèmes d'alarmes et de communications internes…
Ce technicien supérieur polyvalent assure la maintenance préventive et corrective des installations techniques du bâtiment. Il peut aussi conseiller et intervenir lors de la réalisation de travaux neufs. Dans tous les cas, il veille au respect de la réglementation en matière d’hygiène et de sécurité des équipements. Il participe également à la gestion du budget et des contrats de maintenance.    

En maintenance préventive, il planifie et entretient les équipements, effectue des analyses de consommation d’énergie (courants faibles, groupe électrogène, production et distribution de chaleur et de froid…). Il peut aussi auditer l'ensemble des installations en particulier en terme de sécurité et mettre en place les vérifications et contrôles périodiques obligatoires.    

Au niveau de la maintenance corrective, il détecte l’origine des défaillances et établit un diagnostic. A l’aide de plans et de schémas, il répare les matériels défectueux et échange les pièces. Il peut utiliser des logiciels de GMAO (gestion de la maintenance assistée par ordinateur) pour gérer l'état des équipements, les interventions et les pièces de rechange. Il rend compte de chaque intervention dans la GMAO ou dans tout autre registre obligatoire ou qu'il aura mis en place afin de conserver une trace de toute intervention.    
De ce fait, il maintient à jour un état des lieux de diverses installations (électriques, thermiques…). Par ailleurs, à l'occasion de travaux, il prend part à la constitution du cahier des charges et participe au suivi de chantier afin que l'exploitation des nouveaux équipements soit prise en compte dès la conception.    
S'adapter à des situations, des matériels et des technologies variés Suivre des processus méthodologiques rigoureux    
Avoir le sens des responsabilités    
Etre autonome    
Savoir prendre une décision rapidement    

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

Le technicien supérieur de maintenance travaille dans les hôtels, les hôpitaux, les sociétés HLM, les sociétés de services et de maintenance immobilière, les centres commerciaux, les grandes entreprises tertiaires ou industrielles, ou les collectivités locales.

.

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • I1308 : Maintenance d'installation de chauffage

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

- Mathématiques et statistiques ; informatique
- Gestion de la maintenance immobilière, techniques du bâtiment    

- Electricité, génie électrique ; courants faibles dans le bâtiment    

- Thermodynamique, transfert thermique ; chauffage, production de froid, climatisation ; mécanique des fluides ; moteur diesel    

- Hygiène et sécurité    

- Connaissances générales de l’entreprise ; gestion et comptabilité ; droit    

- Communication écrite et orale ; anglais    

Validité des composantes acquises :  non prévue

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X
Enseignements statutaires et professionnels intervenant
En contrat d'apprentissage X
idem
Après un parcours de formation continue X
idem
En contrat de professionnalisation X
idem
Par candidature individuelle X
Par expérience dispositif VAE prévu en 2002 X
Selon procédure instaurée par les services de l'Université
Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X
Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Base légale

Référence du décret général : 

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

Arrêté du 16 juillet 1984

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Références autres : 

Pour plus d'informations

Statistiques : 

Autres sources d'information : 

Lieu(x) de certification : 

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

Historique de la certification :