Imprimer

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 31918

Intitulé

Un des meilleurs ouvriers de France (diplôme national) Groupe VII: Métiers de l'industrie et métallurgie - Classe 13: Métiers de service à l'énergie

Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE, Le ministre chargé de l'éducation au titre de la profession

Niveau et/ou domaine d'activité

III (Nomenclature de 1969)

5 (Nomenclature Europe)

Convention(s) : 

Code(s) NSF : 

233 Bâtiment : finitions

Formacode(s) : 

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

Les activités exercées portent sur les différents aspects du métier des services à l'énergie avec un niveau d'exigence et un degré d'excellence très élevé. Elles couvrent un vaste champ de la conduite et en assurent la maintenance et la gestion des installations sanitaires, thermiques, de conditionnement de l'air et des systèmes fluidiques et énergétiques. Les interventions s'effecteut dans les secteurs de l’habitat individuel, collectif, résidentiel tertiaire, des installations industrielles, des établissements de santé. Les opérations s'effectuent dans le respect des réglementations nationales et européennes. 

les activités consistent à:

-     Réaliser un diagnostic énergétique, économique, et environnemental entraînant une réduction à la source de la consommation d’énergie, de la consommation d’eau, de la production de déchets et à l’optimisation des déplacements propres des occupants ; 


-     Déterminer les niveaux de performance réalisables ; 


-     Piloter un projet susceptible d’améliorer le « service au client » (la performance, le fonctionnement, la fiabilité, la sécurité, d’un bâtiment, d’une installation, d’un process) dans le domaine de l’Énergie ; 


-     Piloter, superviser les opérations de conduite du projet (définition, suivi, contrôles, 
lancement..., réception, formation, achats respectueux de l’environnement) ; 


-     Recenser et créer l’ensemble des documents à mettre en place sur les critères liés au 
suivi et maintenance des installations – tableaux de bord (pour quasi temps réel) ; 


-     Vérifier la performance des outils mis à disposition – GTB, GMAO (capacité à suivre finement les consommations, capacité à signaler les anomalies de dépassement de 
seuil, capacité à gérer l’ensemble des pièces techniques du bâti ou du process) ; 


-     Analyser les données, le niveau de performance requis (HQE, iso,) et les cibles pour 
les audits annuels. Il en assure la traçabilité ; 


-     Conduire l’installation, sur place ou à distance (GTC), optimise les conditions 
sanitaires, de santé et de confort. Il assure le maintien dans le temps des niveaux de 
performance déterminés (efficacité, efficience énergétique).

 

 


Voir le référentiel sur le site du COET-MOF.

-      Réaliser d’un projet susceptible d’améliorer le «service au client » dans le domaine 
de l’Énergie et démontrant une culture scientifique et technique dans le domaine ; 


-      Réaliser de l’organisation du suivi des opérations de maintenance en prenant en 
compte les contraintes environnementales ; 


-      Réaliser de la conduite et l’entretien des systèmes énergétiques dans le cadre de 
contrats de type P1 fourniture d’énergie, P2 conduite et maintenance, P3 garantie 
totale ; 


-      Optimiser de la performance du fonctionnement du système énergétique et des 
conditions sanitaires, de santé et de confort ; 


-      Analyser des données, maintien du niveau de performance requis (HQE, iso...) et des cibles pour les audits annuels ; 

-      Réalisation d’une intervention qui met en évidence les capacités d’initiative et de 
méthodes d’organisation, les techniques et compétences les plus complexes du métier et fait la démonstration de la parfaite maîtrise des savoir-faire dans l’exercice du métier ; 


 -      Diagnostiquer des solutions énergétiques, économiques, et environnementales avec la prise en compte de l’éco-construction et des techniques avancées dans le domaine des énergies renouvelables ;

Le candidat doit restituer son travail oralement et par écrit avec des moyens de communication numériques présentant les travaux réalisés.

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

L'exercice du métier de service à l'énergie à ce niveau de compétence, peut s'exercer dans les secteurs des entreprises de maintenance des systèmes énergétique et PME/PMI.

Technicien hautement qualifié, chef d'équipe, Chef de secteur, Entrepreneur

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • I1306 : Installation et maintenance en froid, conditionnement d'air
  • I1308 : Maintenance d'installation de chauffage

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

Les composantes de la certification s’inscrivent dans une demande de validation des compétences du titulaire à un haut degré d’exigence et l’épreuves sont, en soi, une modalité de validation de l’expérience acquise.

Elles recouvrent la réalisation d’une œuvre concrète relevant du champ du du métier de service à l’énergie comprenant l’expertise d'une installation énergétique avec l’élaboration de tout ou partie d’un projet d’optimisation ; la réalisation de croquis, relevés, plans et l’analyse fonctionnelle et structurelle de l’installation ; 
la mise en œuvre des procédures d’intervention sur une installation énergétique pouvant prendre en 
compte des critères environnementaux avec la réalisation d’essais, de mesures de performance sur les équipements installés et l’optimisation la performance du fonctionnement du système énergétique ; 
la proposition de modifications d'installation et des solutions chiffrées ; l'organisation de la maintenance et la gestion des installations en prenant en compte 
les conditions sanitaires, de santé et de confort.

 L'œuvre sera examinée par un jury d’experts et elles recouvrent également la transmission des compétences à des jeunes. 

Il existe des conditions d’âge : être âgée de vingt-trois ans au moins à la date de clôture des inscriptions et l’œuvre peut être collective dans ce cas le diplôme est décerné à l'équipe ou à certains de ses membres. Le règlement, l’organisation et les sujets sont mis en ligne sur le site du COET-MOF. 

Validité des composantes acquises :  illimitée

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X
En contrat d'apprentissage X
Après un parcours de formation continue X
En contrat de professionnalisation X
Par candidature individuelle X
Par expérience dispositif VAE X

voir conditions du concours

Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X
Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Base légale

Référence du décret général : 

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

Décret no 2017-87 du 26 janvier 2017 relatif au diplôme « un des meilleurs ouvriers de France » NOR : MENE1636852D

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Références autres : 

Pour plus d'informations

Statistiques : 

Depuis 1924 : 9006 candidats diplômés dans 17 groupes métiers qui représentent 230 métiers

Autres sources d'information : 

Lieu(x) de certification : 

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

Historique de la certification : 

La mise en place des concours « Un des meilleurs ouvriers de France s'appuie sur le décret du 16 janvier 1935 modifié relatif à l'organisation des expositions nationales du travail, ensemble le décret no 52-1108 du 30 septembre 1952 modifié relatif au même objet ont abrogés. La sanction de ce concours s'est transformée en diplôme à compter du décret du 5 juillet 2001.