Imprimer

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Résumé descriptif de la certification

Intitulé

CQP : Certificat de qualification professionnelle Technicien de la qualité

Autorité responsable de la certification Qualité du(es) signataire(s) de la certification
Union des Industries et Métiers de la Métallurgie (UIMM)
Modalités d'élaboration de références :
CPNE de la métallurgie
Président de l'UIMM

Niveau et/ou domaine d'activité

Convention(s) : 

3109 - Métallurgie

Code(s) NSF : 

200 Technologies industrielles fondamentales

Formacode(s) : 

Résumé du référentiel d'emploi ou éléments de compétence acquis

Le (la) technicien de la qualité agit sous la responsabilité d’un responsable hiérarchique ou fonctionnel, dans le cadre d’une démarche qualité (ISO 9001 ou autres). Les missions ou activités susceptibles de lui être confiées peuvent s’exercer, à titre principal ou accessoire, dans de nombreux secteurs d’activité industriels ou connexes, et ceci quelle que soit la taille des entreprises. A titre non exhaustif, les missions ou activités peuvent porter sur:    
•l’optimisation des processus d’organisation de l’entreprise;    
•la mise en œuvre d’outils d’analyse et de suivi (mesure de la        satisfaction client, pilotage des procédés par les statistiques, analyses de risques non qualité, exploitation de résultats de plans d’expérience…) ;    
•la mise en place de démarches d’amélioration ;    
•la simplification et l’amélioration  de l’efficacité du système documentaire qualité.    
Capacités attestées : 1) formaliser un processus opérationnel;    
2) rédiger des documents applicables par les utilisateurs;    
3) mettre en place un système de mesure d’efficacité d’une action avec indicateur(s) approprié(s) ;    
4) conduire un travail de groupe en appliquant une démarche de résolution de problème ;    
5) accompagner le personnel dans la mise en place d’actions qualité;    
6) mettre en place des actions de communication ;    
7) réaliser un audit au regard d’un référentiel interne ou externe ;    
8) identifier les sources de progrès à partir de données significatives ;    
9) conduire une analyse de risque de type AMDEC*, HACCP** ou autre, sur un système ;    
10) établir un processus de pilotage des procédés par les statistiques;    
11) synthétiser les résultats d’un plan d’expériences.    


*AMDEC : Analyse des modes de défaillance des effets et de leur criticité    

**HACCP : Hazard Analysis Critical Control Point, système qui identifie, évalue et maîtrise les dangers significatifs au regard de la sécurité des aliments    

Secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat

Les missions ou activités qualité susceptibles d’être confiées au titulaire de cette certification peuvent s’exercer, à titre principal ou accessoire, dans de nombreux secteurs d’activité industriels ou connexes, et ceci quelle que soit la taille des entreprises
Cette qualification peut être utile ou indispensable à titre principal dans l’exercice de plusieurs métiers, à titre d’exemples non exhaustifs : Technicien (ne) ou animateur (trice) qualité,    
Technicien (ne) méthodes qualité,    
Technicien (ne) assurance qualité,    
Auditeur Interne.    

Ou, dans d’autres métiers, à titre accessoire, lorsque des missions ou activité qualité sont confiées, tels que :    
Technicien de Bureau d’études,    
Technicien de production    
Technicien logistique    
Etc…    

Codes des fiches ROME les plus proches : 

  • H1506 : Intervention technique qualité en mécanique et travail des métaux
  • H1404 : Intervention technique en méthodes et industrialisation
  • H1301 : Inspection de conformité

Modalités d'accès à cette certification

Descriptif des composantes de la certification : 

CONDITIONS D’ADMISSIBILITE
Pour que le candidat soit déclaré admissible par le jury de délibération, l’ensemble des capacités professionnelles décrites dans le référentiel de certification doit être acquis.    

MODALITES D’EVALUATION    

1) Conditions de mise en œuvre des évaluations en vue de la certification :    
Les modalités d’évaluation reposant sur des activités ou projets réalisés en milieu professionnel sont privilégiées. Dans les cas exceptionnels où il est impossible de mettre en œuvre cette modalité d’évaluation et lorsque cela est prévu dans le référentiel de certification, des évaluations en situation professionnelle reconstituée pourront être mises en œuvre.    

2) Mise en œuvre des modalités d’évaluation:    
Les capacités professionnelles sont évaluées à l’aide des critères avec niveau d’exigence et selon les conditions d’évaluation définies dans le référentiel de certification.    

3) Validation des capacités professionnelles :    
L’acquisition de chacune des capacités professionnelles est validée par sur la base :    
• des différentes évaluations    
• de l’avis de l’entreprise    
• de l’entretien avec le candidat    

4) Définition des différentes modalités d’évaluation    

Présentation des projets ou activités réalisés en milieu professionnel:  le candidat transmet un rapport à l’UIMM territoriale centre d’examen, dans les délais et conditions préalablement fixés, afin de montrer que les capacités professionnelles à évaluer selon cette modalité ont bien été mises en œuvre en entreprise à l’occasion d’un ou plusieurs  projets ou activités. La présentation de ces projets ou activités devant une commission d’évaluation permettra au candidat de démontrer que les exigences du référentiel de certification sont satisfaites.    

Avis de l’entreprise: l’entreprise (tuteur, responsable hiérarchique ou fonctionnel…) donne un avis au regard du référentiel de certification (capacités professionnelles et/ou critères) sur les éléments mis en œuvre par le candidat lors de la réalisation de projets ou activités professionnels.    

Evaluation à partir d’une situation professionnelle reconstituée: l'évaluation des capacités professionnelles s’effectue dans des conditions représentatives d’une situation réelle d’entreprise avec une restitution écrite et/ou orale par le candidat.    

Validité des composantes acquises :  non prévue

Conditions d'inscription à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d'élève ou d'étudiant X
En contrat d'apprentissage X
Après un parcours de formation continue X
50% représentants employeurs, 50% représentants salariés
En contrat de professionnalisation X
50% représentants employeurs, 50% représentants salariés
Par candidature individuelle X
Par expérience dispositif VAE prévu en 2007 X
50% représentants employeurs, 50% représentants salariés
Oui Non
Accessible en Nouvelle Calédonie X
Accessible en Polynésie Française X
Liens avec d'autres certifications Accords européens ou internationaux

Base légale

Référence du décret général : 

Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : 

Arrêté du 16 janvier 2008 publié au Journal Officiel du 24 janvier 2008 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour 5 ans, avec effet au 24 janvier 2008 jusqu'au 24 janvier 2013.      

Référence du décret et/ou arrêté VAE : 

Références autres : 

Arrêté du 23 juin 1998 publié au Journal Officiel du 7 juillet 1998 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique.
Arrêté du 17 septembre 2001 publié au Journal Officiel du 13 octobre 2001 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique, modifié par l'arrêté du 27 mars 2002 publié au Journal Officiel du 6 avril 2002. L'homologation prend effet à compter du 7 juillet 1998.    

Décret n° 2004-171 du 19 février 2004 modifiant le décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles (publié au Journal Officiel du 22 février 2004). La validité du titre est prorogée jusqu'au 31 décembre 2006.    

Pour plus d'informations

Statistiques : 

350 certifiés par an en moyenne

Autres sources d'information : 

http://www.uimm.fr

http://www.cqpm.com

Lieu(x) de certification : 

UNION DES INDUSTRIES ET METIERS DE LA METALLURGIE (UIMM) 56, avenue de Wagram    
75017 Paris    

Lieu(x) de préparation à la certification déclarés par l'organisme certificateur : 

Se renseigner auprès des UIMM territoriales : http://www.uimm.fr/ rubrique réseau puis chambres syndicales territoriales (UIMM territoriale)

Historique de la certification : 

Certification précédente :  Technicien de la qualité (fiche incomplète)